10 mars 2022, 11 h 36

Mise à jour : 10 mars 2022, 15 h 42

Publié par : Santé et Services sociaux

 

QUÉBEC, le 10 mars 2022 /CNW Telbec/ -  Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce que, compte tenu de l'amélioration de la situation sanitaire actuelle, un ajustement de la consigne de la gestion des cas et des contacts auprès de la population et en milieu de travail peut être apporté.

Dès le 12 mars, la majorité des Québécois et Québécoises, soit ceux et celles qui sont vaccinés ou qui ont déjà eu la COVID-19, n'auront plus besoin de s'isoler après un contact domiciliaire avec un cas de COVID-19. Ces personnes devront toutefois prendre les mesures pour protéger les autres durant au moins 10 jours suivant ce contact. Pendant cette période, elles doivent assurer une surveillance de leurs symptômes, porter un masque lors de toute interaction sociale, éviter d'être en contact de proximité avec d'autres personnes, en particulier celles qui sont à risque de développer une maladie grave, et faire un test si des symptômes apparaissent.

Il demeure toutefois toujours recommandé que les personnes non vaccinées qui n'ont pas encore eu d'infection à la COVID-19 continuent de s'isoler durant cinq jours après un contact domiciliaire, le risque de contracter la maladie et de la propager étant nettement supérieur. Pour les cinq jours suivants, ces personnes devront surveiller l'apparition de symptômes, éviter les contacts avec les personnes vulnérables et porter un masque lors de toute interaction sociale

Citation :

« Cet ajustement important vient ouvrir la voie à un retour presque complet à la vie normale, avec les autres assouplissements qui entreront en vigueur eux aussi le 12 mars. Je rappelle qu'il faut toutefois demeurer prudent, et assumer que la prévention de la COVID-19 est désormais une responsabilité qui revient à chacun de nous, dans un souci de civisme et de respect d'autrui, et surtout auprès des personnes immunosupprimées. Il est par contre très important de demeurer vigilants et d'aller se faire vacciner, pour ceux et celles qui ne l'ont pas encore fait. »

Le docteur Luc Boileau, directeur national de la santé publique par intérim

Faits saillants :

  • Cette recommandation de la Santé publique s'adresse uniquement à la population générale. Elle ne s'applique pas aux milieux de soins ou aux milieux de vie, où les mesures sont déterminées par le service de prévention et de contrôle des infections (PCI).
  • Rappelons qu'un devancement au 12 mars des assouplissements prévus le 14 mars a été annoncé la semaine dernière. Un retrait graduel du port obligatoire du masque dans les lieux publics était par la même occasion annoncé d'ici la mi-avril.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2022/10/c7775.html

Dernière mise à jour : 10 mars 2022