Québec, le 2 février 2021 — Accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé le retour du système des paliers d’alerte dès le 8 février prochain.

Bien que les nombres de nouveaux cas et d’hospitalisations aient chuté, la prudence est encore de mise alors que la vaccination est retardée en raison du manque de doses et que des cas de nouveaux variants font leur apparition au Canada. C’est la raison pour laquelle, sauf quelques exceptions, l’ensemble du Québec sera de retour en zone rouge.

Retour des paliers d’alerte

Les seules régions qui basculeront en zone orange à partir du 8 février sont les suivantes :

  • Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine
  • Bas-Saint-Laurent
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Abitibi-Témiscamingue
  • Nord-du-Québec
  • Côte-Nord

Toutes les autres régions du Québec seront au palier rouge.

Le premier ministre s’est montré ferme à savoir qu'aucune autre mesure d’assouplissement ni aucun changement aux paliers d’alerte régionaux ne seront apportés avant le 22 février. « On doit tous rester extrêmement prudents. Cet automne, il y a des gens qui pensaient que leur région était intouchable, mais plusieurs régions ont été frappées. Le virus est vicieux et ça ne prend pas grand-chose pour que ça reparte. Si on veut que d’autres régions passent à l'orange et si on ne veut pas que des régions repassent au rouge, on doit respecter toutes les règles, tout le temps », a déclaré le premier ministre, exhortant les Québécois à continuer de respecter les mesures et consignes sanitaires.

Ajustements apportés en zones rouge et orange

Pour une durée supplémentaire minimale de deux semaines, soit du 8 au 21 février inclusivement, la plupart des mesures en place et ayant démontré leur efficacité demeurent en vigueur :

  • En zone rouge, couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h ; en zone orange, de 21 h 30 à 5 h ;
  • Rassemblements dans les domiciles privés et sur les terrains privés interdits ;
  • Activités organisées dans un lieu public interdites, à l’exception des funérailles à 25 personnes maximum ;
  • Fermeture des bars ;
  • Télétravail obligatoire pour tous ;
  • Secteurs manufacturier et de la construction : diminution des activités et poursuite uniquement de celles qui sont nécessaires à l’exécution de leurs engagements ;
  • Maintien des mesures dans les écoles primaires et secondaires.

Des allègements seront toutefois apportés à certaines mesures en vigueur afin de favoriser une reprise graduelle de l’activité économique et de la vie sociale, toujours dans un contexte rigoureusement balisé et encadré :

  • Réouverture des commerces non prioritaires, y compris ceux de soins personnels et esthétiques ;
  • Réouverture des centres commerciaux, avec supervision adéquate des aires communes pour éviter tout rassemblement et flânage ;
  • Réouverture des bibliothèques, avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires ;
  • Réouverture des musées, avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires ;
  • Révision de la limite d’accueil dans les lieux de culte en zone orange à 25 personnes et maintien de la limite de 10 personnes en zone rouge ;
  • Reprise des activités extérieures rassemblant un groupe de quatre personnes maximum en zone rouge et de huit personnes maximum en zone orange.

En zone orange seulement, certains ajustements supplémentaires seront apportés :

  • Réouverture des restaurants, en accueillant un maximum de deux adultes par table. Les adultes peuvent être accompagnés de leurs enfants d’âge mineur. À l’exception de la restauration rapide, la réservation sera obligatoire. Les restaurants devront tenir un registre de leur clientèle et les clients devront montrer une preuve de résidence dans la région où se trouve le restaurant ;
  • Réouverture des cinémas et des salles de spectacle avec places assignées qui pourront accueillir la clientèle avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires. Ces réouvertures entreront en vigueur le 26 février, à la demande du milieu ;
  • Réouverture des gyms pour des entraînements individuels, avec restriction de la capacité. Les activités de groupe seront toutefois interdites ;
  • Réouverture des salles à manger dans les résidences pour personnes âgées.

La mise à jour des guides de la CNESST sur les mesures sanitaires en vigueur dans les différents secteurs concernés seront mis en ligne sur Québec.ca/coronavirus d’ici le 8 février.

Présence sur les campus d’enseignement supérieur

D’autres assouplissements viendront permettre le retour partiel des étudiants sur les campus collégiaux et universitaires après le 8 février. Les assouplissements ne seront pas les mêmes en zone rouge et en zone orange. Les détails de ces nouvelles mesures seront annoncés dans les prochains jours.

Citations : 

« Malheureusement, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. On ne sait pas combien de vaccins on va recevoir dans les prochaines semaines ni la vitesse à laquelle les nouveaux variants vont s’implanter au Québec. Ce qu’on sait par contre, c’est que notre bataille contre le virus n’est pas terminée. Nous devons tous continuer nos efforts, nous serrer les coudes pour sauver le plus de vies possible, pour soulager nos hôpitaux et pour soigner toutes les personnes qui ont le cancer ou qui ont besoin d’une opération. Oui, on s’en va dans la bonne direction, mais il faut rester très prudents et assouplir les mesures de façon graduelle. » 

François Legault, premier ministre du Québec

« L’allègement de certaines mesures fera du bien à plusieurs personnes et permettra la reprise de certains secteurs qui avaient dû cesser temporairement leurs activités. Toutefois, la situation demeure précaire dans le réseau de la santé. Il faut être prudents afin de ne pas causer de remontée des cas, après tous les efforts des dernières semaines. C’est pourquoi nous devons y aller graduellement : notre priorité est de nous assurer que les activités puissent reprendre dans les conditions les plus sécuritaires possibles pour tous. »  

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

Liens connexes :

Pour en savoir davantage sur le système d’alertes régionales et d’intervention graduelle : msss.gouv.qc.ca/presse Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Pour en savoir plus sur le coronavirus et les mesures mises en place : Québec.ca/coronavirus Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..