QUÉBEC, le 15 août 2022 /CNW Telbec/ - Avec l'inflation élevée, les Québécois ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Avec les projections rendues publiques aujourd'hui par la Vérificatrice générale, nous constatons que les marges de manœuvre de l'état seront plus grandes que prévu grâce à une augmentation des taxes et impôts payés en plus par les Québécois. En plus, le gouvernement est incapable de rendre les services qu'il prévoit lui-même donner en raison de la pénurie de main-d'œuvre.

Alors que les Québécois doivent se serrer la ceinture, la CAQ n'a pas pris les mesures nécessaires pour les supporter. Notre formation politique au contraire croit que les Québécois vivent de vrais enjeux qui nécessitent de vraies solutions. Nous devons prioriser l'aide aux familles et aux aînés, c'est pourquoi nous proposons des mesures qui les aideront à joindre les deux bouts :

  • Diminuer les impôts de la classe moyenne jusqu'à 1125$;
  • Mettre en place une "allocation aînés" de 2000$/an pour les aînés de 70 ans et plus qui restent à la maison;
  • Éliminer la TVQ sur les produits essentiels.

Selon Carlos Leitao, porte-parole en matière de finances publiques : « Il est clair que les prévisions actuelles nous permettront de mettre en place de vraies solutions aux vrais enjeux des Québécois. La hausse de l'inflation a été sous-estimée par François Legault et ce sont les Québécois qui en ont payé le prix. Nous devons prioriser les familles et les aînés qui sont les plus affectés par la hausse du coût de la vie. »

Nous notons aussi que le gouvernement n'est pas en mesure de faire toutes les dépenses qu'il a prévues. La raison est simple, la pénurie de main-d'œuvre frappe le Québec de plein fouet et il est donc impossible pour la CAQ d'assurer la bonne tenue des services publics.

Pour nous, la pénurie de main-d'œuvre est un enjeu majeur qui doit être attaqué avec vigueur. Nous devons donc améliorer rapidement l'accès à des services de garde, créer des incitatifs financiers pour les travailleurs expérimentés et prévoir une meilleure contribution de l'immigration.

M. Leitao a conclu en disant : « Quoi qu'en dise François Legault, la pénurie de main-d'œuvre n'est pas une bonne nouvelle. Nous devons mettre en oeuvre toutes les mesures possibles afin de lutter contre ce fléau qui met à mal nos services publics et qui affectent les entreprises. La pénurie de main-d'œuvre représente un frein à notre économie. »

Faits saillants :

  • Rappelons que la CAQ n'a pas baissé les impôts des Québécois entre 2018 et 2022;
  • Baisse d'impôts en 2017-2018 qui prévoyait une hausse de 11 635$ à 14 890$ pour l'exemption de base d'impôt;
  • Créant une allocation de 100$ par enfant (indexée) pour les fournitures scolaires;
  • Ajustement de la taxe scolaire au plus bas niveau de la région pour l'ensemble des commissions scolaires d'une même région.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2022/15/c6181.html

Dernière mise à jour : 15 août 2022