QUÉBEC, le 23 juin 2021 /CNW Telbec/ - Vu les plus récentes prévisions du Fonds d'assurance parentale et la bonne santé financière de celui-ci, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce que les taux de cotisation au Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) seront maintenus en 2022.

Ainsi, les taux de cotisation pour 2022 demeureront les mêmes qu'en 2021 et correspondront aux pourcentages du revenu assurable suivants :

  • 0,494 % pour les personnes salariées;
  • 0,692 % pour les employeurs;
  • 0,878 % pour les travailleuses et travailleurs autonomes ainsi que les ressources intermédiaires et de type familial.

Du soutien pour les parents québécois

Malgré l'instabilité qu'a provoquée la pandémie et les ajustements nécessaires pour soutenir les familles québécoises pendant la crise sanitaire, les taux de cotisation au RQAP sont demeurés stables et n'ont donc pas à être augmentés. Cela s'explique, notamment, par une gestion exemplaire et proactive du Fonds.

L'évolution du RQAP a eu des effets bénéfiques pour les familles du Québec. Pensons particulièrement à l'adoption, à l'unanimité, par l'Assemblée nationale du Québec, de la Loi visant principalement à améliorer la flexibilité du régime d'assurance parentale afin de favoriser la conciliation famille-travail, qui permet d'encourager un plus grand partage des prestations parentales et d'adapter le régime à l'égard de parents vivant des situations particulières.

Rappelons également que le ministre a fait adopter un assouplissement des critères d'admissibilité liés à la prestation minimale temporaire de 500 $ versée dans le cadre du RQAP, à la suite de l'annonce, par le gouvernement fédéral, de la bonification des prestations de maternité, des prestations parentales et des prestations d'adoption du régime d'assurance-emploi. Cela représente quelque 30 000 familles du Québec qui ont pu bénéficier de cette prestation temporaire. 

Citation :

« La saine gestion du Fonds nous a donné les moyens d'en offrir plus aux parents prestataires du RQAP dans la dernière année, notamment l'assouplissement de la prestation minimale de 500 $ aux 30 000 parents qui étaient exclus de la mesure fédérale. Maintenant que nous nous sommes engagés dans la relance économique, je suis persuadé que nous allons maintenir le cap avec une gestion proactive, afin d'assurer la pérennité et la stabilité du Fonds, et ce, au profit des familles québécoises, tout en veillant aux intérêts de l'ensemble de la population du Québec. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants :

  • Avec la Loi visant principalement à améliorer la flexibilité du régime d'assurance parentale afin de favoriser la conciliation famille-travail, le RQAP répond aux besoins des parents en matière de conciliation et il est mieux adapté au contexte actuel du marché du travail.
  • Le RQAP est très apprécié par les parents. Il couvre 89 % des naissances au Québec, et 80 % des familles utilisent toutes les semaines de prestations mises à leur disposition. Il constitue un moyen concret et efficace de mieux concilier les responsabilités familiales et professionnelles lors de la venue d'un enfant.
  • En 2020, le RQAP a versé 2,2 milliards de dollars en prestations à quelque 123 000 nouveaux parents.

Pour en savoir plus sur les activités du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, suivez-le sur les médias sociaux :

facebook.com/TravailEmploiSolidaritésocialeQuébec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

twitter.com/Gouv_MTESS Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

linkedin.com/ministere-travail-emploi-solidarite-sociale-quebec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2021/23/c2262.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 23 juin 2021