QUÉBEC, le 27 mai 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, se réjouit de la conclusion d'une entente de principe entre les parties patronale et syndicale dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives dans l'industrie de la construction.

Devant la volonté manifestée par les représentants patronaux et syndicaux d'éviter un conflit de travail pour ne pas répéter le scénario des rondes de 2013 et 2017, le ministre Boulet a offert aux parties, dès février 2020, tous les outils nécessaires pour que le renouvellement de quatre conventions collectives qui concernent 200 000 travailleurs de la construction se conclue positivement.

Ainsi, les parties ont pu bénéficier de l'accompagnement de sept médiateurs-conciliateurs nommés par le ministre du Travail à différentes étapes du processus de négociation. Le ministre Boulet a également multiplié les entretiens avec les représentants des deux parties afin d'explorer certaines pistes de solution. Un arbitre de différend a notamment été proposé pour régler les questions en litige.  

En plus du renouvellement des conventions collectives, le ministre a tenu à souligner l'esprit de collaboration des principaux représentants de l'industrie de la construction, mais aussi des travailleuses, des travailleurs et des entreprises dans les derniers mois. C'est cette même collaboration qui s'est manifestée au plus fort de la pandémie de COVID-19 et qui a contribué à la réouverture rapide de ce secteur essentiel pour la relance de notre économie, et ce, en tout respect des normes sanitaires en vigueur.

Citation :

« Le Québec est en pleine relance économique. Une grève dans le secteur névralgique de la construction aurait eu des conséquences dramatiques dans le contexte postpandémique actuel. Je suis donc très fier que les parties se soient entendues sans avoir recours à la grève. J'ai toujours été persuadé que tous les acteurs en place pouvaient parvenir à une entente négociée. Nous les avons accompagnés durant tout le processus et nous avons tout mis en œuvre pour favoriser un dénouement heureux pour les travailleuses, les travailleurs et les employeurs. C'est maintenant chose faite et j'en suis très satisfait. Une entente négociée est toujours la meilleure solution. Je tiens également à souligner le travail exemplaire de mon équipe de médiateurs-conciliateurs. Bravo à tous! »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants :

  • En 2019, l'industrie de la construction représentait
    • 53 milliards de dollars de dépenses d'investissement;
    • 264 600 emplois directs en moyenne par mois, soit 1 emploi sur 20;
    • une masse salariale de 7,6 milliards de dollars;
    • 177,2 millions d'heures travaillées;
    • une moyenne de 1 007 heures travaillées par salarié;
    • près de 26 000 employeurs actifs dans un ou plusieurs secteurs.

Pour en savoir plus sur les activités du Ministère, suivez-le sur les médias sociaux :

facebook.com/TravailEmploiSolidaritésocialeQuébec
twitter.com/Gouv_MTESS 
linkedin.com/company/ministere-travail-emploi-solidarite-sociale-quebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2021/27/c3128.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 27 mai 2021