1er février 2022, 10 h 45

Mise à jour : 1er février 2022, 14 h 44

Publié par : Santé et Services sociaux

 

QUÉBEC, le 1er févr. 2022 /CNW Telbec/ - Les autorités de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux souhaitent réitérer leur position et maintiennent leur recommandation de ne pas recourir systématiquement à l'installation de purificateurs d'air mobiles dans les classes pour réduire les risques de propagation de la COVID-19 en milieu scolaire.

La recommandation demeure la même en raison de certains constats. L'efficacité de ces appareils à réduire la transmission de la COVID-19 en contexte scolaire n'est pas prouvée. Lorsque la ventilation est adéquate, il n'y a pas de valeur ajoutée d'utiliser des purificateurs d'air mobiles. L'ouverture des fenêtres de façon intermittente permet un échange d'air et une ventilation adéquate dans la très grande majorité des cas.

Dans les situations où les fenêtres ne peuvent être ouvertes et que la ventilation est compromise, il est préférable de bien respecter toutes les autres mesures de protection, incluant le port du masque par tout le monde, en tout temps. Le recours à des échangeurs ou à des extracteurs d'air est envisageable dans ces situations.

Concernant les purificateurs d'air mobiles, il est difficile de décider où installer ces appareils sans savoir qui est infecté, situation où le purificateur aurait une utilité théorique potentielle. Si plusieurs de ces appareils sont installés dans une classe, ils peuvent nuire autant au fonctionnement de la classe en raison du bruit généré que des flux d'air occasionnés. C'est pourquoi, dans ces situations exceptionnelles, un expert en ventilation doit être consulté avant l'installation de ces purificateurs.

Faits saillants :

  • Bien que de nombreuses études disponibles tendent à présenter des preuves selon lesquelles les purificateurs d'air mobiles aident à réduire les concentrations d'aérosols dans les espaces fermés où la ventilation est déficiente, l'utilisation efficace de ces appareils dépend de plusieurs facteurs qui doivent être pris en considération.
  • Ces facteurs sont la capacité de filtration de l'équipement, leur nombre et leur emplacement, la taille du local, le taux d'occupation et la capacité du local d'atteindre les standards de ventilation recommandés. Il est également à noter qu'une telle mesure implique un besoin d'accompagnement professionnel des utilisateurs pour les aider dans le choix des appareils, de même que pour l'installation et l'entretien de ces derniers.
  • L'échangeur d'air peut être une mesure efficace dans certaines situations pour améliorer la qualité de l'air intérieur des salles déficientes en ventilation. Le purificateur d'air n'est par contre pas adapté au contexte des écoles.

Lien connexe :

Pour obtenir toutes les informations pertinentes sur la vaccination : Québec.ca/vaccinCOVID Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2022/01/c0658.html

Dernière mise à jour : 15 février 2022