SHERBROOKE, QC, le 18 mars 2022 /CNW Telbec/ - Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce que des modifications réglementaires visant la pêche aux salmonidés et à la perchaude au lac Memphrémagog, entreront en vigueur à l'ouverture de la pêche. 

Limite de prise de salmonidés et de perchaudes

Dès le 22 avril 2022, la limite de prise quotidienne pour l'ensemble des salmonidés (y compris les ombles, les truites, la ouananiche et le touladi) passera à un total de deux poissons, peu importe l'espèce de salmonidé, dont au plus un touladi. En d'autres mots, un pêcheur ou une pêcheuse devra cesser sa pêche au touladi après avoir conservé un spécimen.

Une modification réglementaire portant sur la limite de prise quotidienne de perchaudes à 25 sera également en vigueur à compter de la même date.

Ces modifications réglementaires ont pour but d'améliorer la qualité de la pêche à court ou à moyen terme en réduisant la pression sur la ressource, en soutenant les efforts d'ensemencements et en favorisant la reproduction naturelle dans le plan d'eau. En effet, le fait qu'il y ait plus de poissons de grande taille dans la population permet d'améliorer le potentiel de reproduction. Du même coup, la présence de tels poissons permettra de rehausser l'expérience des adeptes de la pêche.

Modalité visant la pêche d'hiver en eau libre

Dès le 20 décembre 2022, seule la pêche sur la glace pourra être pratiquée au lac Memphrémagog. Autrement dit, il ne sera plus possible de pêcher en eau libre durant la période de pêche d'hiver prévue du 20 décembre au 31 mars. La glace devra être d'une épaisseur minimale de 10 cm, permettant de supporter de façon sécuritaire le poids d'une personne.

L'hiver, des espèces comme la ouananiche sont très vulnérables à la pêche en eau libre. Durant cette période, les poissons souvent concentrés dans certains secteurs d'eau libre s'alimentent activement en surface et sont vulnérables aux engins de pêche. Les observations montrent qu'un grand nombre de ouananiches sont capturées et conservées à cette période alors que beaucoup d'entre elles ont été ensemencées l'année même. Cette situation limite les chances que ces poissons survivent suffisamment longtemps dans le plan d'eau pour atteindre des tailles plus importantes leur permettant de participer à la reproduction.

La nouvelle modalité a pour but d'améliorer le rendement des ensemencements et de limiter la mortalité globale liée à la pêche au bénéfice des pêcheurs et pêcheuses qui pourront ainsi observer une amélioration de la qualité de la pêche.

Meilleures pratiques de remise à l'eau

Bien entendu, l'efficacité de ces mesures, tant pour la perchaude que pour les salmonidés, sera grandement favorisée en maximisant le taux de survie des poissons remis à l'eau. Les pêcheurs et pêcheuses sont donc invités à mettre en pratique les conseils pour une remise à l'eau du poisson réussie.   

Situation des populations de poissons dans le lac Memphrémagog

Bien que les salmonidés soient bien représentés en raison des ensemencements récurrents de touladis effectués par le MFFP, de ouananiches par le Vermont Fish and Wildlife ainsi que de truites brunes et de truites arc-en-ciel par les associations de pêcheurs, la reproduction naturelle du touladi et de la ouananiche est présentement déficiente.

Lors de l'inventaire du touladi mené par le MFFP en 2020, il a été observé que les jeunes touladis étaient faiblement représentés dans la population contrairement à ce qui serait attendu. La modification de la limite de prise à un touladi a pour but de répondre à cette observation afin de limiter l'effet de cette situation sur la qualité de pêche.

La population de perchaudes n'a jamais été considérée comme préoccupante dans le passé au lac Memphrémagog. Cependant, une réduction de la récolte de perchaudes et une diminution de la taille moyenne des spécimens capturés ont été notées depuis quelques années. La pression de pêche ainsi que la compétition pour l'habitat et les ressources avec le baret, une nouvelle espèce établie dans le lac depuis moins de dix ans, pourraient expliquer cette situation. La nouvelle modalité favorisera une meilleure conservation de la perchaude dans ce contexte. Des travaux seront menés prochainement pour mieux connaître l'évolution des populations de perchaudes et de barets dans le lac.

Le lac Memphrémagog contient une variété de poissons, dont l'éperlan arc-en-ciel, le baret, l'achigan, le brochet, la perchaude et plusieurs espèces de salmonidés (le touladi, la ouananiche, la truite arc-en-ciel et la truite brune).

Pour obtenir de plus amples informations sur la pêche dans la zone 6, où se trouve le lac Memphrémagog, veuillez consulter la réglementation en vigueur pour la pêche sportive au Québec.

Collaboration de la population

Le Ministère invite les citoyens et citoyennes à poursuivre leur collaboration en dénonçant tout acte de braconnage ou toute action qui va à l'encontre de la protection de la faune, de ses habitats ou du milieu naturel à S.O.S. Braconnage par téléphone, au numéro sans frais 1 800 463-2191, par Internet ou en se rendant directement au bureau de la protection de la faune le plus près. Ce service est gratuit et confidentiel.

Visitez notre page sur la pêche sportive pour connaître tous les détails de la réglementation en vigueur dans chacune des zones de pêche du Québec.

Lien connexe :

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
https://twitter.com/MFFP_Quebec

Source :

Dominique David
Conseillère en communication
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
medias@mern-mffp.gouv.qc.ca
Tél. : 418 521-3875

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2022/18/c2389.html

Dernière mise à jour : 18 mars 2022