QUÉBEC, le 6 juill. 2023 /CNW/La sécurité et la qualité de vie dans les villages nordiques du Nunavik sont importantes pour le gouvernement du Québec. C'est pourquoi le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Benoit Charette, annonce l'octroi d'une aide financière additionnelle maximale de 600 000 $ sur deux ans à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l'Université Laval. Ainsi, cette dernière pourra continuer de soutenir la Chaire de recherche en partenariat sur le pergélisol au Nunavik et les travaux qu'elle mène.

Le réchauffement climatique provoquant le dégel du pergélisol, la sécurité et la résilience des communautés du Nunavik sont déjà affectées par des dommages subis par les bâtiments et les infrastructures. La qualité de vie des personnes est également touchée en raison d'un accès restreint au territoire pour la pratique d'activités traditionnelles de chasse, de pêche et de cueillette. Les chercheurs travaillent donc en collaboration avec les communautés du Nunavik, afin que les savoirs locaux et scientifiques leur permettent de s'adapter aux impacts du réchauffement climatique sur le pergélisol. La Chaire de recherche souhaite également augmenter la résilience des communautés nordiques face aux changements environnementaux.

Ce nouvel appui du gouvernement du Québec fait suite à une aide de 900 000 $ accordée en 2021 pour la création de la Chaire de recherche et son fonctionnement pendant les trois premières années. Les sommes accordées serviront à :

  • Maintenir et développer les connaissances sur le pergélisol et sa sensibilité au dégel, dans un contexte de changements climatiques;
  • Soutenir et accélérer l'adaptation aux changements climatiques des régions pergélisolées du Québec, en collaboration avec les communautés;
  • Assurer la pérennité de la Chaire de recherche.

Citations :

« Les communautés du Nunavik voient leur environnement se modifier rapidement en raison des changements climatiques. La poursuite des activités de la Chaire de recherche contribuera à assurer le maintien et le développement à long terme des connaissances, d'une expertise et d'une capacité de recherche sur le pergélisol à l'Université Laval. C'est essentiel pour accélérer la mise en œuvre de solutions d'adaptation aux impacts des changements climatiques dans cette région. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides

« Les impacts des changements climatiques au Nunavik sont parmi les plus rapides dans toutes les régions du monde. Il est essentiel de s'assurer que ces derniers puissent être freinés rapidement. Avec l'annonce d'aujourd'hui, nous croyons que le travail ne peut que s'accélérer. Grâce au savoir ancestral des Inuit et aux chercheurs de l'Université Laval, j'ai espoir que des solutions concrètes seront trouvées afin que nous puissions préserver ce vaste territoire. »

Ian Lafrenière, ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit

« Les travaux ont eu des retombées tangibles sur la résilience des infrastructures et la planification durable des villages. Je salue ce nouveau soutien gouvernemental grâce auquel la Chaire de recherche pourra poursuivre l'excellent travail réalisé jusqu'à présent, en partenariat avec les communautés locales et les organisations régionales. »

Denis Lamothe, député d'Ungava

« Le financement annoncé aujourd'hui témoigne à la fois de l'expertise de l'Université Laval en matière de recherche sur le pergélisol et de la relation de confiance établie depuis de nombreuses années entre nos scientifiques et les populations du Nunavik. L'Université Laval est heureuse de pouvoir poursuivre cette collaboration sur un enjeu d'une importance cruciale pour le développement durable des communautés du Nord. »

Sophie D'Amours, rectrice de l'Université Laval

Faits saillants :

  • L'aide financière découle de l'action 3.5.1.1 du plan de mise en œuvre du Plan pour une économie verte 2030, qui vise à poursuivre l'acquisition de connaissances sur le dégel du pergélisol.
  • Les activités de la Chaire de recherche s'inscrivent également dans le cadre du programme Sentinelle Nord de l'Université Laval.

Liens connexes

https://twitter.com/EnvironnementQc Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.  Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
https://www.facebook.com/EnvironnementQc/ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Source :

 

Mélina Jalbert
Attachée de presse
Cabinet du ministre
de l'Environnement, de la Lutte
contre les changements climatiques,
de la Faune et des Parcs et ministre responsable
de la région des Laurentides
Tél. : 418 803-2351

Information :

 

Relations avec les médias
Ministère de l'Environnement,
de la Lutte contre les changements climatiques,
Faune et des Parcs 
Tél. : 418 521-3991

 

Équipe des relations publiques et du protocole
Université Laval
418 656-3355
medias@ulaval.ca

 

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/July2023/06/c4988.html

Dernière mise à jour : 6 juillet 2023