QUÉBEC, le 13 janv. 2022 /CNW Telbec/ - Dans la foulée de l'annonce du premier ministre et des nouvelles recommandations de la Direction générale de la santé publique au sujet des mesures sanitaires en vigueur et sur la situation actuelle au Québec, le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, a tenu à préciser les modifications pour le réseau des services de garde éducatifs à l'enfance (SGEE).

Isolement des enfants fréquentant un SGEE
Comme le recommandent les autorités de santé publique, l'isolement des enfants symptomatiques ou qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage rapide sera de cinq jours à compter de l'apparition des premiers symptômes. Le retour au milieu pourra s'effectuer après cette période d'isolement, à condition que l'enfant obtienne un résultat négatif à un test de dépistage rapide au cinquième jour et qu'il soit au moins 24 h sans fièvre. Advenant un résultat positif à un test de dépistage rapide au cinquième jour, l'isolement devra se poursuivre pour une période supplémentaire de cinq jours. Advenant un contact domiciliaire avec un cas positif, l'enfant devra également s'isoler selon la même procédure, et ce, même s'il ne présente aucun symptôme. Seuls les contacts domiciliaires doivent s'isoler. Les enfants d'un même groupe ou les adultes du service de garde en contact au service de garde avec un enfant positif n'auront pas à s'isoler. Rappelons que pour les tout-petits, le port du masque n'est pas requis.

Isolement du personnel des SGEE
Pour les membres du personnel symptomatiques adéquatement vaccinés, ou qui sont considérés comme des cas confirmés de COVID-19 qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage, l'isolement de cinq jours s'applique à compter de l'apparition des premiers symptômes. Une fois les symptômes disparus ou en régression et après au moins 24 h sans fièvre, un retour au travail sera possible à condition que ces personnes portent un masque d'intervention en tout temps et respectent une distanciation de 2 mètres autant que possible, pour une période de cinq jours suivant le retour aux activités habituelles. Le résultat négatif à un test de dépistage à la fin de l'isolement n'est pas requis. Pour le personnel qui a été en contact avec un cas à domicile, l'isolement de cinq jours, suivi d'une autre période de cinq jours pendant lequel il est également requis de porter un masque d'intervention et de respecter une distanciation de deux mètres autant que possible, s'applique également.

Précisons toutefois que le personnel adulte non adéquatement vacciné devra s'isoler pendant dix jours, dans les deux situations (résultat positif à un test de dépistage ou contact avec un cas au domicile). Finalement, seuls les contacts domiciliaires devront s'isoler. Le personnel du service de garde en contact avec un enfant positif ou avec un adulte positif au service de garde n'aura pas à s'isoler.

Rappelons qu'à compter du 15 janvier 2022, le personnel des services de garde éducatifs à l'enfance s'ajoutera à la liste des clientèles prioritaires pouvant réaliser des tests PCR en clinique de dépistage.

Distribution de tests rapides
En janvier et février, une distribution supplémentaire de 1,7 million d'autotests de COVID-19 aura lieu chaque mois, permettant ainsi aux parents de tester rapidement leur enfant si celui-ci présente des symptômes associés à la COVID-19. Ces tests sont disponibles dans les installations et remis aux parents.

De plus, les éducatrices et éducateurs ainsi que le personnel de soutien feront partie de la liste des personnes admises pour le dépistage de la COVID-19 réalisé en clinique, à l'instar du personnel de l'éducation.

Citation :

« L'accès aux services de garde éducatifs à l'enfance est essentiel pour les parents et pour les enfants. Les isolements cumulés ont des impacts négatifs sur le développement et sur les apprentissages des tout-petits. Je me réjouis donc de constater que la durée de l'isolement peut être réduite, tout en étant sécuritaire. Notre réseau se doit d'avoir en main tous les outils nécessaires pour appliquer ces nouvelles consignes, et c'est pourquoi des livraisons massives de tests rapides seront effectuées au cours des prochaines semaines. J'encourage également les éducatrices à prendre rendez-vous pour obtenir leur troisième dose, si ce n'est déjà fait. Comme ministre de la Famille, je suis la situation de près avec les autorités de santé publique pour m'assurer que l'ensemble de notre personnel et des enfants qui fréquentent les services de garde sont en sécurité. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Liens connexes :

Pour en connaître davantage sur la COVID-19 : Quebec.ca/coronavirus

Pour en savoir plus sur les activités du ministère de la Famille, suivez-le sur les médias sociaux :

https://www.facebook.com/FamilleQuebec

https://twitter.com/FamilleQuebec

https://ca.linkedin.com/company/ministere-famille-quebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2022/13/c6101.html

Dernière mise à jour : 13 janvier 2022