QUÉBEC, le 12 mars 2021 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec confirme aujourd'hui une reprise progressive des activités de loisir et de sport pour toutes les régions du Québec à compter du 26 mars. La ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, en a fait l'annonce aujourd'hui. L'ensemble de la population pourra désormais participer à des activités organisées en respectant les directives de la Direction générale de la santé publique propres au palier d'alerte de sa région. « Ce qui me réjouit dans l'annonce d'aujourd'hui, c'est de pouvoir annoncer aux enfants et à nos jeunes qu'ils vont pouvoir retrouver leurs coéquipiers à partir du 26 mars », a déclaré la ministre déléguée.

En zone rouge

En zone rouge, l'ensemble des installations intérieures seront ouvertes, dont les centres de conditionnement physique. Les entraînements pratiqués seul, en dyade ou entre occupants d'une même résidence privée seront permis à compter du 26 mars.

Les personnes résidant en zone rouge pourront également poursuivre la pratique d'une activité sportive ou de loisir extérieure avec un groupe d'un maximum de huit personnes ou entre occupants d'une même résidence privée, comme actuellement. Dans les centres d'entraînement, la tenue d'un registre d'entraînement sera obligatoire.

Les activités parascolaires seront permises en groupe-classe stable dès le 15 mars.

En zone orange

En zone orange, la limite du nombre de personnes pouvant participer à une même activité sportive extérieure est augmentée à douze.

Également, un maximum de huit personnes pourra désormais participer à une activité organisée à l'intérieur. Rappelons qu'en zone orange, les salles d'entraînement et les autres plateaux sportifs intérieurs sont ouverts. Dès le 26 mars, il sera possible de fréquenter ces installations en groupe de huit personnes dans le contexte d'un cours ou d'une activité encadrée. Il est à souligner que la distanciation physique de deux mètres devra être respectée en tout temps, peu importe le type d'activité et la région dans laquelle elle est pratiquée.

Dès le 15 mars, les activités parascolaires de même que les sorties scolaires seront permises en groupe-classe stable. Un allègement supplémentaire entrera en vigueur le 26 mars alors que les élèves de groupes-classes stables différents pourront participer à des activités parascolaires intraécole, sans contact. Les règles s'appliquant pour les activités parascolaires seront les mêmes que pour les autres activités, soit un maximum de douze élèves pour les activités extérieures et de huit élèves pour les activités pratiquées à l'intérieur. Encore une fois, une distanciation physique de deux mètres devra être respectée en tout temps.

Encadrement et respect des mesures sanitaires

Il est à noter que la pratique de toute activité de loisir et de sport de groupe à l'intérieur doit être obligatoirement encadrée par une personne responsable du respect des mesures sanitaires en vigueur. Si l'activité est organisée par une association ou un club, les mesures appliquées doivent respecter le protocole de reprise des activités de la fédération ou de l'organisme concerné.

Pour le moment, aucun match interéquipes ou interécoles ni compétition ne sont permis. De plus, les activités, qu'elles soient extérieures ou intérieures, doivent se dérouler sans spectateurs. Enfin, l'ensemble des activités devront se dérouler sans contact physique.

Formations et clientèle vulnérable

Par ailleurs, que ce soit en zone rouge ou en zone orange, les formations d'intervenants responsables d'assurer la sécurité des participants, comme les sauveteurs en natation et les patrouilleurs de ski, seront permises. Le déroulement de ces formations doit permettre l'application stricte des mesures de distanciation et l'absence de contacts entre les participants.

Les personnes ayant besoin d'un accompagnement, telles que celles ayant un handicap ou les enfants de moins de 10 ans, peuvent être accompagnées au besoin par une personne habitant à la même adresse pour pratiquer une activité. Si ce n'est pas possible, la personne handicapée qui détient la Carte accompagnement loisir pourra l'utiliser comme preuve du besoin d'accompagnement. Dans ce cas, si la distanciation ne peut être respectée, l'accompagnateur doit porter un équipement de protection.

Citations :

« Je suis très heureuse de l'étape que nous franchissons aujourd'hui pour la reprise progressive des activités de loisir et de sport. Je suis consciente que plusieurs l'attendaient avec impatience. Les mesures annoncées permettront à l'ensemble des Québécoises et Québécois de renouer avec les sports organisés. Les jeunes pourront pratiquer à nouveau leurs activités favorites et surtout retrouver leurs coéquipiers! Notre gouvernement sait à quel point la pratique régulière de diverses activités physiques, de sport, de loisir et de plein air est importante pour la santé physique et mentale. L'annonce d'aujourd'hui, c'est le résultat d'un travail d'équipe avec les partenaires du sport et du loisir et j'ai confiance que les sportives et sportifs seront exemplaires dans le respect des règles sanitaires. Cela nous permettra de cheminer vers un retour à la normale dans les prochains mois. D'ici là, jouons en équipe et bougeons de façon sécuritaire. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Le sport et les loisirs permettent aux jeunes de s'intéresser encore davantage à l'école. Nous entrons dans la dernière ligne droite avant la fin de l'année scolaire et c'est d'autant plus important que les élèves puissent bouger et socialiser pour réussir. C'est une source de motivation importante pour plusieurs élèves. J'espère que cette annonce viendra mettre un baume sur cette année qui a été difficile pour plusieurs. Il ne faut surtout pas lâcher. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation

« Notre gouvernement a récemment mis en place, avec l'accord de la Direction générale de la santé publique, des mesures pour que la communauté étudiante retourne sur les campus. Je suis convaincue que la reprise graduelle des activités sportives donnera une nouvelle bouffée d'air aux étudiantes et étudiants qui, rappelons-le, ont fait preuve d'un dévouement et d'une détermination de fer depuis le début de la pandémie. Il faut tenir bon; le retour vers la vie normale se fait tranquillement mais sûrement. »

Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur

Faits saillants :

  • En toutes circonstances, une personne responsable, par exemple un entraîneur, peut s'ajouter à un groupe et tous pourront accéder aux installations permettant de se préparer à l'activité dans le respect strict des règles sanitaires en vigueur. 
  • En zone orange et en zone rouge, seuls les vestiaires utilisés dans le cadre des activités aquatiques seront accessibles.
  • La pratique de loisirs et de sports dans un contexte collégial et universitaire devra se dérouler dans le respect des directives propres au palier d'alerte de la région dans lequel l'établissement d'enseignement supérieur est situé. 

Liens connexes :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2021/12/c6863.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 12 mars 2021