Québec, le 17 juin 2021. – Aujourd’hui marque la fin du Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, qui a rassemblé près de 1 000 personnes du Québec et des provinces et territoires du Canada pour des discussions sur l’avenir de la solidarité francophone. L’événement a connu un grand succès et une mobilisation sans précédent.

Fort d’une programmation riche, le Sommet a réuni des francophones lors d’activités variées et interactives ouvertes à toutes et tous.

Les sept ateliers de coconstruction ont été des moments phares du Sommet. Près de 150 organismes de la société civile du Québec comme de partout ailleurs au Canada ont été invités à alimenter des discussions franches et stimulantes sur leur vision du rapprochement et les actions qui pourraient être mises en place pour le solidifier. La qualité et le dynamisme des échanges, la créativité des pistes de rapprochement et le dévouement des participantes et des participants ont, par ailleurs, permis l’établissement de nouveaux liens et l’émergence des idées de collaborations concrètes et structurantes entre les Québécois et Québécoises et les autres francophones et francophiles du Canada.

Le Sommet est loin d’être une fin en soi : il s’agit d’un début vers plusieurs collaborations à venir. Des actions seront prises, et une charte d’engagement a été mise à la disposition des participantes et des participants pour que ceux-ci y indiquent leur mobilisation concrète dans le processus de rapprochement des francophonies canadiennes.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, et le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, M. Jean Johnson, sont les deux premiers signataires de la Charte d’engagement pour le rapprochement des francophonies canadiennes. Au nom du gouvernement du Québec, M. Legault s’est engagé à favoriser l’implication de toutes les composantes de l’Administration québécoise au soutien du rayonnement du français et à l’essor des communautés francophones et acadiennes. Pour sa part, M. Johnson s’est engagé, au nom de la FCFA, à travailler avec les principaux ministères et institutions du gouvernement du Québec pour adopter des mesures qui viseront le rapprochement des francophonies canadiennes. Il s’est aussi engagé à offrir un lieu de dialogue et de collaboration permanent et récurrent entre le Québec et les communautés francophones et acadiennes. Les deux signataires ont également convenu de poursuivre leur collaboration unique, notamment par le renouvellement de l’Entente de coopération entre le gouvernement du Québec et la FCFA.

Le Sommet se terminera au son des accents musicaux de toutes les francophonies canadiennes. Une émission spéciale de Belle et Bum sera présentée ce soir, en primeur, à toutes les personnes qui auront participé au Sommet, avant d’être diffusée, cet automne, sur les ondes de Télé-Québec. Les artistes Luc De Larochellière, Mimi O’Bonsawin, Sympa César, Joseph Edgar, Laurence Nerbonne, Alpha Toshineza, Cindy Bédard, Caroline Savoie et Franck Julien offriront une prestation pour l’occasion.

Rappelons que des activités pré-Sommet ont aussi été présentées par le Centre de la francophonie des Amériques et Les Offices jeunesse internationaux du Québec, tout comme de nombreuses activités partenaires offertes par des organismes de partout au Canada.

Citations :

« La langue française est au cœur de ce qui fait la fierté de la nation québécoise. Elle est également le trait d’union qui nous lie aux communautés francophones et acadienne du Canada, avec qui nous partageons une longue histoire. Le projet de loi no 96, déposé par mon gouvernement, réitère la responsabilité particulière du Québec et le rôle de premier plan qu’il entend jouer au sein de la francophonie. En tant que premier ministre du seul État de langue française en Amérique du Nord, j’entends favoriser l’engagement de toutes les composantes de l’Administration québécoise à soutenir le rayonnement du français et l’essor des communautés francophones et acadiennes, notamment par le partage de bonnes pratiques et de ressources et l’établissement de partenariats. La poursuite de la collaboration unique de mon gouvernement avec la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada est un premier pas en ce sens. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Je me réjouis du grand succès qu’a connu le Sommet. Cela a été une grande fierté, pour moi, de pouvoir y prendre part. J’ai été fort impressionnée par l’ampleur de la mobilisation et de la motivation des personnes participantes. J’ai déjà hâte aux prochaines étapes qui contribueront au rapprochement des Québécoises et Québécois et des francophones d’ailleurs au Canada. Le Sommet n’était que le début. Au plaisir d’entamer cette nouvelle étape entre le Québec et les communautés francophones du Canada! »

Sonia LeBel, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

« J’ai vu, durant le Sommet, une volonté manifeste et réciproque des Québécois et des Québécoises et des francophones de nos communautés de créer de nouvelles solidarités. Maintenant, soyons dans l’action pour un rapprochement durable, conformément aux engagements que nous avons pris au terme du Sommet. La FCFA a hâte de travailler avec le gouvernement du Québec et la société québécoise, à cette fin, dans le cadre d’une entente renouvelée. »

Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada

« Tout au long du Sommet, j’ai pu constater la vigueur et l’engagement des personnes participantes envers la préservation de la francophonie au Canada, ainsi que l’importance de célébrer ensemble notre héritage. Cela a été un Sommet extraordinaire et je suis fier d’en avoir été le porte-parole. J’ai la conviction profonde que la force de cet esprit de solidarité francophonese répercutera partout au Canada et qu’elle fera rayonner encore plus le milieu culturel et artistique francophone qui me tient tant à cœur. »

Jean-François Breau, porte-parole

Liens connexes :

Prendre connaissance de la charte Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ainsi que des engagements du premier ministre du Québec et du président de la FCFA, et la signer.

En savoir plus sur le Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes  Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.et revoir les séances.