Lutte aux violences et atteinte de l’égalité en contexte autochtone

Enjeux particuliers

Les femmes des Premières Nations et les femmes inuites exercent un rôle clé dans leurs communautés. Le Secrétariat à la condition féminine (SCF) souhaite reconnaître la place qu’elles occupent dans leur milieu de vie, que ce soit en tant qu’élues, entrepreneures ou femmes d’influence.

Plusieurs mesures sont mises en œuvre pour valoriser leur rôle dans ces différentes sphères, mais également pour les aider à mieux répondre aux enjeux particuliers auxquels elles font face en tant que femmes autochtones. Mentionnons par exemple le racisme et la discrimination, qui peuvent entraîner de la violence conjugale et familiale ou des violences sexuelles sous différentes formes, et cela, dans une plus grande proportion que chez les femmes non autochtones. Le SCF intervient ainsi pour prévenir les violences faites aux femmes et aux filles et lutter contre celles-ci, de même que pour soutenir et favoriser la mise en valeur de la pleine capacité d’agir au sein de leurs communautés et de la société. Des initiatives en collaboration avec les communautés sont également privilégiées afin d’offrir une réponse culturellement adaptée dans la lutte à la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

Le Programme de soutien financier à des initiatives en matière d’égalité entre les femmes et les hommes en milieux autochtones prévoit l’octroi d’aides financières en soutien à des projets concrets d’envergure locale, régionale ou nationale visant à réduire les inégalités entre les femmes et les hommes autochtones et à favoriser ainsi la progression de l’égalité de fait sur le territoire du Québec, et ce, en fonction des réalités socioculturelles spécifiques des Premières Nations et des Inuits. Les objectifs généraux sont :

  • lutter contre les différents facteurs de vulnérabilité touchant les femmes et les filles autochtones au Québec; 
  • favoriser la capacité d’agir des femmes et des filles autochtones afin de les outiller pour contribuer au développement social et culturel, mais également au développement économique de leurs milieux; 
  • mobiliser les femmes et les hommes autochtones autour des inégalités persistantes pour qu’ensemble ils fassent progresser l’égalité de fait au sein des populations autochtones.

Comité Femmes autochtones

Huit actions inscrites au Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits 2017-2022 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (PAGDSPNI) sont sous la responsabilité du SCF, dont six concernent l’égalité entre les femmes et les hommes et deux les différentes formes de violence. En date de son lancement, 26 actions sont identifiées comme pouvant bénéficier tout particulièrement aux femmes et aux filles autochtones.

C’est dans le cadre d’une de ces huit mesures que le Comité femmes autochtones a été constitué. L’objectif derrière la mise en place du Comité femmes autochtones est d’assurer le mieux-être des femmes des Premières Nations et Inuits. Il s’agit d’un comité provincial regroupant les organisations autochtones qui défendent les intérêts des femmes des Premières Nations et Inuits et des représentantes et représentants gouvernementaux dans le but de réfléchir, d’échanger et de se concerter sur les enjeux à prioriser; d’influencer les politiques et les orientations du gouvernement; de voir à recommander des actions concrètes.

Appel d’intention 2021-2022

Fin de l'appel d'intention

L'appel d’intention 2021-2022 : Violences sexuelles et violence conjugale et familiale en contexte autochtone a pris fin le 22 octobre 2021. Les communautés et les organisations ayant déposé un formulaire de demande d’aide financière en lien avec un projet seront contactées dans les meilleurs délais.

Cet appel d’intention s’inscrit dans le cadre du Plan d’action gouvernemental pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits 2017-2022 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (PAGDSCPNI) qui vise, entre autres, à prendre en compte les différents enjeux auxquels font face les femmes et les filles des Premières Nations et de la nation inuite afin de lutter contre les différents facteurs de vulnérabilité les touchant.

S’inscrivant dans l’un ou l’autre des trois volets, soit violence conjugale et familiale, violences sexuelles, ou hommes et guérison, les projets retenus apporteront des réponses concrètes aux problématiques de violences sexuelles et de violence conjugale et familiale en milieux autochtones. Les principaux objectifs que poursuivent ces projets sont les suivants :

  • Prévenir et contrer les violences sexuelles, y compris les agressions sexuelles et l’exploitation sexuelle en milieux autochtones;
  • Prévenir et contrer la violence conjugale et familiale en milieux autochtones;
  • Élaborer des réponses culturellement pertinentes et sécurisantes aux problématiques de violences sexuelles et de violence conjugale et familiale en s’adressant aux femmes, aux hommes ainsi qu’à l’ensemble de la population autochtone;
  • Développer des partenariats structurants avec les gouvernements et les organisations autochtones visant à prévenir et à contrer les violences sexuelles et la violence conjugale et familiale en milieux autochtones.

Dernière mise à jour : 4 mars 2022