Admissibilité

Au Québec, toute personne de 14 ans et plus, peu importe son état de santé, son orientation sexuelle ou son lieu de résidence, peut donner ses organes et ses tissus à son décès. Il en va de même pour les personnes de moins de 14 ans, mais le consentement des parents ou du tuteur est requis.

Le don d’organes peut se faire à tout âge. Le donneur le plus âgé avait 92 ans et le plus jeune, 48 heures.

L’âge pour faire un don de tissus varie selon les types de tissus :

  • les valves du cœur : de la naissance à 60 ans;
  • la peau, les os et les tendons : de 15 à 70 ans;
  • les yeux : de 2 à 85 ans.

Le don d’organes est possible seulement dans deux circonstances, soit lors d’un décès neurologique ou d’un décès cardiocirculatoire. Ces circonstances sont susceptibles de survenir lors :

  • d’un accident vasculaire cérébral (AVC);
  • d’un traumatisme crânien;
  • des anoxies cérébrales (arrêt cardiocirculatoire, noyade et certaines tumeurs cérébrales primaires);
  • d’un contexte d’aide médicale à mourir.

Les causes de décès n’ont pas ou peu d’incidence sur le don de tissus.

Après le décès de la personne, les professionnels de la santé évalueront si les différents critères d’admissibilité au don d’organes ou de tissus sont respectés. Ils jugeront en fonction :

  • de certaines maladies dégénératives;
  • de la condition physique générale;
  • des antécédents médicaux;
  • des antécédents sociaux;
  • de l’état général au moment du décès.

Un prélèvement sanguin sera effectué chez le donneur afin de déterminer, par exemple, son groupe sanguin, son facteur Rhésus (Rh), la présence du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ou la présence d’hépatites.

Tous les résultats des analyses effectuées et tous les renseignements obtenus lors de l’évaluation des critères d’admissibilité sont confidentiels. Ils seront communiqués uniquement aux professionnels de la santé concernés afin d’évaluer l’acceptabilité du donneur potentiel.

Don de corps à la science

Le don d’organes est incompatible avec le don de corps à la science. Une personne qui choisit de faire don de ses organes ne pourra pas faire don de son corps à la science puisque, selon les critères d’acceptation du corps, celui-ci doit contenir tous ses organes vitaux pour être admissible.

Si les organes et les tissus prélevés chez un donneur ne conviennent pas à la transplantation ou à la greffe, et si un consentement a été donné à cet effet, les organes et les tissus pourront servir à la recherche ou à l’enseignement.

Pour en savoir davantage, consultez la page Don de corps à la science.

Religion

Le don d’organes et de tissus est appuyé par la majorité des religions. Certaines religions ont toutefois des points de vue différents concernant le processus entourant le don. Si vous avez des doutes ou des questions, consultez le conseiller spirituel de l’hôpital ou un représentant de votre religion.