1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Relations internationales  
  4. Appels à projets à l'international  
  5. Appel à projets coopération Québec-Jalisco

Appel à projets coopération Québec-Jalisco

Avis général

Appel à projets terminé

L’appel à projets 2023-2025 s’est terminé le 17 novembre 2023. Les projets retenus seront annoncés prochainement.

Le Groupe de travail Québec-Jalisco (GTQJ) est le principal instrument de collaborations institutionnalisées entre le Québec et le Jalisco. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie ainsi que l’unité des Relations fédérales et des Affaires internationales du gouvernement du Jalisco en assument conjointement la coordination. Le GTQJ est chargé d’élaborer et de mettre en œuvre une programmation biennale d’activités en soutenant des projets soumis par des partenaires du Québec et du Jalisco conformément aux domaines d’intérêt communs prioritaires du Québec et du Jalisco.

Le présent appel à projets porte sur les années 2023 à 2025. Une réunion du GTQJ se tiendra par la suite et permettra de confirmer les projets retenus. Les projets sélectionnés seront annoncés dans un délai de 30 jours suivant la réunion du comité de sélection conformément à la Déclaration de services aux citoyens du ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par cet appel à projets sont les suivants :

  • appuyer la réalisation d’activités novatrices ou structurantes qui génèrent des retombées concrètes;
  • favoriser le développement économique, éducatif, culturel et scientifique du Québec et du Jalisco, avec une préoccupation particulière envers les jeunes, l’équité des genres et le développement durable;
  • encourager la mise en commun des expertises et le développement de partenariats institutionnels durables;
  • valoriser les résultats obtenus aux fins de diffusion des connaissances auprès de clientèles cibles et du grand public;
  • encourager le rayonnement du Québec et de ses secteurs d’expertise au Jalisco.

Secteurs ciblés

Cet appel à projets vise les secteurs suivants :

  • Environnement et lutte contre les changements climatiques
    • Adaptation et atténuation du réchauffement planétaire ‒ lutte contre les changements climatiques, y compris les mécanismes de tarification du carbone;
    • Gestion territoriale, mobilité urbaine et électrique, résilience métropolitaine et hydrique, gestion intégrée des déchets;
    • Préservation de la biodiversité.
  • Recherche et innovation
    • Intelligence artificielle et éthique de l'IA;
    • Santé, sciences de la vie et biotechnologie;
    • Technologies propres (cleantech);
    • Technologies agricoles et agroalimentaires;
    • Industrie 4.0;
    • Technologies de l'information et de la communication;
    • Efficacité et transition énergétiques ainsi que développement des énergies renouvelables;
    • Projets favorisant le transfert ou la commercialisation des résultats de la recherche appliquée et visant à créer des synergies entre l'industrie, le monde universitaire et l'administration publique pour développer le cycle de l'innovation au profit du développement économique et social;
    • Projets visant à développer une culture scientifique, technique et d'innovation chez les jeunes et les générations futures;
    • Projets contribuant au développement et au soutien d'une culture de l'innovation et de l'amélioration de la productivité dans les entreprises.
  • Culture
    • Coproductions, cocréations et échanges entre le Québec et le Jalisco sur des thèmes liés à l'art visuel urbain sous forme de peinture murale ou de graffitis de grand format sur des thèmes liés aux changements climatiques, aux droits de l'homme ou aux traditions populaires.

Critères d'admissibilité

Relatifs au projet

Pour être admissibles, les projets doivent :

Relatifs au demandeur

Pour obtenir un soutien financier, les projets doivent être présentés par des citoyens canadiens ou des résidents permanents du Canada vivant au Québec.

Pour être admissible, le demandeur doit :

  • être une personne morale dont le siège social ou l’établissement est établi au Québec;
  • être légalement constitué et enregistré et ne pas être en défaut en vertu des lois qui le régissent.

Cet appel à projets s’adresse aux organismes à but lucratif, aux organismes sans but lucratif, aux organismes spécialisés dans la recherche et l’innovation, aux entreprises, aux institutions publiques (y compris les établissements d’enseignement et les centres hospitaliers), aux centres de recherche, aux entreprises et aux organismes culturels ainsi qu’aux associations, aux fédérations et aux autres regroupements.

Directives pour le financement

La subvention demandée pour un projet retenu ne pourra excéder 5 000 $ par année. Il est donc possible de demander un maximum de 5 000 $ pour 2024 ainsi qu’un maximum de 5 000 $ pour 2025, pour un total maximal de 10 000 $.

L’appui financier sera accordé au partenaire québécois du projet exclusivement. L’aide financière fera l’objet d’une convention de subvention entre le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et le coordonnateur québécois. La subvention sera effectuée en versements annuels, à raison d’un versement par année financière.

Les projets retenus feront l'objet d'une évaluation de mi-parcours. Un gabarit sera transmis aux coordonnateurs des projets et devra être dûment rempli et acheminé au plus tard le 30 novembre 2024. Le financement de la deuxième année ne sera pas renouvelé automatiquement. Il sera octroyé sur la base d’une évaluation positive de l’état d’avancement du projet, de l’utilisation budgétaire et des prévisions pour la seconde année, et sous réserve des disponibilités budgétaires.

Les organisations dont les projets auront été sélectionnés s’engagent également à produire un rapport financier et narratif final sur le projet financé faisant notamment état des retombées et des résultats.

Dépenses admissibles et non admissibles

Les dépenses admissibles sont les suivantes :

  • frais de déplacement aller-retour Québec-Mexique en classe économique et frais de transport local sur ces territoires;
  • indemnités quotidiennes de séjour (hébergement et repas) pour un maximum de sept jours et de 250 $ par jour;
  • allocations mensuelles pour les stages de recherche pour un maximum de trois mois et de 1 000 $ par mois;
  • coûts d’achat ou de location de matériel, d’équipement ou de logiciels pour le partenaire québécois ou mexicain, ainsi que les frais d’envoi;
  • frais pour l’organisation d’un colloque, d’une conférence, d’un séminaire, d’un festival ou d’autres activités semblables ou pour la participation à de telles activités;
  • frais d’organisation de visioconférence ou autre événement virtuel;
  • coûts liés à l’enregistrement, à la réalisation et au montage de vidéos promotionnelles, de capsules d’information, de cours en ligne ou d’autre contenu audiovisuel en lien avec le projet;
  • frais d’expertise-conseil, de contrats de recherche ou d’études de marché;
  • frais de traduction et d’interprétation;
  • frais de publication et de diffusion des résultats du projet.

Les dépenses non admissibles sont les suivantes :

  • toute dépense relative au financement habituel d’un organisme et à la rémunération de son personnel (y compris les cachets d’artistes);
  • toute dépense ayant déjà fait l’objet d’une aide provenant d’un autre programme gouvernemental;
  • frais de voyage en première classe;
  • frais de déplacement et allocations forfaitaires quotidiennes pour des séjours à l’extérieur du Mexique ou du Québec.

De manière générale, les sommes allouées par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie doivent être utilisées pour couvrir les dépenses du partenaire québécois. Ce dernier doit obtenir l’approbation du Ministère avant d’utiliser des fonds alloués pour couvrir des dépenses du partenaire mexicain, notamment pour des déplacements au Québec.

Critères d'évaluation

Les projets soumis seront évalués selon ces critères :

  • pertinence du projet au regard des objectifs, des secteurs ciblés et des priorités gouvernementales;
  • caractère novateur et structurant du projet ainsi que sa valeur ajoutée;
  • potentiel de retombées scientifiques, sociales, culturelles et économiques du projet;
  • perspectives du projet au-delà du financement octroyé par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie;
  • prise en compte des principes de développement durable;
  • cohésion et qualité de la formulation du projet, de l’échéancier et du montage financier;
  • valeur ajoutée, complémentarité et durabilité du partenariat;
  • mise en valeur des résultats du projet et contribution au rayonnement du Québec au Jalisco, et vice versa.

Le processus d’évaluation des projets est coordonné par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et par ses partenaires au Jalisco (le Fonds national pour la promotion de la culture et des arts ainsi que le Conseil national de Science et Technologie de Jalisco), en étroite collaboration avec les ministères sectoriels québécois concernés. Les renseignements soumis dans le cadre du présent appel à projets pourraient donc être communiqués à ces ministères. Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et ses partenaires au Jalisco conservent cependant la responsabilité de la sélection définitive des projets et de la détermination des sommes qui leur seront accordées.

Projets retenus 2021-2023

Titre et description du projetPartenaires du QuébecPartenaires du JaliscoSecteurs

L'art de la marionnette sans frontière, projet de collaboration entre La Tortue Noire et Luna Morena

Projet de collaboration artistique et d’échange culturel visant à traduire une œuvre théâtrale de la compagnie québécoise La Tortue Noire, intitulée Ainsi passe la chair, et à en faire la présentation lors du festival international Festín de los Muñecos à Guadalajara, en 2023. Dans un premier temps, l’artiste mexicain Miguel Angel Guttiérez, directeur artistique de Luna Morena et du Festín de los Muñecos, se déplacera au Québec pour collaborer avec quatre artistes québécois de La Tortue Noire à la traduction, à la direction d’acteur et à l’enregistrement vocal du texte traduit en espagnol. Deux artistes québécoises se déplaceront ensuite à Guadalajara, en 2023, pour faire la présentation du spectacle traduit et participer à des rencontres de médiation avec la communauté.

Ce projet est financé par le ministère de la Culture et des Communications.

La Tortue NoireFestín de los MuñecosCulture

Étude du potentiel de collecte d’eau de brouillard à Talpa

Permalution est une entreprise québécoise dirigée par des femmes, spécialisée dans la technologie de collecte d’eau de brouillard et des nuages. Dans ce projet, une stratégie de surveillance sera élaborée pour atténuer les incendies de forêt dans la forêt d’Arce à Talpa de Allende, au Jalisco (Mexique). Il est prévu de réaliser une enquête complète en collaboration avec la municipalité, qui comprend l’évaluation des différents aspects du projet, sur la base des données recueillies avec des instruments de mesure environnementale et des systèmes d’information géographique. L’objectif est de livrer une étude qui décrit le cycle du brouillard et le potentiel attendu pour un projet de collecte dans la zone en question.

PermalutionMunicipalité de Talpa de AllendeRecherche et innovation

Conception d’un réseau de « nanocliniques » pour le dépistage et la vaccination de populations éloignées

Inspiré par les défis vécus lors de la pandémie de COVID-19, ce projet vise à développer un modèle géospatial intégré pour la localisation et l’opération de points de service fournissant des conseils médicaux. Parmi ces services figurent le dépistage et la vaccination de populations isolées ou vulnérables. Ces points de service reprennent le rôle que les « nanostores » assurent dans les réseaux de distribution commerciale émergents, garantissant la flexibilité, l’efficience et, surtout, un service de proximité là où les infrastructures du système de santé sont moins présentes. Le projet envisage la formulation d’un modèle mathématique de localisation-couverture pour assurer les services à la population de manière hybride combinant la présence de structures fixes et mobiles ainsi que la simulation sur des scénarios réalistes pour estimer la viabilité d’un réseau de « nanocliniques ».

Université LavalInstituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey (ITESM)Recherche et innovation

Intelligence artificielle pour une agriculture de précision

L’adoption de nouvelles technologies, dont l’intelligence artificielle et la robotique, peut contribuer à améliorer la productivité dans des secteurs clés pour nos sociétés, particulièrement le secteur agricole. Ce projet vise l’étude des méthodes d’intelligence artificielle pour l’agriculture de précision. Le projet cible des systèmes d’agriculture verticale où l’automatisation (mesurage et contrôle) et la robotique jouent des rôles primordiaux. Il comprend deux phases : une première sur l’aspect de l’automatisation en vue de contrôler des paramètres fondamentaux pour la croissance, et une deuxième sur la navigation intelligente des robots devant intervenir dans le milieu de l’agriculture verticale pour l’inspection ou l’intervention. Des stagiaires seront formés et acquerront une expertise théorique et pratique sur les techniques d’apprentissage machine et de traitement de données ainsi que sur des méthodes de commandes avancées appliquées au secteur agricole. Le projet permettra de faire des communications et publications scientifiques conjointes.

Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)Universidad Tecnológica de JaliscoRecherche et innovation

Utilisation d’un agent conversationnel d’intelligence artificielle pour diagnostiquer les maladies rares : considérations éthiques

Ardita México et l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) ont mis en place un programme de collaboration afin d’examiner les implications éthiques, sociales, légales et politiques d’un système basé sur l’intelligence artificielle. Connu sous le nom de « Dr Rachael », ce système fait des suggestions sur l’état de santé de l’utilisateur ou d’un membre de sa famille, en se basant sur l’utilisation du langage naturel pour la description des symptômes concernés. Les travaux en cours comprennent la mise en œuvre d’un site Internet et d’une application sur les systèmes iOS et Android, auxquels l’UQAR aura accès. Cette dernière contribuera à enrichir et à améliorer ces outils avec de la documentation pertinente et utile. L’équipe envisage également d’organiser un atelier et de publier au moins deux articles révisés mettant en valeur ses travaux.

Université du Québec à RimouskiArdita MéxicoRecherche et innovation

InventIA – Forum sur l’éthique et l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est une innovation qui s’intègre de plus en plus dans nos vies quotidiennes. Bien que la plupart des développements se soient concentrés sur les produits et services du secteur privé, il est nécessaire de réfléchir aux cadres réglementaires pouvant régir ce domaine dans le but de garantir le respect des droits humains. C’est pourquoi InventIA cherche à faire de la sensibilisation à propos de l’utilisation de l’intelligence artificielle en alliant l’éthique et le droit. InventIA se veut un espace de dialogue entre le monde universitaire, le gouvernement et le secteur privé afin de discuter et d’échanger sur les meilleures pratiques, de renforcer les capacités des décideurs et de créer un espace de consensus pour promouvoir les changements juridiques et administratifs nécessaires en matière d’intelligence artificielle.

Université de MontréalCentre en intelligence artificielle Tecnológico de Monterrey, campus GuadalajaraRecherche et innovation

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux appels à projets.
M'abonner à l'infolettre

Dernière mise à jour : 23 novembre 2023

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec