Le sanglier, le cerf rouge, le wapiti et le bison sont les principales espèces de grands gibiers élevés au Québec. On trouve aussi, en moindre importance, des élevages de cerfs sika, de daims et de cerfs de Virginie.

Ces élevages fournissent une viande à teneur élevée en protéines de qualité supérieure. Les viandes de grands gibiers sont délicates, faibles en cholestérol et en gras saturés, mais riches en fer et en protéines. Ces attributs en font de bons choix santé.

Secteur des grands gibiers au Québec en chiffres

Voici un portrait statistique de l'industrie du grand gibier au Québec (données de 2018) :

  • Nombre d’éleveurs : 151
  • Volume de production ou d’abattage : 7 404 bêtes

Cela comprend :

  • Bisons : 1 010
  • Cerfs rouges : 4 492
  • Sangliers : 1 631
  • Wapitis : 271

Répartition des éleveurs de grands gibiers au Québec

Ces élevages se répartissent dans la plupart des régions rurales du Québec. Toutefois, les éleveurs de grands gibiers se trouvent principalement en Chaudière-Appalaches (15 %), en Montérégie (12 %), au Saguenay Lac-Saint-Jean (11 %), dans le Centre-du-Québec (11 %), dans les Laurentides (11 %), en Estrie (11 %) et en Mauricie (7 %).

Particularités

Capables de supporter des conditions de vie difficiles, les grands gibiers sont élevés en pâturage tout au long de l’année. Les éleveurs complètent l’alimentation de leurs animaux avec des grains, des céréales et des minéraux.

Outre les fermes d’élevage, on compte une vingtaine de fermes spécialisées dans la pratique de la chasse sportive en enclos.

Les cervidés sont également élevés pour leurs bois, qui sont vendus comme produit naturel. Les bois des cerfs tombent naturellement et repoussent chaque année. Le terme « bois de velours » désigne les bois des cerfs avant que la calcification ne s’amorce au printemps.

Retombées économiques

Les viandes de grands gibiers sont surtout commercialisées sur le marché québécois.

Près du tiers des entreprises de grands gibiers vendent leur production à la ferme et proposent des activités agrotouristiques. Il est aussi possible de trouver ces produits dans les marchés publics, les boucheries de spécialité et les restaurants.

Quelques entreprises de transformation offrent une variété de produits fins en épicerie : viande à fondue ou à hamburger, terrine, pâté, mets préparés.

L'exportation de viande de bison vers l'Europe est maintenant facilitée par l’entrée en vigueur de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne.

Développement durable et environnement

En raison de leur caractère non intensif, les élevages de grands gibiers ont un impact environnemental limité. Des règlements stricts encadrent les installations d’élevage (clôtures) afin de maintenir de façon convenable les animaux dans les enclos.

Soutien aux producteurs agricoles

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation met plusieurs programmes d’aide financière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. à la disposition des producteurs agricoles. Il est possible d’obtenir des conseils ou de l’information en consultant un conseiller régional. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.