QUÉBEC, le 19 juin 2023 /CNW/ - Le gouvernement du Québec investit 175 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans pour favoriser une plus grande autonomie alimentaire partout dans nos régions. Cette somme vise principalement à augmenter les investissements qui stimulent la productivité des entreprises bioalimentaires québécoises.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, en a fait l'annonce aujourd'hui, en marge de l'inauguration d'une nouvelle serre de l'entreprise Savoura, à Sainte-Sophie, dans les Laurentides. Il était accompagné du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, et de la ministre responsable des Aînés, ministre déléguée à la Santé et députée de Prévost, Mme Sonia Bélanger.

Comme le premier ministre en avait pris l'engagement, cet investissement permettra de bonifier les sommes disponibles pour les programmes du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et sera réparti comme suit :

  • 100 millions de dollars pour la transformation alimentaire, afin de reconduire le programme de transformation alimentaire qui encourage la robotisation et l'implantation de systèmes de gestion de la qualité de la production. L'objectif de ce programme est d'accroître les investissements en transformation alimentaire pour remédier à la rareté de main-d'œuvre et augmenter la compétitivité des entreprises.
  • 45 millions de dollars pour des initiatives en productivité végétale ayant comme objectif d'augmenter la productivité des entreprises agricoles spécialisées dans les cultures de végétaux.
  • 30 millions de dollars pour le soutien au développement des entreprises serricoles dans le cadre de la Stratégie de croissance des serres au Québec 2020-2025. L'objectif est d'accroître la production de fruits et de légumes en serre en stimulant les investissements pour augmenter les superficies de production serricole et moderniser les installations existantes.

Le chantier d'une plus grande autonomie alimentaire est ambitieux. Le gouvernement souhaite continuer d'encourager et de soutenir les entreprises qui veulent saisir cette occasion de nourrir les gens d'ici en faveur d'une plus grande prospérité économique du Québec.

Citations

« Manger québécois, ça crée de la richesse et des emplois au Québec. On doit beaucoup aux producteurs agricoles, aux transformateurs alimentaires et aux pêcheurs du Québec qui travaillent fort pour mettre des produits frais et de qualité dans nos assiettes. Dans nos deux derniers budgets, on a investi des sommes records de 1,5 milliard de dollars, et on investit encore plus aujourd'hui pour soutenir notre autonomie alimentaire. Je suis très fier de voir que les Québécois choisissent de plus en plus les produits de chez nous. »

François Legault, premier ministre du Québec

« L'investissement annoncé aujourd'hui confirme notre volonté d'accélérer le chantier de l'autonomie alimentaire durable pour le Québec, notamment en accompagnant davantage d'entreprises dans le virage de l'innovation ainsi que dans la mise en place de meilleures pratiques et de solutions environnementales. Depuis le début de notre mandat, les investissements totaux dans le secteur bioalimentaire ont plus que doublé. Nous contribuons ainsi à la pérennité et à la compétitivité des entreprises du secteur bioalimentaire, en plus de faire une importante contribution à la prospérité économique du Québec. »

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

Faits saillants

  • Les investissements des secteurs de la production et de la transformation alimentaire sont passés de 1,5 milliard de dollars par année (de 2016 à 2018) à 2,3 milliards de dollars par année (de 2019 à 2022), soit une progression de 66 %. La majorité de ces investissements visent à accroître la capacité de production et la productivité des entreprises.
  • Grâce à l'investissement annoncé, le gouvernement renforce les piliers de l'autonomie alimentaire durable, soit :
    • Favoriser l'achat local par la promotion et l'identification des aliments du Québec.
    • Accroître l'offre québécoise grâce à la culture en serre, à l'appui aux filières à potentiel de croissance, à l'agriculture de proximité et à l'agrotourisme local.
    • Renforcer la chaîne d'approvisionnement par l'augmentation de la productivité de la main-d'œuvre, de la robotisation, de l'automatisation et de l'innovation.
    • Accélérer le virage écologique par un appui à la transition vers une agriculture, des pêches et une aquaculture durables.

Suivez le MAPAQ sur les réseaux sociaux :

Facebook Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Twitter Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Instagram Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. LinkedIn Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. YouTube Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2023/19/c3401.html

Dernière mise à jour : 21 juin 2023