L’infolettre Inter-Action Express présente de courtes nouvelles sur la sécurité civile et sur la sécurité incendie. Elle s'adresse aux intervenants, spécialistes et partenaires en sécurité civile et en sécurité incendie. L’Inter-Action Express est publiée périodiquement par la Direction des communications du ministère de la Sécurité publique en collaboration avec le Sous-ministériat de la sécurité civile et de la sécurité incendie et l'Organisation de la sécurité civile du Québec.

Abonnez-vous à l’infolettre

Avis général

Diffusion du 30 novembre 2022

Semaine de la prévention des incendies 2022

Mme Chantal Lacroix, porte-parole de la Semaine de la prévention des incendies (SPI) 2022, a porté le flambeau avec succès lors de cette 32e SPI, qui avait pour thème « Le premier responsable, c’est toi! ». 

Relatant son expérience personnelle, celle qui a vu sa maison être emportée par les flammes en 2021 a relayé plusieurs messages de prévention pour encourager la population à adopter des comportements sécuritaires, en mettant notamment l’accent sur l’importance de l’avertisseur de fumée et du plan d’évacuation. Ses publications diffusées sur Facebook et Instagram ont connu un immense succès et permis de toucher des centaines de milliers de personnes. Fidèle à ses habitudes, Mme Lacroix a fait preuve d’une grande générosité et a également partagé son expérience sur quelques chaînes télévisées.  

Cette année, les messages du ministère de la Sécurité publique (MSP) visaient plus particulièrement les personnes aînées à domicile ainsi que leurs proches pour les inviter à la vigilance.  

Le MSP, appuyé de ses partenaires du milieu de l’incendie, a publié sur ses médias sociaux cinq capsules sur les thèmes suivants : 

  • l’avertisseur de fumée; 
  • le plan d’évacuation; 
  • les feux de cuisson; 
  • les conseils aux personnes aînées;  
  • les dangers du monoxyde de carbone. 

De plus, un cahier spécial sur la prévention des incendies, préparé par l’Association des gestionnaires en sécurité incendie et civile du Québec, en collaboration avec des services de sécurité incendie et le MSP, a été publié dans les versions papier et électronique du 8 octobre 2022 du Journal de Montréal et du Journal de Québec.  

Cérémonie de la Journée nationale de reconnaissance des pompiers et pompières 2022

Le dimanche 16 octobre 2022, 27 membres de services de sécurité incendie et un citoyen provenant de neuf régions administratives ont été honorés lors d’une cérémonie soulignant le mérite, le courage et l’altruisme exceptionnels dont ils ont fait preuve en portant secours à des personnes en danger. 

Vingt Médailles pour acte méritoire, quatre Croix de courage, trois Médailles du sacrifice ont été décernées à des pompiers, et une Citation de reconnaissance a été remise à un citoyen au cours de cette cérémonie empreinte d’émotion et de gratitude, qui s’est tenue au Séminaire de Québec.  

Cet événement d’envergure a été marqué au sceau d’une profonde reconnaissance, mais aussi de sobriété étant donné les trois deuils vécus en 2021-2022 dans la communauté des pompiers.  

La Journée nationale de reconnaissance des pompiers et pompières permet de reconnaître le travail remarquable et l’engagement des hommes et des femmes du milieu de l’incendie ainsi que des personnes et des organismes qui ont facilité leurs interventions. 

Pour en savoir davantage sur les récipiendaires de cette année, vous pouvez lire les récits complets de leurs exploits et voir les photos de la cérémonie sur la page de la Journée nationale de reconnaissance des pompiers et pompières

Colloque sur la sécurité civile et Mérite québécois de la sécurité civile 2022

C’est avec grand plaisir que le ministère de la Sécurité publique a tenu, après deux ans d’absence, le 20e Colloque sur la sécurité civile les 17, 18 et 19 octobre derniers au Centre des congrès de Québec. Ce sont 600 participants et participantes en provenance des milieux municipal, provincial, fédéral, privé, universitaire et communautaire qui ont assisté à une multitude de conférences en plénière et en simultané, réseauté ainsi qu’échangé sur les bonnes pratiques d’aujourd’hui en matière de sécurité civile. La majorité des présentations de ce colloque peuvent être téléchargées Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..  

De plus, c’est dans le cadre de cet événement d’envergure qu’a eu lieu le 18 octobre la 24e cérémonie du Mérite québécois de la sécurité civile. Pour connaître les lauréats de 2022, visitez la page Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. consacrée à l’événement sur Québec.ca. 

Au plaisir de vous compter parmi nous lors du prochain Colloque sur la sécurité civile! 

Pour ne rien manquer à ce sujet, abonnez-vous à l’infolettre Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

La Grande Secousse touche près de 1,5 million de personnes!

« La Grande Secousse du Québec » 2022 a permis de sensibiliser près de 1,5 million de personnes à l’importance de se préparer à l’éventualité d’un tremblement de terre, par le biais de différents outils de communication (dont Facebook Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., YouTube Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., Twitter Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et CISION Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.). Rappelons que cette campagne internationale vise à renseigner le plus de gens possible au sujet des trois gestes à poser lors d’un séisme : se baisser, s’abriter et s’agripper.  

Cette année, La Grande Secousse du Québec était nouvellement coordonnée par l’Association des gestionnaires en sécurité incendie et civile du Québec (AGSICQ), en collaboration avec l’Association de sécurité civile du Québec (ASCQ), grâce au soutien financier du Bureau d’assurance du Canada (BACQuébec), le partenaire principal de l’événement.  

Onze vidéos inédites ont été produites dans un court laps de temps. Au total, plus de 85 publications ont été diffusées sur les médias sociaux de La Grande Secousse, de l’AGSICQ et de l’ASCQ. Nous remercions nos partenaires qui ont participé en organisant une activité, en partageant du contenu ou en relayant nos publications.  

Nous tenons aussi à remercier Mmes Aube Gourdeau, séismologue, et Christie Rowe, professeure à l’Université McGill, pour leur dévouement et leur implication. Merci également à M. Christopher Boucher, analyste sismique à Ressources naturelles Canada, pour sa contribution au rayonnement de la campagne, notamment lors de deux entrevues radiophoniques diffusées le 20 octobre.  

Nous sommes très fiers du succès de la campagne 2022. Vous souhaitez vous impliquer dans cette campagne ou la parrainer en 2023? Écrivez-nous! Nous sommes toujours à la recherche de gens dévoués désireux de faire progresser la prévention en matière de sécurité civile au Québec. 

Nous vous donnons rendez-vous le 19 octobre 2023 pour la prochaine Grande Secousse du Québec. 

L’Association des gestionnaires en sécurité incendie et civile du Québec  

Des outils pour faciliter la communication avec les personnes sourdes et malentendantes lors de situations d’urgence

Saviez-vous que deux guides des mesures d’urgence adaptées pour les citoyens sourds et malentendants sont maintenant disponibles? Ces guides ont pour objectif de faciliter la communication, la résilience et l’inclusion des personnes sourdes et malentendantes lors de sinistres. 

C’est lors d’événements d’urgence survenus dans les dernières années, notamment lors de la crise du verglas de 1998, que la communauté sourde et malentendante a pris conscience qu’elle n’avait pas accès à un traitement égal aux autres citoyens étant donné l’obstacle communicationnel existant. C’est ainsi que le projet « Les mesures d’urgence adaptées » a vu le jour par la création d’outils spécifiques pour cette clientèle.  

  • Le guide à l’usage des autorités civiles et des intervenants sur le terrain s’adresse, entre autres, aux municipalités et aux organismes publics et il contient des fiches précises pouvant être intégrées aux plans de sécurité civile.
  • Le guide et le mini-guide à l’usage des personnes sourdes et malentendantes permettent à cette clientèle de développer une culture de la responsabilité civile face aux urgences dans la communauté.
  • Finalement, la carte de communication est un outil à l’usage des personnes sourdes et malentendantes, mais surtout pour les intervenants (pompiers, policiers, personnel médical) en tant que support de communication.

Les guides sont disponibles, en format électronique, sur le site Web du Réseau québécois Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour l’inclusion sociale des personnes sourdes et malentendantes (ReQIS). Pour commander des exemplaires de la carte de communication moyennant quelques dollars, veuillez communiquer avec Mme AnneMarie Paradis, chargée des communications du ReQIS, à info@reqis.org

C’est grâce au soutien financier de l’Office des personnes handicapées du Québec et à la collaboration du ministère de la Sécurité publique, du Comité des mesures d’urgence du ReQIS, du Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides, d’Urgence Québec et de la Direction de la sécurité civile de la Ville de Montréal que le ReQIS a développé ces précieux outils sur les mesures d’urgence adaptées. 

Pour en savoir davantage : 

Plan d’action régional à l’égard des chaleurs extrêmes : l’utilisation de la structure de sécurité civile pour bien se préparer

Les changements climatiques sont bel et bien une réalité et leurs effets se font sentir de plus en plus. Les chaleurs extrêmes représentent un aléa qui en découle directement. Par exemple, selon certains scénarios établis par des experts, les projections météorologiques pour la période 2041-2070 suggèrent une augmentation de la température moyenne annuelle de 3,1 °C au Bas-Saint-Laurent en comparaison avec la période 1981-2010. Le nombre de jours avec un thermomètre indiquant au moins 30 °C serait, quant à lui, multiplié par 5. La vulnérabilité de nos communautés est d’ores et déjà bien établie : par exemple, l’été 2021 en Colombie-Britannique a entraîné une surmortalité de 619 décès. 

Face au risque que représente un épisode de chaleur extrême, il est apparu essentiel de mieux soutenir les municipalités dans les quatre dimensions de la sécurité civile :  prévention, préparation, intervention et rétablissement. 

Pour ce faire, du côté du Bas-Saint-Laurent, un groupe de travail a été constitué pour potentialiser trois expertises régionales fondamentales : santé publique, sécurité civile et affaires municipales. La Direction régionale de santé publique (DSPu) apportant la vision sanitaire, la Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie (DRSCSI) du ministère de la Sécurité publique permettant l’intégration en fait de sécurité civile et la Direction régionale des affaires municipales et de l’habitation intervenant pour l’aspect des ententes intermunicipales et de l’accompagnement financier éventuel. 

Ce partenariat judicieux a pour objectif la production de deux documents complémentaires à portée régionale, dont un guide de référence couvrant l’aléa de la chaleur extrême et un modèle d’annexe au Plan municipal de sécurité civile (PMSC). Le guide de référence pourra servir de support à la compréhension approfondie de l’aléa ainsi qu’à celle des définitions des différents seuils et donnera accès à plusieurs références. Le modèle d’annexe au PMSC permettra, quant à lui, aux municipalités de rapidement bonifier leur plan. Le tout devrait être diffusé dans le Bas-Saint-Laurent de manière opérationnelle avant l’été 2023. 

Ce groupe de travail donnera également l’occasion d’arrimer les communications DSPu/DRSCSI envers les municipalités afin d’harmoniser les messages. Enfin, les documents élaborés pourraient être diffusés encore plus largement pour accompagner au mieux l’ensemble des municipalités du Québec face à cet aléa au terme du projet. 

Auteurs : 

  • Mme Caroline Pinsonnault, conseillère en sécurité civile, Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie du BasSaintLaurent 
  • M. Marek Abaji, conseiller en sécurité civile, Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie du Bas-Saint-Laurent 
  • Mme Guylaine Morrier, agente de planification, de programmation et de recherche, Direction de la santé publique, Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du BasSaintLaurent  
  • Mme Joanne Aubé-Maurice, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive, Direction de la santé publique, CISSS du Bas-Saint-Laurent  

Pour communiquer avec nous ou proposer un texte d'article