Le territoire

Le territoire d’intervention du bureau de projets de la rivière Chaudière comprend une partie des régions administratives de la Chaudière-Appalaches et de l’Estrie. Il s’étend de la rive sud du fleuve Saint-Laurent jusqu’à la frontière américaine, au sud du lac Mégantic. Il touche, en totalité ou en partie, 7 municipalités régionales de comté (MRC), la Ville-MRC de Lévis, 78 municipalités locales, ainsi qu’une portion de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQuébec).

Liste des organismes municipaux

  • Communauté métropolitaine de Québec
  • MRC de Beauce-Sartigan
  • MRC de La Nouvelle-Beauce
  • MRC du Granit
  • MRC des Appalaches
  • MRC des Etchemins
  • MRC de Lotbinière
  • MRC de Beauce-Centre
  • Ville-MRC de Lévis
  • Adstock*
  • Audet
  • Beauceville
  • Dosquet*
  • East Broughton
  • Frampton*
  • Frontenac
  • La Guadeloupe*
  • Lac-Drolet
  • Lac-Etchemin*
  • Lac-Mégantic
  • Lac-Poulin
  • Lévis*
  • Marston
  • Milan*
  • Nantes*
  • Notre-Dame-des-Bois*
  • Notre-Dame-des-Pins
  • Piopolis
  • Sacré-Coeur-de-Jésus*
  • Saint-Agapit
  • Saint-Alfred
  • Saint-Apollinaire*
  • Saint-Augustin-de-Woburn
  • Saint-Benjamin
  • Saint-Benoît-Labre
  • Saint-Bernard
  • Saint-Côme-Linière
  • Saint-Cyprien*
  • Sainte-Agathe-de-Lotbinière*
  • Sainte-Aurélie*
  • Sainte-Cécile-de-Whitton*
  • Sainte-Clotilde-de-Beauce
  • Sainte-Hénédine*
  • Sainte-Justine*
  • Saint-Elzéar
  • Sainte-Marguerite*
  • Sainte-Marie
  • Saint-Éphrem-de-Beauce
  • Sainte-Rose-de-Watford
  • Saint-Évariste-de-Forsyth*
  • Saint-Flavien*
  • Saint-Frédéric
  • Saint-Gédéon-de-Beauce
  • Saint-Georges
  • Saint-Gilles*
  • Saint-Hilaire-de-Dorset*
  • Saint-Honoré-de-Shenley
  • Saint-Isidore*
  • Saint-Jacques-de-Leeds*
  • Saint-Joseph-de-Beauce
  • Saint-Joseph-des-Érables
  • Saint-Jules
  • Saint-Lambert-de-Lauzon*
  • Saint-Louis-de-Gonzague*
  • Saint-Ludger
  • Saint-Martin
  • Saint-Narcisse-de-Beaurivage
  • Saint-Odilon-de-Cranbourne*
  • Saint-Patrice-de-Beaurivage*
  • Saint-Philibert
  • Saint-Pierre-de-Broughton*
  • Saint-Prosper
  • Saint-René
  • Saint-Robert-Bellarmin
  • Saints-Anges
  • Saint-Sébastien*
  • Saint-Séverin
  • Saint-Simon-les-Mines
  • Saint-Sylvestre*
  • Saint-Théophile
  • Saint-Victor
  • Saint-Zacharie*
  • Scott*
  • Thetford Mines*
  • Tring-Jonction
  • Vallée-Jonction
  • Val-Racine*

* Municipalité locale concernée en partie par le territoire du bureau de projets ou étant concernée par un ou plusieurs autres bureaux de projets.

D’une superficie de près de 6 700 km2, le territoire correspond au bassin versant de la rivière Chaudière. Celle-ci prend sa source dans le lac Mégantic et termine son parcours de 185 km dans le fleuve Saint-Laurent, près du pont de Québec à Lévis. La rivière Chaudière comprend 93 affluents, dont les rivières du Loup, Famine, Bras SaintVictor et Beaurivage. À elles seules, ces quatre rivières drainent près de la moitié du bassin versant de la rivière Chaudière.

Bien que fortement forestier et agricole, le territoire comprend une population de plus de 222 000 habitants. Les principales villes étant situées le long de la rivière Chaudière, les inondations représentent un risque considérable pour la sécurité des personnes et la protection des biens et de l’environnement.

Coup d’œil sur le territoire du bureau de projets

Les inondations, en bref

La rivière Chaudière est réactive et a historiquement causé plusieurs inondations. Celles-ci ont notamment lieu lors de la fonte des neiges, en raison d’embâcles de glace, ou encore lors d’épisodes de pluie. Les municipalités les plus touchées par les inondations se situent le long du tronçon principal de la rivière Chaudière entre Saint-Georges et Lévis.

Les inondations sur la rivière Chaudière affectent la population et ses biens depuis au moins 1740. Plusieurs sont marquantes, notamment celle de 1896, où plusieurs ponts ont été emportés, et celle de 1917, où la formation d’un embâcle de bois suivi d’une pluie torrentielle au mois de juillet a causé une inondation historique. Voici quelques événements associés aux inondations répertoriéesLire le contenu de la note numéro 1 :

  • 2019 : Crues printanières importantes dans plusieurs municipalités entre Beauceville et Scott
  • 2011 : Tempête post-tropicale Irène, causant d’importants dégâts, notamment entre Tring-Jonction et Saint-Joseph-des-Érables
  • 2006 : Épisode de pluie causant des inondations, notamment à SainteMarie, à Beauceville et à Saint-Joseph-de-Beauce
  • 1991 : Crue printanière causant des inondations dans plusieurs municipalités entre Beauceville et Scott
  • 1986 : Crue printanière causant des inondations, notamment à SaintGeorges
  • 1967 : Construction du barrage Sartigan, ouvrage destiné à régulariser le débit et à retenir les glaces de la rivière Chaudière lors des crues
  • 1957 : Redoux hivernal causant un embâcle à Beauceville et provoquant une inondation
  • 1917 : Embâcle de bois en juin et pluie torrentielle en juillet causant une inondation historique
  • 1896 : Crue, à la suite d’épisode de pluie et d’embâcle de glace détruisant les ponts entre Beauceville et Scott

À la suite des inondations de 2019, les propriétaires de plus de 750 résidences et commerces situés en bordure de la rivière Chaudière se sont prévalus d’une allocation de départ. Les bâtiments visés étaient principalement localisés entre Beauceville et Scott. Seulement à Sainte-Marie, on compte maintenant près de 400 lots vacants au cœur de la ville.

Zones d’inondations cartographiées

Il existe une cartographie des zones inondables ou des cotes de crues le long de certains cours d’eau ainsi qu’en bordure du fleuve Saint-Laurent. Les zones inondables en vigueur et la réglementation applicable sont disponibles auprès des municipalités locales. À titre indicatif, la carte interactive Géo-inondations Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. offre un aperçu des secteurs dans lesquels des informations relatives aux zones inondables sont actuellement disponibles

Un grand chantier de mise à jour de la cartographie des zones inondables, répondant aux besoins de la future réglementation sur les zones inondables, est en cours au gouvernement. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, à titre de responsable de la cartographie des zones inondables, y contribue dans le cadre du projet INFO-Crue. Lorsque la nouvelle réglementation sera en vigueur, la CMQuébec ainsi que les MRC de BeauceSartigan, de BeauceCentre et de La NouvelleBeauce pourraient se voir confier le mandat de réaliser la prochaine génération de cartes de zones inondables sur différentes rivières de leur territoire. Ces organismes municipaux bénéficient d’une aide financière du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour développer les outils et les modèles requis pour effectuer ce travail.

Pour plus d’information

À consulter aussi

Infolettre


Vous avez de l’intérêt pour le bureau de projets de la Rivière Chaudière, inscrivez-vous pour être informé.

S'abonner à l'infolettre

Nous joindre

Joindre l’équipe du bureau de projets de la Rivière Chaudière

Notes

Note de bas de page numéro 1

Retour à la référence de la note numéro 1

Les événements marquants qui figurent sur cette liste ont été compilés à partir des informations partagées par les partenaires ministériels, municipaux, scientifiques et du milieu.

Dernière mise à jour : 20 décembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec