QUÉBEC, le 13 mai 2021 /CNW Telbec/ - La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides, Nadine Girault, a dévoilé aujourd'hui la Stratégie territoriale pour les États-Unis. Sur le thème Cap sur la relance : une action renforcée sur le marché américain, cette nouvelle démarche vise à soutenir les activités économiques du Québec aux États-Unis.

Avec des investissements additionnels de 2 M$, montant qui s'ajoute aux 21 M$ déjà investis annuellement dans l'action du Québec aux États-Unis, cette initiative consolidera l'action du Québec sur le marché américain et positionnera le rôle du réseau des représentations comme moteur de développement sur ce territoire.

Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et ses neuf représentations en sol américain poursuivront leurs activités de diplomatie économique en renforçant leur action dans le territoire d'action plus traditionnel du Québec, soit le Nord-Est et le Midwest, en développant de nouveaux territoires à fort potentiel, le Sud et l'Ouest des États-Unis, et en élaborant des programmes d'accélérateurs et d'incubateurs, de concert avec Investissement Québec International. 

En matière de diplomatie d'influence, une nouvelle impulsion sera donnée à la promotion des secteurs d'excellence du Québec, tant en économie verte que dans des industries clés telles que les sciences de la vie, l'aérospatiale, les industries créatives, la défense et la cybersécurité, les minéraux critiques et stratégiques ainsi que le tourisme. Des efforts seront également déployés pour mieux défendre les intérêts du Québec sur les grands enjeux commerciaux et afin de contrer les mesures protectionnistes américaines.

Enfin, le Québec tirera avantage de son expertise en matière de diplomatie climatique pour saisir de nouvelles occasions d'affaires, et explorera les secteurs de l'innovation, de l'investissement direct étranger, et du capital de risque. Le mandat de bâtir une approche transpacifique, en collaboration avec nos représentations de Tokyo, Séoul et Singapour sera confié à l'Antenne du Québec à Silicon Valley.

Cette stratégie territoriale fait suite à la présentation, en mars dernier, du Plan d'action pour la relance des exportations et s'inscrit en continuité logique avec le vaste virage économique du réseau international du Ministère.

Citation
« Les États-Unis sont notre principal partenaire commercial avec lequel nous échangeons pour 90 milliards de dollars annuellement et vers où sont dirigées 70 % de nos exportations. Au moment où les États s'activent pour relancer leur économie, il est primordial de sécuriser nos parts de marché, mais aussi de développer de nouveaux créneaux et de continuer à défendre et à promouvoir nos intérêts.

Les représentants du Québec aux États-Unis poursuivront leurs efforts afin d'aider les entreprises québécoises à cerner les meilleures occasions d'affaires dans les secteurs les plus porteurs, partout sur le territoire. Plus que jamais, notre diplomatie économique et notre diplomatie d'influence seront à l'œuvre pour soutenir la croissance de nos entreprises et positionner le Québec comme une partie intégrante d'une relance économique nord-américaine. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides

Faits saillants :

  • Le commerce entre le Québec et les États-Unis a bondi de 225 % depuis la signature du premier accord de libre-échange canado-américain, en 1988. Cette forte croissance s'est traduite par une augmentation de 245 % des exportations québécoises et de 190 % des investissements américains au Québec.
  • Le Québec, principal fournisseur d'énergie propre aux États-Unis, a exporté l'an dernier pour 23 TWh d'électricité à ses voisins américains.
  • L'aluminium, l'aérospatiale et les pâtes et papiers sont les principaux produits d'exportation québécois vers le marché américain avec une valeur combinée de plus de 15 milliards de dollars en 2020.
  • En 2020, la valeur des investissements américains au Québec s'élevait à plus d'un milliard et demi de dollars, générant quelque 228 000 emplois.

Pour plus d'information, consultez : quebec.ca/gouv/politiques-orientations/vision-internationale-quebec/strategie-etats-unis  .

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2021/13/c4627.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 13 mai 2021