QUÉBEC, le 9 juin 2022 /CNW Telbec/ - Suivant la levée de l'état d'urgence sanitaire annoncée le 1er juin dernier, le gouvernement du Québec dévoile aujourd'hui les modalités entourant la fin du programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) et du Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE).

Les entreprises souhaitant bénéficier de ces deux programmes ont jusqu'au 14 juin 2022 pour déposer leur demande.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l'annonce aujourd'hui en compagnie de la ministre déléguée à l'Économie, Mme Lucie Lecours.

Les entreprises qui ont bénéficié d'une aide financière sous la forme d'un prêt ou d'une garantie de prêt dans le cadre du PAUPME ou du PACTE pourront voir convertir en contribution non remboursable l'équivalent de 25 % du financement accordé. Pour le PACTE, la contribution non remboursable pourra atteindre un maximum de 40 000 $.

Cette contribution non remboursable s'appliquera aux aides financières qui ne bénéficient pas des volets Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM), du volet Aide à certaines entreprises du secteur du tourisme (ACEST) ou du PACTE Tourisme.

De plus, le moratoire pour le remboursement du capital et des intérêts liés aux aides financières accordées dans le cadre du PAUPME est prolongé jusqu'au 31 décembre 2022.

Citations :
« Tout au long de la pandémie, on a dit qu'on écouterait les besoins des PME et qu'on offrirait toute la flexibilité nécessaire aux entrepreneurs. C'est exactement ce qu'on a fait. Aujourd'hui, on met fin à un chapitre d'un programme d'aide historique qui aura aidé des milliers d'entreprises à traverser la crise. On peut être fiers du travail effectué par Investissement Québec, le Ministère et les MRC, que je remercie encore une fois. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

« Bien que deux importants programmes d'aide d'urgence tirent à leur fin, notre soutien aux entreprises est loin d'être terminé. On va continuer d'être présents, notamment avec le réseau Accès entreprise Québec et le programme ESSOR. La réussite de nos entreprises est une priorité pour notre gouvernement, et on continuera de les appuyer et de stimuler leur croissance. »

Lucie Lecours, ministre déléguée à l'Économie

Faits saillants :

  • Pour être admissibles à la contribution non remboursable équivalente à 25 % du financement accordé dans le cadre du PAUPME ou du PACTE, les entreprises :
    • doivent être toujours en activité;
    • ne doivent pas être sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LRC, 1985, chapitre C-36) ou de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité (LRC, 1985, chapitre B-3).
  • Une entreprise pourrait profiter de la contribution non remboursable équivalente à 25 % si elle est plus avantageuse que celle obtenue en vertu des volets AERAM, ACEST et Tourisme.
  • Le PAUPME Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vise à soutenir, par le biais de prêts d'un montant de moins de 50 000 $, le fonds de roulement des PME ayant des besoins de liquidités afin qu'elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités.
  • Le PACTE Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. appuie, par l'entremise de prêts ou de garanties de prêt d'un montant minimal de 50 000 $, le fonds de roulement des entreprises afin qu'elles puissent poursuivre leurs activités.
  • Rappelons que la date limite pour le dépôt des demandes liées au volet AERAM Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du PAUPME et du PACTE était le 31 mars 2022.
  • Depuis le début de la pandémie, le gouvernement du Québec a accordé près de 1,2 milliard de dollars aux entreprises par l'entremise des différents volets du PACTE et près de 520 millions de dollars via ceux du PAUPME.
  • Le programme ESSOR Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., géré par Investissement Québec au nom du gouvernement, vise à appuyer, dans une perspective d'accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d'emplois et de développement durable, les projets d'investissement réalisés au Québec.

Ministère de l'Économie et de l'Innovation sur les réseaux sociaux :

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2022/09/c0297.html

Dernière mise à jour : 9 juin 2022