QUÉBEC, le 8 avril 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a rendu public le rapport État d'équilibre du marché du travail : Diagnostics pour 500 professions. M. Boulet en a aussi profité pour réaffirmer l'importance des mesures pour l'emploi prises pour relever les défis liés à la pénurie de main-d'œuvre.

Le rapport montre notamment que le marché du travail québécois est en croissance et que le Québec a retrouvé le niveau d'emploi qui prévalait avant la pandémie, que le taux de chômage frôle un creux historique et que le nombre de postes vacants a atteint des sommets jamais vus.

Pour la première fois au Québec, le nombre de professions évaluées en déficit ou en léger déficit, soit 204, sera supérieur au nombre de professions évaluées en équilibre, soit 198, à l'horizon 2025. On estime que, de 2021 à 2030, quelque 1,4 million d'emplois seront à pourvoir notamment en raison de départs à la retraite, en plus des emplois qui ont été perdus en raison des effets de la COVID-19.

Les constats dressés par le rapport précisent aussi les grandes tendances déjà observées et ayant, entre autres, conduit à la mise en œuvre de plusieurs mesures gouvernementales complémentaires aux services publics d'emploi destinés aux individus et aux entreprises partout au Québec.

Citation

« Le rapport sur l'état d'équilibre du marché du travail confirme que notre croissance économique fait face à des enjeux importants qui vont persister dans le temps. Devant la situation, le gouvernement est proactif et innove constamment, en mettant sur pied des mesures fortes qui misent sur la formation, le rehaussement des compétences et la requalification. Dès 2019, j'ai lancé le Plan d'action pour la main-d'œuvre, qui a été suivi du Programme d'aide à la relance par l'augmentation de la formation, du Programme pour la requalification et l'accompagnement en technologies de l'information et des communications et enfin, en novembre dernier, de l'importante Opération main-d'œuvre. Ces programmes ont fait leurs preuves et permettent déjà à des milliers de travailleuses et de travailleurs d'occuper des emplois en forte demande qui sont bien rémunérés. C'est notamment en continuant de miser sur la formation, l'intégration des personnes sans emploi et l'immigration ciblée que nous réussirons à relever ce défi avec tous les acteurs du marché du travail. C'est gagnant pour tous. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants

  • La pénurie de main-d'œuvre marquera une multitude de professions pour plusieurs années, et ce, en raison de la poursuite de la croissance économique, du faible taux de chômage et de la relative stagnation de la population âgée de 15 à 64 ans. La grande majorité des emplois à pourvoir serviront à remplacer les postes laissés vacants en raison de départs à la retraite.
  • Entre février 2020 et décembre 2021, l'emploi a le plus augmenté, en nombre, dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques, dans celui des services d'enseignement ainsi que dans ceux de la finance, des assurances, des services immobiliers et de la location. Quant aux baisses les plus importantes, elles se trouvent dans les secteurs des services d'hébergement et de restauration, du commerce de gros et de détail ainsi que de l'information, de la culture et des loisirs.
  • Le rapport présente également les faits saillants des travaux complémentaires qui sont en cours pour déterminer les causes des difficultés de recrutement et éventuellement proposer des solutions pour remédier à ces difficultés.
  • Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale publie annuellement le rapport sur l'état d'équilibre du marché du travail en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail. Les comités sectoriels de main-d'œuvre, le Conseil emploi métropole, le ministère de l'Éducation, le ministère de l'Enseignement supérieur, le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de la Famille et la Commission de la construction du Québec ont également contribué à son élaboration.
  • Rappelons que le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale offre une multitude de programmes, mesures et services qui constituent une solution aux défis liés à la pénurie de main-d'œuvre Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..
  • Le soutien aux travailleurs en matière d'emploi permet l'atteinte d'objectifs présentés dans le Plan stratégique 2019-2023 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, comme celui de favoriser l'intégration et le maintien en emploi.

Lien connexe

Pour en savoir plus sur les activités du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, suivez-le sur les médias sociaux :

facebook.com/TravailEmploiSolidaritésocialeQuébec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

twitter.com/Gouv_MTESS Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

linkedin.com/company/ministere-travail-emploi-solidarite-sociale-quebec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2022/08/c6242.html

Dernière mise à jour : 8 avril 2022