MONTRÉAL, le 19 oct. 2020 /CNW Telbec/ - Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, et la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, soulignent la fin imminente du plus important chantier autoroutier des dernières années au Québec, l'échangeur Turcot. Ce matin, les dernières infrastructures principales du projet ont été ouvertes à la circulation, soit le boulevard Pullman et ses accès.

Cet important projet de maintien d'actifs permettra aux usagers, notamment les citoyens et les entreprises, de bénéficier d'une infrastructure améliorée qui répondra à leurs besoins pour les décennies à venir. Bien que certains travaux doivent être réalisés au printemps prochain, les usagers et les riverains pourront profiter de la fin des travaux majeurs.

Ce projet emblématique comprenait 56 structures, dont 3 ponts signatures, 145 km de voies routières et 21 km de voies ferrées. Des aménagements pour les modes de transport durables ont également été conçus, soit 10 km de voies réservées et 8 km de pistes cyclables multifonctionnelles. Enfin, le projet Turcot étant carboneutre, un important effort de verdissement a été réalisé. À terme, ce sont 9 000 arbres et 61 000 arbustes, vivaces, graminées et plantes grimpantes qui seront plantés.

La population est d'ailleurs invitée à visionner une capsule vidéo soulignant les moments marquants de l'échangeur Turcot, de sa construction jusqu'à aujourd'hui.

Citations

« Nous célébrons aujourd'hui la fin d'une grande étape du projet Turcot. Si nous sommes parvenus à réaliser des infrastructures de qualité, en respectant l'échéancier et le budget prévus, c'est grâce à l'expertise du personnel du ministère des Transports et de KPH Turcot, à la participation de centaines de travailleuses et travailleurs, à la collaboration des partenaires, et, surtout, à l'appui des citoyennes et citoyens. Le projet Turcot est la démonstration, encore une fois, du savoir-faire du génie québécois. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie

« Grâce au dévouement, à la minutie et au professionnalisme de nos experts et des travailleurs, nous pouvons aujourd'hui être fiers de ce qui a été accompli. Le nouvel échangeur Turcot sera plus vert, avec l'ajout de végétation et l'intégration de voies actives pour les piétons et les cyclistes des quartiers à proximité. Merci aux citoyennes et citoyens de la région métropolitaine pour votre patience au cours des dernières années, et merci particulièrement à la vingtaine de personnes engagées au fil des ans dans les comités de bon voisinage. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants

  • Le projet Turcot incluait la reconstruction des échangeurs Turcot, Angrignon, De La Vérendrye et Montréal-Ouest ainsi que les tronçons adjacents des autoroutes 15, 20 et 720.
  • La construction des infrastructures principales a démarré en 2015 pour prendre fin en 2020.
  • Les voies réservées sur l'autoroute 20 et la route 136 seront ouvertes à la circulation d'ici la fin de l'année.
  • Certaines activités se poursuivront jusqu'en 2021, principalement des travaux de parachèvement ainsi que des aménagements paysagers. Des fermetures sur le réseau sont à prévoir.
  • Plus de 1 000 travailleuses et travailleurs de la construction ont été à l'œuvre sur le chantier en période de pointe.
  • La construction des infrastructures a nécessité :
    • 45 millions de m³ de remblais;
    • 4 567 poutres en acier;
    • 490 000 m² de murs de soutènement;
    • 4 328 000 m² d'enrobés bitumineux;
    • 4 137 000 m³ de revêtement en béton.
  • De nombreux partenaires ont collaboré à la réalisation du projet, notamment le Canadien National, les villes de Montréal, Westmount et Montréal-Ouest, les arrondissements Le Sud-Ouest et Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, la Société québécoise des infrastructures et les sociétés de transport collectif.
  • Turcot est un projet carboneutre. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux activités de construction du projet feront l'objet d'une compensation, soit par l'achat de crédit carbone ou de projets de plantation.

Liens connexes

  • Capsule vidéo du ministre des Transports et de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal
  • Projet Turcot : site Web et Twitter
  • Transports Québec : Twitter  et Facebook

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/October2020/19/c6233.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 19 octobre 2020