QUÉBEC, le 23 avril 2021 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec annonce un montant de 250,7 M$ afin de mieux soutenir les transporteurs scolaires dans l'électrification de leurs véhicules. Cet investissement majeur et sans précédent est une réponse directe au Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030). Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, en ont fait l'annonce ce vendredi.

L'électrification des transports représente une réelle occasion pour le Québec de contribuer à la lutte contre les changements climatiques. C'est pourquoi le gouvernement pose des gestes concrets pour réduire de façon significative les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux transports et ainsi atteindre la cible d'électrification de 65 % des autobus scolaires du parc québécois d'ici 2030. Grâce à l'atteinte de cette cible, ce sont plus de 800 000 tonnes de GES qui pourraient être évitées au cours des prochaines années.

Ce soutien gouvernemental, provenant du Programme d'électrification du transport scolaire, permettra aux transporteurs de se conformer aux nouvelles mesures réglementaires qui obligeront le remplacement des autobus scolaires en fin de vie par des modèles électriques. Avec ces mesures, le gouvernement prévoit que la totalité des autobus scolaires qui entreront en service à partir de 2023 sera électrique.

Citations

« Je suis très fier d'annoncer cet investissement majeur pour l'électrification des autobus scolaires. Jamais un gouvernement n'a été aussi ambitieux. Nous donnons un coup de barre pour atteindre notre cible liée à l'électrification du transport scolaire d'ici 2030. Je suis convaincu que les gestes concrets posés par notre gouvernement nous permettront d'y parvenir. Ces avancées présentent des avantages évidents pour notre société. Je pense entre autres aux gains environnementaux, au développement de la filière de la fabrication de véhicules électriques et au recours à une source d'énergie propre produite ici. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie

« Avec notre Plan pour une économie verte, la priorité revient à l'électrification de l'économie québécoise. Et afin de réussir notre transition climatique, une grande partie de nos actions touchent le secteur des transports collectifs. Ce Programme d'électrification du transport scolaire représente donc une vitrine prometteuse pour améliorer le bilan environnemental du Québec, tout en sensibilisant les nouvelles générations aux défis climatiques. Je suis convaincu qu'avec cette initiative, nous atteindrons notre cible de 2030, pour le bien du Québec et de la planète. »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

« Au-delà des mesures annoncées, nous exprimons un engagement envers le futur, la qualité de vie et la santé des jeunes. Je suis fier que le ministère de l'Éducation participe à cette réalisation aux multiples retombées. L'électrification du transport scolaire devient une véritable vitrine de la transition vers un transport d'élèves écoresponsable. Cette approche se veut un vecteur de sensibilisation des nouvelles générations quant aux avantages de recourir aux véhicules électriques pour répondre aux enjeux environnementaux. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation

Faits saillants

  • En date du 31 janvier 2021, le Québec comptait seulement 130 autobus électriques immatriculés aux fins du transport scolaire, et ce, malgré l'incitatif financier offert par le Programme de soutien au déploiement des autobus scolaires électriques depuis plus de 5 ans. Cela représente environ 1 % du parc des autobus scolaires.
  • Doté d'un montant de 250,7 M$ jusqu'en 2024, le Programme d'électrification du transport scolaire est financé dans le cadre du Plan de mise en œuvre 2021-2026 du PEV 2030.
  • Le programme permettra de diminuer les coûts d'acquisition d'un autobus électrique et des infrastructures de recharge nécessaires à son fonctionnement. 
  • Dès cet été, donc dès l'entrée en vigueur des modifications au Règlement sur les véhicules routiers affectés au transport des élèves, le gouvernement exigera que tout nouvel autobus faisant du transport d'élèves commandé par les entreprises de transport scolaire soit propulsé à l'électricité.
  • Hydro-Québec, par l'intermédiaire de sa filiale InnovHQ, met à la disposition des transporteurs une ligne d'information et d'assistance à l'électrification du transport scolaire. Cette ligne est en service de 8 h 30 à 16 h 30 du lundi au vendredi et est accessible au 1 877 512-1981. De l'information concernant les services offerts par l'entremise de cette ligne d'assistance se trouve sur le site Web d'Hydro-Québec.

Liens connexes

Programme d'électrification du transport scolaire 
Plan pour une économie verte 2030

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2021/23/c4489.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 23 avril 2021