1. Accueil  
  2. Santé  
  3. Problèmes de santé  
  4. A à Z  
  5. Variole simienne

Variole simienne

En date du 27 septembre 2022, 517 cas de variole simienne ont été déclarés au Québec.

Symptômes

Les symptômes rapportés consistent principalement en des lésions cutanées à la bouche et aux organes génitaux. Ces lésions peuvent être précédées ou accompagnées de :

  • fièvre;
  • sueurs nocturnes;
  • maux de tête;
  • ganglions enflés;
  • douleurs articulaires ou musculaires.

Si vous avez été en contact rapproché (par exemple, contact sexuel ou personne vivant sous le même toit) avec une personne présentant ces symptômes, surveillez l’apparition de symptômes durant 21 jours suivant votre dernier contact avec cette personne. Si vous habitez avec une personne qui présente les symptômes mentionnés, évitez de dormir dans le même lit qu'elle et de partager des objets personnels (p. ex. literie, vêtements, vaisselle, etc.), limitez vos contacts avec cette dernière et portez un masque en sa présence.

Si vous avez des symptômes compatibles, consultez rapidement un professionnel de la santé pour une évaluation, portez un masque et couvrez les lésions. Avant votre consultation, avisez le milieu clinique.

Les personnes suspectées d’avoir la maladie seront contactées par la Direction de santé publique. Elles devront :

  • couvrir les lésions (avec des vêtements ou des pansements);

  • éviter autant que possible les contacts avec les personnes plus à risque (femmes enceintes, enfants de moins de 12 ans, personnes dont le système immunitaire est affaibli);

  • éviter les contacts sexuels;

  • porter un masque lorsqu’elles sont à moins d’un mètre d’une autre personne, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur;

  • éviter tout partage d’objets (literie, vêtements, ustensiles, etc.);

  • éviter toutes les activités au cours desquelles des lésions non couvertes pourraient être en contact avec la peau ou les muqueuses d’une autre personne, ou avec des objets ou des surfaces que d’autres personnes pourraient toucher;

  • adopter des mesures générales d’hygiène : se laver les mains régulièrement et se couvrir le nez et la bouche au moment de tousser ou d’éternuer;

  • informer les partenaires sexuels et autres personnes avec qui elles ont eu un contact dès le début des symptômes (voir la section Post-exposition pour connaître les types de contacts à risque).

Ces mesures doivent être suivies jusqu’à ce que les croûtes recouvrant les lésions cutanées soient tombées et qu’une couche de peau saine soit présente ou selon les recommandations du médecin si un autre diagnostic est posé.

Par mesure de précautions, les personnes infectées devraient éviter les contacts avec les animaux puisque le virus pourrait être transmissible entre les humains et certains animaux.

Transmission

La variole simienne se transmet par des contacts étroits et prolongés. Elle se transmet dès le début des symptômes jusqu’à ce que les croûtes recouvrant les lésions cutanées soient tombées et qu’une couche de peau saine soit présente. La période d’incubation est habituellement courte (5 à 7 jours), mais peut être de 21 jours.

Dans la majorité des cas, la maladie se résout d'elle-même en deux à quatre semaines. Des cas très rares de complications graves peuvent toutefois survenir.

Vaccination

Au Québec, un vaccin est disponible pour combattre la variole simienne.

Ce vaccin peut être administré avant ou après une exposition à la maladie.

Il est réservé aux personnes ciblées par les autorités de santé publique.

Prendre un rendez-vous

Il est possible que votre établissement de santé et de services sociaux n’offre pas la prise de rendez-vous en ligne. Pour obtenir plus d’information sur la vaccination ou pour obtenir les coordonnées de votre établissement, consulter leur site Web.

Post-exposition

Il est possible de recevoir une dose du vaccin contre la variole simienne si, au cours des 14 derniers jours, vous avez eu :

  • un contact direct avec la peau, les lésions ou les liquides biologiques d’une personne symptomatique infectée avec la variole simienne;
  • un contact direct avec des objets (p. ex. : vêtements, lingerie, jouets sexuels) potentiellement contaminés par les sécrétions ou les liquides biologiques d’une personne symptomatique infectée avec la variole simienne;
  • une interaction rapprochée et prolongée (interaction de trois heures ou plus à moins d’un mètre, face à face, sans port d’un masque de qualité médicale) avec une personne symptomatique infectée avec la variole simienne.

Dans le cas où des symptômes compatibles avec la variole simienne seraient présents au moment de la vaccination, le vaccin ne pourrait pas être administré.

Préexposition

Il est possible de recevoir une dose du vaccin si vous êtes un homme (cis ou trans) qui a ou qui aura des contacts sexuels avec un autre homme (cis ou trans), dans un des contextes suivants :

  • ce contact sexuel n’est pas avec un partenaire sexuel unique et régulier;
  • ce contact sexuel survient dans un endroit ou événement où ont lieu des activités à caractère sexuel;
  • ce contact sexuel se fait en échange d’argent, de biens ou de services.

Un homme cis (pour cisgenre) réfère à un homme dont l’identité de genre correspond au sexe qui lui a été assigné à la naissance (sexe masculin); un homme trans est un homme à qui on a assigné le sexe féminin à la naissance.

De plus, les travailleurs et les bénévoles œuvrant dans un lieu de socialisation ou lors d'événements où peuvent avoir lieu des activités à caractère sexuel entre hommes (cis ou trans) peuvent recevoir une dose du vaccin contre la variole simienne.

Les travailleurs et travailleuses du sexe peuvent aussi recevoir une dose du vaccin contre la variole simienne.

Pour plus d’informations

Pour obtenir davantage d'informations sur la maladie et la vaccination dans une région en particulier ou pour prendre rendez-vous pour une évaluation concernant les symptômes, consultez son site Web :

  1. Bas-Saint-Laurent Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  2. Saguenay — Lac-Saint-Jean Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  3. Capitale-Nationale (Québec) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  4. Mauricie-et-Centre-du-Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  5. Estrie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  6. Montréal Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  7. Outaouais Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  8. Abitibi-Témiscamingue Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  9. Côte-Nord Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  10. Gaspésie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  11. Îles-de-la-Madeleine Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  12. Chaudière-Appalaches Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  13. Laval Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  14. Lanaudière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  15. Laurentides Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  16. Montérégie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  17. Terres-Cries-de-la-Baie-James Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Dernière mise à jour : 27 septembre 2022

Avis

L’information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec