QUÉBEC, le 30 juin 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, prend acte des principales solutions proposées dans le rapport du groupe de travail interministériel sur les femmes enceintes migrantes qui lui a été remis aujourd'hui par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ). Il remercie également le groupe de travail d'avoir déposé son rapport dans les délais, comme il s'y était engagé.

Ce comité, dans le cadre d'un mandat confié en 2021 par le ministre de la Santé et des Services sociaux, était chargé de brosser un portrait global de la situation des femmes enceintes sans assurance maladie au Québec et de rédiger un rapport présentant des solutions qui prennent en considération les avenues potentielles pour améliorer l'accès à des soins de santé pour les femmes enceintes sans assurance maladie.

Soulignons que ce rapport final, qui s'intitule Portrait des femmes enceintes sans couverture santé au Québec, présente un portrait actualisé de la situation de ces femmes enceintes, y compris les mesures de soutien existant ainsi que les solutions envisageables pour le gouvernement, dans l'optique d'une meilleure prise en charge. Les solutions proposées sont, entre autres :

  • Maintenir le statu quo avec possibilité de dérogation ;
  • Éliminer la surcharge de 200 % pour les services entourant le suivi de grossesse, l'accouchement et les soins post-partum ;
  • Permettre aux femmes enceintes sans couverture santé qui respectent les critères d'admissibilité de bénéficier des services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance (SIPPE), du suivi OLO et des médicaments et services médicaux ;
  • Offrir la gratuité des services médicaux et des médicaments requis pour la grossesse, l'accouchement et les soins post-partum par l'entremise d'une circulaire ministérielle.

Citations :

« Je tiens à féliciter tous les membres du groupe de travail interministériel pour le travail qui est réalisé dans le cadre de ce mandat. Nous avons pris connaissance des différentes solutions qui sont proposées dans le rapport. Nous entendons les analyser minutieusement pour retenir la meilleure approche afin de réduire les risques de mortalité et de morbidité chez les femmes enceintes ainsi que chez les bébés à naître. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • Les femmes migrantes enceintes visées par le rapport sont celles qui n'ont pas accès à un régime d'assurance maladie provincial, fédéral ou privé et qui ont l'intention de demeurer au Québec plus de six mois.
  • Depuis l'entrée en vigueur, en septembre 2021, de la loi concernant principalement l'admissibilité au régime d'assurance maladie et au régime général d'assurance médicaments de certains enfants dont les parents ont un statut migratoire précaire, c'est près de 23 000 enfants qui peuvent bénéficier d'une couverture d'assurance maladie et médicaments au Québec.

Lien connexe :

Pour en savoir davantage sur le rapport, il est possible de consulter la salle de presse Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2022/30/c5037.html

Dernière mise à jour : 30 juin 2022