1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Politiques et orientations  
  4. Vision internationale du Québec  
  5. Stratégie territoriale pour l'Indo-Pacifique

Stratégie territoriale pour l'Indo-Pacifique

Sur le thème « Cap sur la relance : des ambitions pour le Québec », le gouvernement du Québec a lancé une stratégie territoriale afin de renforcer et renouveler son action en Indo-Pacifique.  

L’Indo-Pacifique, qui s’étend de l’Asie centrale à l’Asie de l’Est, en passant par l’océan Indien et l’Océanie, se présente désormais comme le nouveau centre géopolitique et économique de la planète. Premier marché de consommation au monde, l’Indo-Pacifique est par ailleurs devenu depuis 2020 le deuxième marché d’exportation international du Québec, un marché qui a connu la plus forte croissance au cours des 10 dernières années.

La Stratégie territoriale pour l’Indo-Pacifique vise à soutenir les entreprises québécoises exportatrices et à stimuler l’attraction d’investissements directs étrangers de cette région du monde, qui est au cœur de l’ambition du Québec d’accroître et de diversifier ses liens commerciaux à l’échelle internationale. Il s’agit également de poursuivre et d’intensifier la tradition diplomatique québécoise d’échanges culturels et scientifiques ainsi que la promotion de la Francophonie avec les pays de la région, notamment auprès de la jeunesse.      

Trois grands piliers géographiques sont visés par cette stratégie territoriale :

  • les marchés d’ancrage que sont la Chine, le Japon et la Corée du Sud;
  • les marchés en émergence, soit l’Inde, Singapour et les États membres de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), dont le Vietnam;
  • les marchés à explorer en Océanie, soit l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Consultez le sommaire

Actions concrètes

Plusieurs actions seront mises en place, notamment :

  • Renforcer et renouveler l’action du Québec en Indo-Pacifique par des investissements de 15,2 M$, dont 5 M$ de sommes additionnelles, pour y accroître son positionnement et atteindre ses objectifs d’exportation et d’investissements.
  • Cibler les actions et maximiser les retombées avec les pays de la région selon cinq grands axes d’intervention, ainsi qu’un axe transversal – la jeunesse, qui sont :
    • le commerce extérieur et les investissements;
    • la recherche, l’innovation et la formation;
    • l’économie verte et le développement durable;
    • l’attraction de talents et de la main-d’œuvre;
    • la culture.
  • Consolider et accroître le réseau de représentations du Québec afin de renforcer sa capacité d’action dans les marchés d’ancrage et diversifier les marchés où le Québec est peu ou pas encore présent pour soutenir dans leurs marchés régionaux les entreprises exportatrices québécoises, stimuler l’attraction d’investissements directs étrangers et promouvoir le savoir-faire du Québec en matière d’économie verte.
  • Mettre en œuvre une approche transpacifique afin de tirer profit de la présence de grands groupes asiatiques dans la Silicon Valley. Les représentations du Québec à Tokyo, à Séoul et à Singapour collaborent avec celles de la côte ouest américaine (Los Angeles et Silicon Valley) pour mettre en place cette nouvelle approche.
  • Promouvoir l’offre et le savoir-faire du Québec en matière d’économie verte, notamment dans les secteurs des technologies propres, de l’énergie renouvelable et de l’électrification des transports.
  • Faire rayonner l’engagement du Québec pour la promotion et la protection des droits de la personne.

Dernière mise à jour : 3 décembre 2021

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec