QUÉBEC, le 15 févr. 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce, conjointement avec la Commission des partenaires du marché du travail, qu'un soutien financier totalisant 1 594 994 $, provenant du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre, est accordé, à la suite d'un appel de projets, à six d'entre eux visant la promotion et la valorisation des métiers et des professions en demande.

Cet appel de projets s'inscrit dans la Stratégie globale de promotion et de valorisation des métiers et des professions, qui vise à aider les citoyens à faire des choix professionnels répondant à la fois à leur aspiration et aux besoins du marché du travail. Cette vaste initiative propose des actions qui vont mobiliser de nombreux acteurs vers une vision commune.

À cet effet, depuis novembre dernier, la campagne gouvernementale intitulée « On cherche du monde » fait la promotion de trois secteurs d'activités prioritaires au Québec pour encourager les jeunes, les groupes sous-représentés dans le marché du travail ainsi que les chômeurs qui sont victimes de la pandémie et qui souhaitent se requalifier à choisir des métiers et des professions en demande.

Organisme

Montant

Secteurs, métiers et professions visés par une campagne de sensibilisation

Comité sectoriel de la main-d'œuvre (CSMO) Pharmabio

309 500 $

Industries des produits pharmaceutiques et biotechnologiques 

Chimiste analytique, biochimiste, biochimiste clinique, microbiologiste, ingénieur(e) biomédical(e), scientifique des données, technicien(ne) de laboratoire et de fabrication, pharmacologue, associé(e) de recherche clinique, etc.

Conseil du patronat du Québec

414 878 $

Construction 

En lien avec le microsite de la Commission de la construction du Québec, promotion et valorisation des métiers de la construction en demande.

CSMO Communications graphiques

317 956 $

Communications graphiques 

Graphiste, infographiste, technicien(ne) en impression numérique, relieur(-euse), opérateur(-trice) de presse offset, etc.

CSMO de la métallurgie du Québec

159 600 $

Secteur métallurgique

Électricien(ne), électrotechnicien(ne), mécanicien(ne), soudeur(-euse), technicien(ne) en métallurgie, ingénieur(e) en métallurgie, etc.

CSMO Mines

151 200 $

Industrie minière

Mineur/mineuse sous terre, mécanicien(ne) de machinerie lourde, technicien(ne) en traitement des eaux, géologue, technicien minier/technicienne minière, etc.

Envirocompétences

241 860 $

Environnement 

Opérateur(-trice) technicien(ne) en traitement de l'eau, chauffeur(-euse) éboueur(-euse), technicien(ne) en restauration après sinistre, technicien(ne) en environnement, architecte, ingénieur(e) et autres services connexes, etc.

Citations :

« Avec ces nouveaux projets, nous continuons de soutenir les différents acteurs du marché du travail afin de trouver des solutions à la rareté de la main-d'œuvre. En valorisant les métiers et les professions pour lesquels il y a de la demande, nous voulons influencer les choix de formation de niveau tant professionnel que supérieur pour faire en sorte que la main-d'œuvre qualifiée puisse combler les postes disponibles. Nous voulons ainsi favoriser l'accès à des emplois d'avenir et bien rémunérés pour un plus grand nombre de Québécoises et de Québécois. C'est gagnant pour les jeunes, les chômeurs victimes de la pandémie, les personnes en réorientation de carrière et les employeurs! »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Je suis fière de voir que les partenaires du marché du travail ont à cœur de mettre en lumière les secteurs d'activités qui offrent des perspectives d'emploi, et ce, pour y intéresser le plus grand nombre possible de travailleuses et de travailleurs. C'est en œuvrant ensemble à promouvoir les métiers et professions d'avenir que nous attirerons les jeunes et les personnes à la recherche d'un domaine dans lequel faire carrière. »

Audrey Murray, présidente de la Commission des partenaires du marché du travail

Faits saillants :

  • Les projets annoncés ont été financés à partir du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre 2020-2021. Le Fonds est constitué des sommes versées par les employeurs assujettis à la Loi qui n'ont pas investi annuellement un montant équivalant à 1 % de leur masse salariale dans la formation de leur personnel. Le Fonds sert à subventionner, sur une base annuelle, des projets liés au développement des compétences.
  • La Commission des partenaires du marché du travail est une instance de concertation nationale réunissant les dirigeants représentant les entreprises, la main-d'œuvre, les organismes communautaires actifs dans le domaine de l'employabilité, le milieu de l'enseignement et les ministères à vocation économique et sociale.
  • On peut en apprendre davantage sur les métiers et professions en demande en visitant le site emploisdavenir.gouv.qc.ca.

Pour en savoir plus sur les activités du Ministère, suivez-le sur les médias sociaux :
facebook.com/TravailEmploiSolidaritésocialeQuébec
twitter.com/Gouv_MTESS 
linkedin.com/company/ministere-travail-emploi-solidarite-sociale-quebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2021/15/c8239.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021