Logo du gouvernement du Québec. Logo du gouvernement du Québec.

Plus de 6 300 Algonquines et Algonquins vivent dans neuf communautés, situées en Outaouais et en Abitibi-Témiscamingue, et quelque 5 000 habitent ailleurs au Québec. La langue d’usage est l’anglais, dans six communautés, et le français, dans le cas des trois autres. L’algonquin demeure, encore aujourd’hui, une langue vivante, parlée par de nombreuses personnes.

Jusqu’au début du XXe siècle, la majorité des Algonquins ont conservé leurs pratiques religieuses ancestrales et un mode de vie nomade qui s’est articulé autour de la chasse, de la pêche, du piégeage et de la cueillette. Par la suite, leur sédentarisation s’est accentuée, plus particulièrement après l’ouverture de l’Abitibi à la colonisation. Aujourd’hui, l’activité économique gravite autour de l’exploitation forestière, du tourisme, de l’artisanat et des services gouvernementaux, que les Algonquins administrent eux-mêmes généralement.

Un conseil de bande, choisi par les membres, dirige chaque communauté. Depuis 1992, deux organismes veillent, par ailleurs, à la défense des intérêts communs des Algonquins : le Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg et le Secrétariat de la nation algonquine.

Dernière mise à jour : 31 mars 2021