Devenir une famille d'accueil

Toute personne, peu importe son état civil, sa religion, son orientation sexuelle ou sa nationalité peut devenir une famille d’accueil. Nul besoin d’avoir étudié dans le domaine de la santé et des services sociaux ou d’avoir un emploi s’y rattachant. La personne peut travailler à l’extérieur de la maison.

Toutefois, la personne doit démontrer un désir de s’investir dans la cause des jeunes en difficulté. Elle doit aussi posséder des valeurs telles que l’engagement, l’ouverture, la compassion, la compréhension et l’acceptation ainsi que certaines habiletés et compétences parentales.

Si vous souhaitez devenir une famille d’accueil, l’établissement public évaluera :

  • vos caractéristiques personnelles;
  • vos habiletés relationnelles;
  • votre aptitude à rendre les services de soutien et d’assistance;
  • votre compétence de gestion et d’organisation.

Votre environnement physique sera également évalué.

Pour être acceptés à titre de famille d’accueil, vous et votre résidence devez d’abord répondre à divers critères minimaux.

Principaux critères minimaux liés à l’individu

  • être majeur;
  • être résident permanent ou citoyen canadien;
  • ne pas avoir eu une reconnaissance à titre de famille d’accueil suspendue ou révoquée pour motifs sérieux au cours des trois dernières années;
  • n’avoir aucun antécédent judiciaire, vous comme les autres adultes vivant dans la résidence, en lien avec les aptitudes et les conduites requises pour être famille d’accueil;
  • ne pas avoir fait de faillite personnelle au cours des trois dernières années;
  • avoir une assurance habitation à titre de propriétaire ou de locataire;
  • avoir une formation à jour en réanimation cardiorespiratoire et en secourisme général livrée par un organisme reconnu.

Principaux critères minimaux liés à la résidence

  • être située géographiquement dans un endroit accessible, bien éclairé et sécuritaire;
  • répondre aux normes d’accessibilité et de sécurité reconnues si les jeunes hébergés sont à mobilité réduite;
  • avoir des aires communes propres, éclairées par la lumière naturelle, adaptées à l’enfant et en nombre suffisant pour les différentes activités quotidiennes;
  • avoir des chambres à coucher de préférence privées, avec une fenêtre donnant sur l’extérieur et situées au rez-de-chaussée ou à l’étage. Une chambre aménagée au sous-sol sera acceptée si les normes de sécurité sont respectées;
  • répondre aux lois et règlements en matière de sécurité incendie;
  • respecter les règles d’hygiène et de salubrité des aliments.

Pour plus d’information, veuillez consulter le Cadre de référence - Les ressources intermédiaires et les ressources de type familial Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..