QUÉBEC, le 3 mai 2021 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec soutiendra les efforts de transition vers une économie circulaire en territoire nordique grâce à une subvention de 350 000 $.

Cette transition visera à diminuer les impacts environnementaux, à encourager la création d'emplois et ultérieurement, à générer de nouvelles activités économiques locales.

Concrètement, cette somme servira à répertorier la quantité et les circuits des matières résiduelles et de ressources sur le territoire nordique, et à dégager des pistes d'optimisation pour favoriser l'économie circulaire. Cet investissement s'inscrit dans le Plan d'action nordique 2020-2023, lancé par la Société du Plan Nord en décembre 2020. Le projet, d'une durée de près de deux ans, sera mené par RECYC-QUÉBEC, la société d'État qui soutient l'ensemble des intervenants de la chaîne de valeur des matières résiduelles au Québec pour favoriser un Québec sans gaspillage. Une firme sera sélectionnée pour réaliser le mandat et les démarches sur le terrain au terme d'un appel d'offres public qui sera lancé dans les prochaines semaines.

L'utilisation optimale des ressources est un enjeu majeur, au nord du 49e parallèle, en raison, notamment, de l'éloignement, des coûts de transport et des difficultés de traitement et de gestion sur place.

Différentes communautés du territoire nordique ainsi qu'une société minière seront invitées à prendre part au projet. Certaines solutions qui seront proposées aux communautés participantes pourront être transposées ailleurs sur le territoire.

La Société du Plan Nord et RECYC-QUÉBEC investiront chacune 125 000 $ dans cette initiative. Le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN) y contribuera à hauteur de 100 000 $.

Citations :

« Avec le Plan d'action nordique 2020-2023, notre gouvernement veut mettre en place des modèles novateurs pour la conservation du territoire dans le respect des principes du développement durable. Ce projet permettra de trouver des pistes pour optimiser la réutilisation de matières résiduelles au nord du 49e parallèle. C'est en impliquant les communautés concernées ainsi que les entreprises actives sur le territoire nordique que nous arriverons efficacement à optimiser la réutilisation ! »

Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable de la région de la Côte-Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Les défis particuliers auxquels sont confrontées les communautés qui vivent au nord du 49e parallèle, notamment en ce qui a trait à la gestion de leurs matières résiduelles, commandent une approche différente. C'est pourquoi nous avons choisi de faire avancer l'économie circulaire dans les communautés nordiques avec ce soutien qui les aidera à trouver des outils et des moyens adaptés à leur contexte. Ces communautés pourront donc contribuer d'une nouvelle façon à l'atteinte de notre objectif d'un Québec sans gaspillage »

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

Faits saillants :

  • Ce projet s'inscrit dans un ensemble de quatre actions qui composent la mesure 4.3.1, Optimiser la réutilisation des matières résiduelles et de la biomasse, de l'orientation 4, Un environnement nordique à conserver, du Plan d'action nordique 2020-2023 (PAN 20-23).
  • Le PAN 20-23 répond aux priorités énoncées par les acteurs du Nord québécois. Il vise à fournir les outils appropriés aux communautés concernées afin qu'elles habitent pleinement leur territoire.
  • Le gouvernement du Québec investira ainsi 778,6 millions de dollars, soit plus de la moitié de la somme prévue dans le PAN 20-23, pour soutenir les entreprises et les citoyens établis et actifs au nord du 49e parallèle.
  • Le projet financé rejoint également les priorités énoncées dans le Plan d'action 2019-2024 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles au Québec, soit :
    • l'action 13 - Contribuer au déploiement de l'économie circulaire au Québec, notamment par la consolidation des symbioses territoriales ;
    • l'action 23 - Appuyer les communautés isolées ayant des besoins ou problématiques spécifiques.

La contribution du MERN provient du volet patrimoine minier du Fonds des ressources naturelles. Ce fonds est affecté au financement des activités favorisant le développement du potentiel minéral, incluant des activités d'acquisition de connaissances géoscientifiques ; de recherche et de développement des techniques d'exploration ; d'exploitation, de réaménagement et de restauration de sites miniers ; et de soutien au développement de l'entrepreneuriat québécois.

Liens connexes :

Vous pouvez consulter la version intégrale du Plan d'action nordique 2020-2023 sur le site Web de la Société du Plan Nord : plannord.gouv.qc.ca.

Suivez le déploiement du PAN 20-23  @plannord.

Suivez le MERN sur les médias sociaux :

https://fr-ca.facebook.com/EnergieRessourcesNaturelles 
https://twitter.com/mern_quebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2021/03/c4904.html Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 3 mai 2021