QUÉBEC, le 21 juin 2022 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec annonce l'octroi d'une aide financière de 500 000 $ à l'entreprise SIGMA Devtech pour l'augmentation de la capacité de production d'oxyde de magnésium écologique de haute pureté dans l'usine de démonstration de son projet ECO2 Magnesia.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Jonatan Julien, en a fait l'annonce aujourd'hui. La subvention permettra l'acquisition d'équipements pour augmenter la capacité de production, améliorer les installations et produire des échantillons de produits pour des essais précommerciaux à l'usine de démonstration, située dans les installations du Centre Eau Terre Environnement de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) à Québec.

Selon les résultats obtenus, la mise en exploitation de l'usine commerciale aurait lieu en 2024 sur le site de l'ancienne mine Carey dans la région de Chaudière-Appalaches et créerait 60 emplois de haute technologie. Le projet ECO2 comporte deux phases. Dès la première phase, ECO2 Magnesia pourrait, chaque année, décontaminer 160 000 tonnes de résidus amiantés, produire 20 000 tonnes du premier oxyde de magnésium écologique au monde et éviter l'émission de 80 000 tonnes de gaz à effet de serre. Cette première phase représenterait un investissement de près de 130 millions de dollars.

Rappelons qu'en mars 2021, dans le cadre d'un appel de projets d'innovation et de vitrines en technologies propres du gouvernement du Québec, SIGMA Devtech et ECO2 Magnesia ont obtenu une aide financière de 2 millions de dollars du ministère de l'Économie et de l'Innovation pour la phase finale de démonstration du projet de revalorisation minière ECO2 Magnesia.

Valorisation des minéraux critiques et stratégiques

Avec ce projet, SIGMA Devtech et ECO2 Magnesia sont en symbiose avec le Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025 (PQVMCS). En effet, le gouvernement s'est fixé comme objectif de faire du Québec un chef de file dans l'extraction, le traitement, la transformation et le recyclage des minéraux critiques et stratégiques (MCS), également appelés minéraux d'avenir. Le magnésium fait partie de la liste des MCS désignés par le gouvernement du Québec. De plus, un des objectifs du PQVMCS est d'encourager et de financer des projets de valorisation des sous-produits miniers contenant des MCS.

Une technologie québécoise

L'innovation ECO2 est une solution écologique à faible empreinte carbone pour produire le premier oxyde de magnésium écologique au monde, d'une pureté exceptionnelle. L'approche est différente des procédés traditionnels, car elle permet l'extraction du magnésium sans utiliser d'acides forts et sans générer de sous-produits dangereux. Le procédé utilise tout simplement des résidus miniers riches en magnésium, de l'eau et du CO2, capté et recyclé en boucle fermée.

Cette technologie a été conçue par le Centre Eau Terre Environnement de l'Institut national de la recherche scientifique qui a accordé à SIGMA Devtech une licence d'utilisation exclusive. Par la suite, SIGMA Devtech a accordé une sous-licence de commercialisation de cette technologie à son partenaire commercial, ECO2 Magnesia, qui pourra construire et exploiter la future usine commerciale.

Citations :

« Je suis fier qu'une technologie québécoise permette de valoriser des résidus miniers pour en extraire le premier oxyde de magnésium écologique au monde. Le magnésium est un de nos minéraux d'avenir, qui sont essentiels à notre transition énergétique et technologique. Le projet de SIGMA Devtech et d'ECO2 Magnesia est hautement stratégique pour la région de Chaudière-Appalaches et pour le Québec. »

Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

« C'est une annonce très positive pour la MRC des Appalaches. En effet, le projet ECO2 Magnesia de la mine Carey, piloté par l'entreprise SIGMA Devtech, constitue un pas de plus vers la valorisation des résidus miniers amiantés et s'inscrit directement dans la lignée du plan d'action pour la gestion durable de l'amiante et des résidus miniers amiantés au Québec. De même, ce projet s'inscrit dans les objectifs du Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques dont un des objectifs vise justement la valorisation des résidus miniers. Il s'agit d'une excellente nouvelle pour le développement économique de la région! »

Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac et adjointe parlementaire de la ministre de la Sécurité publique.

« Nous sommes très heureux du soutien du gouvernement du Québec pour nous mener vers la réalisation d'un grand projet dont le succès sera le reflet du savoir-faire québécois. Cet appui, jumelé à celui de nos partenaires et collaborateurs locaux, nous aide à bâtir cette industrie novatrice qui aura des retombées économiques et environnementales importantes pour la région. »

Paul Boudreault, président de SIGMA Devtech et administrateur de ECO2 Magnesia

« Je salue la vision du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles qui contribue à maintenir le Québec à l'avant-garde dans le domaine des technologies propres. En tant que professeur à l'INRS, je suis fier de pouvoir affirmer que nous avons développé une technologie au Québec qui permet de créer un oxyde de magnésium de très haute qualité à partir de résidus miniers tout en limitant notre empreinte écologique. »

Louis-César Pasquier, professeur à l'Institut national de la recherche scientifique et co-inventeur du procédé ECO2

Faits saillants :

  • L'ancienne mine Carey est située à cheval sur les territoires des municipalités de Tring-Jonction et de Sacré-Cœur-de-Jésus en Chaudière-Appalaches.
  • SIGMA Devtech est une société de développement et de transfert de technologie spécialisée dans les secteurs de l'environnement et du développement durable.
  • ECO2 Magnesia est une entreprise ayant pour mission de produire un oxyde de magnésium de classe mondiale à faible empreinte carbone.
  • L'oxyde de magnésium, communément appelé magnésie, est une poudre blanche utilisée, notamment, par toutes les industries qui doivent protéger leurs équipements contre les hautes températures et la corrosion comme les aciéries, les cimenteries, les alumineries et les fonderies. On l'utilise aussi pour la fabrication d'alliages spéciaux d'acier dans l'industrie électrique. Il peut aussi servir à des applications dans les industries pharmaceutique et alimentaire de même qu'en agriculture.

Liens connexes :

Source : 
Emmanuelle Ducharme 
Attachée de presse 
Cabinet du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et 
ministre responsable des régions de la Côte-Nord  
et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 
Tél. : 418 654-8246

Information : 
Relations médias 
Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles 
medias@mern-mffp.gouv.qc.ca 
Tél. : 418 521-3875 ­­ 

Chantal Gauvin 
Directrice des affaires publiques 
ECO2 Magnesia  
cg@eco2magnesia.ca 
Tél. : 802 881-8182

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2022/21/c9281.html

Dernière mise à jour : 21 juin 2022