MONTRÉAL, le 7 juill. 2022 /CNW Telbec/ - Dans le cadre d'un point de presse, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a invité aujourd'hui les Québécoises et les Québécois à la prudence au cours des prochaines semaines afin de réduire le plus possible la propagation du virus de la COVID-19, notamment auprès des personnes les plus vulnérables ou à risque de complications. Il était en compagnie du directeur national de la santé publique, le docteur Luc Boileau.

En effet, en raison d'une hausse notable du nombre de cas, qui vraisemblablement constitue une septième vague et qui entraîne une recrudescence des absences dans le réseau de la santé et des services sociaux, il s'avère crucial de réitérer certaines mesures de vigilance encore de mise. Celles-ci ont pour but de protéger efficacement les citoyens, de même que l'accès aux services du réseau, notamment en première ligne.

Il demeure toujours essentiel de s'isoler lorsqu'on présente des symptômes compatibles avec la COVID-19. Il est recommandé de passer un test rapide pour confirmer l'infection. Le test pourrait n'être positif qu'après trois ou quatre jours après le début des symptômes. L'isolement complet est nécessaire pendant cinq jours. Après quoi, pour une autre période de cinq jours, il est possible de reprendre certaines activités essentielles, mais en portant un masque lors de toute interaction sociale durant cette période. La personne infectée reste contagieuse généralement pendant 10 jours. Il est donc recommandé d'éviter les activités en public non essentielles pendant cette période, par exemple les sorties au restaurant, les visites à des amis, ou la participation à des festivals, notamment.

Quant à la vaccination, il est recommandé, tout particulièrement dans le contexte actuel, que les personnes de plus de 60 ans ou souffrant de maladies chroniques puissent accéder à une quatrième dose dans les meilleurs délais. Ces personnes sont invitées à s'en prévaloir s'ils ont reçu leur troisième dose depuis au moins trois mois, ou encore qui ont eu la maladie depuis plus de trois mois. Ils peuvent se la faire administrer facilement, en s'inscrivant sur Clic Santé. Un outil décisionnel sous forme d'algorithme sera diffusé sous peu pour aider les personnes qui aimeraient savoir si c'est la chose à faire pour elles.

Citation : 

« En cette période de vacances et d'activités festives estivales qui s'amorce, il demeure essentiel de rappeler la pertinence de certaines mesures de vigilance appropriées pour éviter une augmentation des cas. Le réseau de la santé et des services sociaux, déjà en effectifs réduits en raison des vacances, ne peut se permettre une recrudescence excessive des absences. J'invite donc les citoyens à prendre les mesures nécessaires pour prévenir une telle hausse, tout en profitant pleinement de l'été, de manière sécuritaire et responsable. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants : 

  • Réitérons que toute personne qui n'aurait pas bénéficié de la vaccination jusqu'à maintenant ou qui serait immunodéprimée, qui serait une personne âgée de plus de 80 ans et qui présente des symptômes de COVID-19 avec un test positif peut recevoir le médicament Paxlovid. Ce dernier peut être prescrit par tous les pharmaciens du Québec habilités à le faire. Cette mesure hautement efficace peut réduire grandement les risques de développer une maladie grave et d'être hospitalisé.
  • Il est pertinent de rappeler quelques mesures de base afin de mieux se protéger et de protéger son entourage de la COVID-19 au cours des semaines à venir : conserver une distance avec les autres personnes, notamment dans les lieux publics fréquentés par des foules, se laver les mains aussi souvent que possible, avoir une bonne hygiène respiratoire en toussant par exemple dans son coude et rencontrer les gens à l'extérieur lorsque cela est possible.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2022/07/c9907.html

Dernière mise à jour : 7 juillet 2022