MONT-TREMBLANT, QC, le 17 janv. 2020 /CNW Telbec/ - Afin d'améliorer la qualification de la main-d'œuvre de l'industrie touristique, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce un investissement de 573 017 $ à la Chambre de commerce du Grand Mont-Tremblant pour la formation de 30 travailleurs de la région des Laurentides.

Ce soutien financier permet, d'une part, la formation de 15 cuisiniers sur une période de trois ans afin de développer les compétences nécessaires à l'obtention du diplôme d'études professionnelles en cuisine. Ce projet représente un montant de 335 645 $. Sept entreprises œuvrant en restauration participent au projet, soit Seb L'Artisan culinaire, La Gare Auberge Restaurant Bar, Fairmont Tremblant, Station Mont-Tremblant, La Pizzatéria, Le Mouton Noir et Casino Mont-Tremblant (L'Altitude).

D'autre part, un montant de 237 372 $ vise la formation de 15 réceptionnistes pendant trois ans afin de développer les compétences nécessaires à l'obtention du diplôme d'études professionnelles en réception en hôtellerie. Six entreprises des Laurentides en bénéficieront, soit Estérel Resort Hôtel Spa, AX Hôtel, Fairmont Tremblant, Station Mont‑Tremblant, Ski Mont-Blanc et Hôtel Cap Tremblant.

Ces deux projets de formation sont financés dans le cadre du Programme de formations de courte durée privilégiant les stages dans les professions priorisées par la CPMT. Il faut savoir que ce soutien gouvernemental sert principalement à couvrir le salaire des participants aux formations. Rappelons qu'en 2019-2020 ce programme a permis la réalisation de 43 projets, pour un montant total accordé de 17,5 millions de dollars.

Citations :

« Le tourisme de villégiature quatre saisons est l'un des principaux secteurs d'activité de l'économie de la région des Laurentides et fournit un emploi à plus de 26 000 personnes. Dans un contexte où il y a une rareté de la main‑d'œuvre, il est important de mettre de l'avant des mesures qui permettront de répondre aux besoins du marché du travail. Je suis donc fier de soutenir le développement de nouvelles compétences dans la région. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Le tourisme est l'un des secteurs névralgiques de l'économie du Québec et des Laurentides. Aux quatre coins de notre vaste territoire, plus de 400 000 travailleurs québécois y occupent un emploi. En améliorant la formation du personnel, nous nous assurerons de maintenir les plus hauts standards de qualité dans les services offerts à la clientèle touristique en matière d'accueil, de renseignements et de réservations. Cet investissement de votre gouvernement permettra ainsi d'offrir aux visiteurs d'ici et d'ailleurs une expérience encore plus inoubliable, à la hauteur de l'enviable réputation du Québec en tant que destination de calibre mondial. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme et députée de Berthier

« Je me réjouis de constater que votre gouvernement fait des choix éclairés qui tiennent compte des besoins de l'industrie touristique régionale. Ce programme de formation contribuera à améliorer la qualité du service tout en favorisant le maintien d'emplois de qualité dans les Laurentides. »

Chantale Jeannotte, députée de Labelle et présidente de séance

Faits saillants :

  • Ces formations seront offertes à l'École d'hôtelière des Laurentides.
  • Le Programme de formation de courte durée privilégiant les stages dans les professions priorisées par la CPMT soutient l'élaboration, l'adaptation et la diffusion de formations professionnelles ou techniques qualifiantes de courte durée intégrant des stages en entreprise. Ce modèle met de l'avant les besoins des entreprises tout en s'assurant de faire appel à l'expertise des milieux de l'éducation. Ils doivent être portés par un promoteur admissible, tel qu'un comité sectoriel de main-d'œuvre, un syndicat, une association d'employeurs ou une mutuelle de formation.
  • Dans le cadre de la Grande corvée, plus de 1 000 entreprises des Laurentides ont été contactées pour définir leurs besoins en main-d'œuvre.

 Pour en savoir plus sur les activités du MTESS, suivez-nous sur les médias sociaux :

facebook.com/TravailEmploiSolidaritésocialeQuébec

twitter.com/Gouv_MTESS

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2020/17/c8911.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 17 janvier 2020