LAVAL, QC, le 15 nov. 2021 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce pour 2021-2022 un investissement supplémentaire de 6,75 millions de dollars pour le Programme de soutien financier des carrefours jeunesse-emploi (PSCJE) afin de favoriser la réussite éducative des jeunes adultes en difficulté, ce qui vient compléter les sommes allouées en juin dernier par le ministre. Au total, pour l'année 2021-2022, le montant de l'aide financière consentie aux carrefours jeunesse-emploi (CJE) s'élève à 31 millions de dollars en soutien à la mission globale et en ententes de subvention pour des activités spécifiques.  

La somme annoncée aujourd'hui permettra aux CJE de mettre en place des services de dépistage, de sollicitation, de référencement actif et d'accompagnement liés aux jeunes décrocheurs de 18 ans et plus, en vue de leur retour aux études.

Les CJE œuvreront principalement à

  • limiter les facteurs de vulnérabilité comme la désaffiliation sociale, l'errance et les mauvaises habitudes de vie, qui nuisent à un retour aux études et interfèrent avec la persévérance scolaire;
  • accompagner, en tant qu'agents pivots, les jeunes dans leur retour aux études en établissant un suivi avec les milieux scolaire et communautaire.

Il est à noter que ces démarches seront complémentaires aux différents services offerts par d'autres organismes.

Un soutien financier important pour la région de Laval

Le ministre et le député de Sainte-Rose, M. Christopher Skeete, ont profité de leur passage au CJE de Laval pour souligner qu'une somme totale de 713 359 $ sera accordée à cet organisme dans le cadre du PSCJE pour l'année 2021-2022.

Citations :

« Avec ces moyens supplémentaires attribués aux CJE, nous souhaitons favoriser la réussite éducative de nos jeunes qui font le choix de faire un retour sur les bancs d'école pour se donner de meilleures chances pour leur avenir. Les CJE sont au cœur de cette offensive alors qu'ils accompagnent déjà les jeunes et les soutiennent dans leur développement. Encore une fois, ce financement est un geste fort de notre gouvernement à l'égard de la mission des CJE. Notre objectif commun est certainement de pouvoir offrir à tous nos jeunes la chance de prendre leur place au sein d'un Québec toujours plus inclusif. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Avec l'annonce de ce financement, notre gouvernement donne à tous les jeunes du Québec l'accès aux services en réussite éducative offerts par les CJE. Il s'agit d'un geste important qui leur permettra de participer pleinement au marché du travail, et donc à la société, tout en atteignant leurs objectifs personnels. Encore une fois, aujourd'hui, nous sommes dans l'action pour nous assurer que tous les jeunes s'accomplissent et réalisent leurs rêves. »

Samuel Poulin, député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire du premier ministre (volet jeunesse)

« Quelle bonne nouvelle pour le CJE de Laval! Les jeunes adultes de la région ont particulièrement été touchés par la pandémie alors que certains ont perdu leur emploi, arrêté leurs études ou simplement choisi de prendre soin de leur santé pendant un certain temps. La somme annoncée aujourd'hui permettra au CJE de la région d'offrir des services adaptés qui contribueront grandement à la réussite éducative de nos jeunes en difficulté. »

Christopher Skeete, député de Sainte-Rose

« Nous sommes très heureux de cette annonce. Quel beau processus nous venons de vivre avec le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale pour la reconnaissance de la mission des CJE! Les jeunes du Québec ne peuvent qu'en sortir gagnants! Pour ce qui est de la réussite éducative, nous sommes déjà présents sur le terrain pour soutenir les jeunes. Avec ces sommes supplémentaires, nous pourrons faire encore mieux, en complicité avec nos partenaires du milieu. »

Martine Morissette, présidente sortante du Collectif autonome des carrefours jeunesse-emploi du Québec, et Yves Picard, nouveau président

« C'est formidable pour les jeunes de tout le Québec! Nous remercions le gouvernement pour sa confiance envers les CJE. Cet appui renforce notre offre de services personnalisés aux jeunes afin de favoriser leur réussite éducative. Nous avons besoin de chaque jeune citoyenne et de chaque jeune citoyen pour créer, travailler, entreprendre, décider et innover afin de participer à une relance durable et inclusive. »

Martine Roy, présidente du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec par intérim

Faits saillants :

  • Les activités pour soutenir la réussite éducative qui seront financées par le PSCJE devront être complémentaires aux services déjà offerts dans les milieux.
  • Rappelons que la mission des CJE est d'accompagner et de guider les jeunes âgés de 16 à 35 ans afin qu'ils se développent pleinement dans le but de réaliser leurs objectifs. Que ce soit pour un retour aux études, un rétablissement personnel ou le démarrage d'une entreprise, les CJE sont l'une des solutions qu'ont les jeunes pour obtenir un soutien personnalisé et adapté à la hauteur de leurs ambitions.
  • Depuis leur reconnaissance en 1995, les CJE sont présents sur le terrain auprès des jeunes de leurs localités, et ce, dans l'ensemble du territoire du Québec. Aujourd'hui, on compte 110 CJE au Québec.

Suivez le Ministère sur les médias sociaux :

facebook.com/TravailEmploiSolidaritésocialeQuébec
twitter.com/Gouv_MTESS
linkedin.com/ministere-travail-emploi-solidarite-sociale-quebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2021/15/c1266.html

Dernière mise à jour : 15 novembre 2021