QUÉBEC, le 17 sept. 2021 /CNW Telbec/ - Afin de prévenir les éclosions et éviter le plus possible la fermeture des classes, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), en collaboration avec le ministère de l'Éducation (MEQ) confirme le déploiement graduel des tests rapides de dépistage de la COVID-19 dans les établissements scolaires de niveau préscolaire et primaire de dix régions administratives.

Mis en œuvre de concert avec les directions générales des centres de services scolaires (CSS), des commissions scolaires (CS) et des établissements d'enseignement privés, ce déploiement vise près de 1 600 établissements. Le déploiement se poursuivra ensuite dans toutes les écoles primaires du Québec d'ici quelques semaines. Rappelons que M. Daniel Paré, directeur de la campagne québécoise de vaccination, a reçu le mandat de coordonner cette vaste opération de déploiement.

Les dix régions visées sont celles où les risques d'éclosion sont plus grands en raison de la situation épidémiologique et où des mesures d'appoint sont donc en vigueur dans les écoles, soit :

  • Mauricie;
  • Centre-du-Québec;
  • Estrie;
  • Montréal;
  • Outaouais;
  • Chaudières-Appalaches pour les trois MRC suivantes :
    • Beauce-Sartigan;
    • Appalaches;
    • Etchemins;
  • Laval;
  • Lanaudière;
  • Laurentides;
  • Montérégie.

Chacun des établissements d'enseignement préscolaire et primaire de ces territoires aura à sa disposition des tests de dépistage rapide ainsi que les équipements de protection individuelle nécessaires à leur administration. Ces tests seront utilisés pour des élèves qui développent, au cours de la journée, des symptômes s'apparentant à ceux de la COVID-19. Ils sont un outil complémentaire pour détecter rapidement les cas et, ainsi, protéger davantage les élèves et le personnel scolaire et s'assurer que les jeunes continuent de recevoir leurs services éducatifs à l'école. Les tests seront rendus disponibles en priorité dans les zones à haute transmission.

Rappelons que ces tests sont utilisés depuis lundi dans quatre quartiers de la région métropolitaine (Saint-Michel, Parc-Extension, Montréal-Nord et Chomedey).

Formations et accompagnement

Le MEQ a pris soin de rencontrer les représentants des CSS, des CS et des directions d'école concernés pour les informer de cette nouvelle phase de déploiement, leur présenter tout le matériel préparé à leur attention et répondre à l'ensemble de leurs questions. Près de 300 personnes ont pris part à cette rencontre. Ces dernières ont reçu, le 15 septembre dernier, la documentation nécessaire pour expliquer les tests de dépistage rapide aux parents ainsi que le formulaire visant à obtenir leur consentement. Des vidéos de formation, produites par le MSSS et adaptées à la réalité des écoles, ont aussi été partagées au réseau. Celles-ci s'adressent aux personnes désignées par les directions d'école pour administrer les tests. Des webinaires leur sont également offerts. Les établissements scolaires débuteront l'administration des tests rapides d'ici la fin du mois de septembre, lorsqu'ils seront prêts, une fois les formations complétées.

Le MSSS a mis à la disposition des écoles un service d'accompagnement virtuel en cas d'interrogations relatives à l'administration des tests.

Faits saillants :

  • Plus de 155 000 tests ont été distribués au réseau. D'autres tests seront éventuellement livrés afin de répondre sans délai aux besoins des écoles.
  • Fournissant un résultat en 15 minutes, les tests de dépistage rapide sont sans risque et seront administrés par les membres du personnel scolaire désignés par les directions d'école ayant suivi la formation requise.
  • Les parents des enfants fréquentant un établissement d'enseignement préscolaire ou primaire des régions concernées recevront sous peu un feuillet explicatif accompagné d'un formulaire de consentement.
  • Les parents devront préalablement consentir à cet éventuel dépistage en remplissant un formulaire de consentement transmis par l'école. En l'absence d'un tel consentement, aucun test ne pourra être effectué.
  • Lorsqu'un élève sera testé en milieu scolaire, les parents seront avisés par lettre du résultat, qu'il soit positif ou négatif.
  • Dans le cas d'un test positif, l'élève sera isolé et le parent sera contacté par téléphone afin qu'il puisse venir chercher son enfant. Celui-ci devra passer un deuxième test dans un centre de dépistage.

Lien connexe :

Pour connaître les détails entourant la rentrée scolaire 2021-2022 : https://www.quebec.ca/education/rentree-scolaire-2021 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2021/17/c8210.html

Dernière mise à jour : 17 septembre 2021