QUÉBEC, le 28 avril 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, en présence de la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, du maire de Québec, M. Bruno Marchand, et de la supérieure générale des Sœurs de la Charité de Québec, sœur Monique Gervais, est fier d'annoncer au nom du gouvernement du Québec qu'une promesse d'achat a été conclue avec la congrégation des Sœurs de la Charité de Québec concernant les terres agricoles situées au cœur de la ville de Québec. Quelque 203 hectares d'une valeur de 28,7 millions de dollars accueilleront au cours des prochaines années un projet de parc d'innovation agricole (agro-parc). La pérennité de la vocation agricole de ces terres d'une qualité exceptionnelle sera donc définitivement assurée.

Au cours des prochains mois, le projet d'agro-parc fera l'objet de consultations auprès de partenaires, notamment la Ville de Québec, d'experts et de la population en général. Il reposera sur un concept rassembleur consacré à une agriculture novatrice, durable, créatrice d'emplois et génératrice d'investissements. Un comité de suivi et une équipe de projet sont d'ailleurs déjà au travail pour préparer les consultations et amorcer les travaux nécessaires à la concrétisation du projet.

C'est avec enthousiasme que les Sœurs de la Charité de Québec et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation se sont entendus sur les termes de la vente des terres appartenant à la congrégation religieuse. Les prochains mois permettront de compléter les démarches pour répondre aux diverses conditions préalables à la vente et d'obtenir l'ensemble des autorisations requises en vue de conclure formellement la transaction d'ici la fin de l'été 2022.

Citations

« L'objectif de garder la vocation agricole des terres des Sœurs de la Charité de Québec est maintenant atteint. Pour assurer et préserver leur rôle, nous devions poser ce geste. Cette acquisition constitue la pierre d'assise pour concrétiser le futur projet d'agro-parc qui sera un legs inestimable pour les générations futures. Ce geste sera d'un grand bénéfice pour la capitale nationale et le Québec tout entier. Il reflète notre volonté de faire rayonner l'agriculture urbaine dans toutes les régions, sur le chemin d'une autonomie alimentaire accrue pour le Québec. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

« En se portant acquéreur des terres appartenant à la congrégation des Sœurs de la Charité, votre gouvernement démontre sa détermination à protéger la vocation agricole de ce trésor de quelque 203 hectares situé au cœur de notre capitale nationale. C'est aussi un engagement à collaborer, avec les intervenants de la région, à la réalisation d'un parc d'innovation agricole, un projet visionnaire et résolument tourné vers l'avenir. Il contribue à l'aménagement responsable du territoire, à l'enseignement et à la recherche, en plus de promouvoir l'agriculture de proximité. »

Mme Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Notre désir a toujours été de garder la vocation agricole des terres et nous pouvons maintenant dire "mission accomplie". L'annonce d'aujourd'hui marque un grand jalon dans cette ambition qui représente la volonté citoyenne de continuer de pouvoir bénéficier de ces grands espaces qui font la renommée de notre ville. Nous nous réjouissons assurément de cette entente entre les Sœurs de la Charité et le gouvernement. En tant que partenaire, la Ville mettra tout en œuvre pour que ces projets d'agriculture puissent voir le jour et contribuer à l'unicité de notre ville. Ces terres sont un joyau pour les arrondissements de Beauport et de Charlesbourg et font la fierté de notre milieu agricole. Je suis plus qu'enthousiaste devant ce geste fort pour notre environnement et nos générations futures qui continueront de bénéficier de ces terres. »

M. Bruno Marchand, maire de Québec

« Les Sœurs de la Charité de Québec souhaitent que la vente de leurs terres au gouvernement en faveur d'un projet d'agro-parc soit accueillie comme un geste en harmonie avec les valeurs qui les ont toujours guidées dans leur engagement pour le bien de la population. »

Sr Monique Gervais, supérieure générale, les Sœurs de la Charité de Québec

Faits saillants

  • Le montant de la promesse d'achat est de 28 737 649 $, ce qui correspond à la valeur des superficies visées de 203 hectares au rôle d'évaluation de la Ville de Québec.
  • Cette acquisition protégera 96 % de la superficie des terres des Sœurs de la Charité de Québec. Cela représente 4 % de l'ensemble de la superficie de la zone agricole de la ville de Québec.
  • Une superficie de près de 12 hectares n'est pas incluse dans la transaction et sera exclue de la zone agricole, soit :
    • le bâtiment de la maison Généralice et le lot de 3,89 hectares sur lequel elle est située;
    • 7,53 hectares bordant le site de la maison Généralice;
    • le chemin Guillaume-Pelletier.
  • Sur les quelque 203 hectares protégés, environ 75 % sont des sols de classes 2 et 3, soit des sols d'une excellente qualité agronomique.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2022/28/c9225.html

Dernière mise à jour : 28 avril 2022