QUÉBEC, le 1er nov. 2021 /CNW Telbec/ -  Le ministère de la Santé et des Services sociaux annonce, à la suite de la publication d'un nouvel avis du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ), que l'intervalle optimal à respecter entre les doses de vaccin est de huit semaines afin d'obtenir une efficacité vaccinale maximale.

Dans cet avis, le CIQ recommande qu'un intervalle allongé à huit semaines entre la première et la deuxième dose d'un vaccin à ARNm soit respecté. Toutefois, un intervalle de quatre semaines serait acceptable dans certaines circonstances, notamment lorsque la circulation du virus est très élevée dans un territoire donné et que l'acquisition d'une protection plus rapide devient impérative.

En plus des données relatives à une meilleure immunogénicité, de nouvelles données permettent maintenant de démontrer une meilleure efficacité vaccinale lorsqu'un intervalle allongé de huit semaines ou plus est respecté. L'efficacité vaccinale augmente de 4 à 10 % avec un intervalle de huit semaines ou plus entre les deux doses, ce qui permet de prévenir davantage d'hospitalisations que l'intervalle minimal recommandé par les fabricants (trois ou quatre semaines).

Faits saillants :

  • Rappelons que les recommandations sur la vaccination contre la COVID-19 sont révisées au besoin selon l'évolution de la littérature scientifique, de nouvelles données qui deviennent disponibles et de la situation épidémiologique.
  • Bien que l'intervalle de huit semaines est celui actuellement recommandé pour obtenir une efficacité vaccinale maximale, il est important de réitérer que les personnes qui ont reçu leurs deux doses avec un intervalle de quatre semaines sont bien protégées. Ces personnes n'ont pas à se présenter dans un centre de vaccination pour obtenir une dose additionnelle.
  • Notons que cette recommandation n'a pas de conséquence sur l'intervalle de l'administration de la dose additionnelle dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) et les résidences privées pour aînés (RPA). L'intervalle recommandé entre la dose de rappel et la dernière dose de vaccin reçue est de six mois. Cependant, un délai minimal de cinq mois est acceptable pour des raisons opérationnelles.

Lien connexe :

Pour obtenir toutes les informations pertinentes sur la vaccination : Québec.ca/vaccinCOVID

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2021/01/c7491.html

Dernière mise à jour : 1er novembre 2021