QUÉBEC, le 17 nov. 2022 /CNW Telbec/ - Le premier ministre du Québec, M. François Legault, entamera, le 18 novembre prochain, une mission à Djerba, en Tunisie, pour participer à la 18e Conférence des chefs d'État et de gouvernement des pays ayant le français en partage, communément appelé le Sommet de la Francophonie. Après deux années d'absence, notamment en raison de la pandémie, ce sommet, qui se déroulera les 19 et 20 novembre prochains, sera l'occasion pour le Québec de confirmer sa position de leader en matière de francophonie économique. M. Legault insistera notamment sur l'importance de défendre et de promouvoir le français, qui est la troisième langue d'affaires dans le monde.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la Condition féminine, Martine Biron, accompagnera le premier ministre lors de sa mission au Sommet. Le 18 novembre, elle participera également à la 43e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie.

Le Sommet de la Francophonie est un moment fort de la diplomatie québécoise sur la scène internationale. Il faut savoir que le Québec est un gouvernement membre de plein droit de l'Organisation internationale de la francophonie, la seule instance mondiale qui lui octroie ce privilège. Ce statut permet au Québec d'avoir un siège autour de la table de délibérations, ainsi que de participer et de prendre la parole de manière autonome aux instances de la Francophonie.

Le premier ministre, François Legault, prendra part à des discussions de haut niveau aux côtés des 87 autres chefs d'États et de gouvernements membres de l'Organisation internationale de la Francophonie, soit plus du tiers des pays siégeant aux Nations Unies. Le premier ministre profitera de l'occasion pour discuter des priorités du Québec en matière d'économie, de numérique ainsi que de protection et de promotion de la langue française.

Le premier ministre participera aux échanges menant à l'adoption de la Déclaration sur la langue française dans la diversité linguistique, qui vise à renouveler et à approfondir les engagements de la Francophonie en faveur de la langue française, et de la Déclaration politique du Sommet de Djerba.

Citations :

« Le Sommet de la Francophonie est un rendez-vous unique et incontournable pour le Québec. Il s'agit d'un levier extraordinaire pour faire valoir nos intérêts. J'entends donc profiter de cette occasion pour promouvoir nos ambitions pour la Francophonie, surtout en ce qui touche l'économie et le numérique, de même que la mise en valeur et la défense de la langue française sur la scène internationale. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Je suis ravie de pouvoir participer, pour la première fois, à la Conférence ministérielle et au Sommet de la Francophonie, des instances multilatérales qui permettent au Québec de faire entendre sa voix. La Francophonie sera une de mes priorités, et je compte faire rayonner le leadership et l'expertise du Québec. »

Martine Biron, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la Condition féminine

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2022/17/c3287.html

Dernière mise à jour : 17 novembre 2022