QUÉBEC, le 18 août 2023 /CNW/ - Dans la foulée des mesures annoncées pour contrer les situations de racisme et de profilage racial et social dans les différents corps de police, le ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, annonce le déploiement d'une formation destinée aux policiers et policières. Cette initiative est issue d'un partenariat sans précédent entre le ministère de la Sécurité publique, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), l'École nationale de police du Québec (ENPQ) et le Commissaire à la déontologie policière. Des policiers représentant divers corps de police ainsi que des experts ont aussi été mis à contribution dans l'élaboration des contenus de la formation.

Le programme de formation, composé notamment de quatre capsules vidéo, permettra aux policiers et policières de l'ensemble du Québec de situer le cadre juridique de leurs interventions au regard des droits de la personne et d'améliorer leur compréhension des enjeux auxquels ils font face dans notre société diversifiée. La formation les outillera également dans le but d'identifier les situations à risque de constituer une atteinte aux droits de la personne. Les deux premières capsules sont disponibles depuis juin, et ont permis aux policiers d'entamer la formation.

Par ailleurs, un réseau de plus de 140 répondants issus de l'ensemble des organisations policières a été constitué et sera chargé de partager ces capsules auprès de leurs corps de police respectifs. Les contenus de formation seront également intégrés aux enseignements de l'ENPQ.

Citations :

« Je suis fier d'annoncer cette initiative qui s'inscrit dans un esprit de collaboration et de partenariat très fructueux. Nous sommes sur la bonne voie pour renforcer la relation de confiance entre les corps de police et les personnes issues de communautés diverses. Félicitations et merci à tous ceux et celles qui sont déjà à l'œuvre dans la réalisation de ce projet de grande importance. »

François Bonnardel, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de l'Estrie 

« Cette nouvelle étape confirme notre volonté de poursuivre nos actions de lutte contre le racisme. Après avoir entendu de nombreux représentants des communautés culturelles et ethniques, nous agissons pour donner des orientations claires quant aux attentes envers les corps de police. L'éducation demeure une clé, et je suis convaincu que ces capsules créeront une onde de changement positif au sein des collectivités locales. »

Christopher Skeete, ministre délégué à l'Économie, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

« Cette entente historique entre quatre partenaires contribuera à l'évolution des pratiques policières au Québec et des interventions, afin qu'elles soient exemptes de discrimination et respectueuses des droits fondamentaux de la personne. Avec le lancement de ces deux premières capsules, nous posons un jalon important vers le développement d'une formation continue à l'échelle du Québec, qui est l'une des clés pour lutter contre le racisme et le profilage racial et social. »

Myrlande Pierre, vice-présidente, reponsable du mandat charte, Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

« En tant que pôle national de formation, l'ENPQ est fière d'avoir contribué au développement de cette formation portant sur le profilage racial et social. Cet effort concerté de quatre partenaires témoigne d'une prise de conscience de l'influence des changements sociaux sur la perception et la compréhension du travail policier. Il est d'ailleurs important de souligner que cette formation est rendue possible grâce à la participation des organisations policières. »

Pierre St-Antoine, directeur général de l'École nationale de police du Québec

« Je salue cette nouvelle mesure visant à soutenir les policières et les policiers dans l'importante mission d'assurer la sécurité publique. Elle est le reflet de la mobilisation de plusieurs acteurs autour d'un objectif commun, soit celui de concourir par diverses actions au renforcement du lien de confiance entre les agents de la paix et la population qu'ils desservent. »

Me Mélanie Hillinger, commissaire à la déontologie policière

Faits saillants :

  • Cette nouvelle mesure répond à l'action numéro 3 du rapport du Groupe d'action contre le racisme visant à mettre en place de la formation continue sur la question de la discrimination, du racisme et du profilage racial et social notamment pour les corps de police, de même qu'à certaines décisions rendues par le Tribunal des droits de la personne.
  • L'élaboration et le déploiement du programme de formation s'échelonneront jusqu'en 2025.
  • Les contenus du programme de formation sont élaborés et validés par l'ensemble des partenaires. Un guide de formation par capsules à l'intention des personnes répondantes ainsi que des outils complémentaires seront mis à la disposition de ceux-ci.
  • La préparation à l'exercice de la profession policière se fait dans un continuum de formation (collégial - ENPQ - organisations policières) de plusieurs heures, dans le cadre du programme de techniques policières, du programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie et du perfectionnement professionnel. Ces formations visent les interventions policières auprès des populations issues des communautés culturelles, ethniques et autochtones ainsi que les enjeux sociaux et culturels propres au travail policier.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur nos activités ministérielles, suivez-nous dans les médias sociaux :

www.facebook.com/securitepublique/ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
twitter.com/secpubliqueqc Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
instagram.com/securitepubliqueqc Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2023/18/c4286.html

Dernière mise à jour : 18 août 2023