Une mauvaise installation ou utilisation d’un foyer et d’un poêle à bois peut causer un incendie.

Chaque année, faites inspecter votre système par un professionnel membre de l’Association des professionnels du chauffage Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., idéalement avant le début de la saison d’utilisation.

Installation d'un appareil de chauffage au bois

Avant d’installer un nouvel appareil de chauffage au bois, vérifiez auprès de votre municipalité si elle l’autorise. Plusieurs municipalités interdisent l’installation de certains modèles ou de nouveaux appareils, car le chauffage au bois est une source importante de contamination de l’environnement.

Si l’installation est permise, vérifiez que le sceau de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) ou de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (US/EPA) figure sur l’appareil. Ces appareils certifiés réduisent les émissions polluantes de fumée et de cendre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.

Avisez votre assureur de tout ajout ou de toute modification d’appareil de chauffage au bois.

Faites installer votre foyer ou votre poêle à bois ainsi que la cheminée par un professionnel membre de l'Association des professionnels du chauffage Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Dégagez la zone autour de l’appareil de tout objet et assurez-vous que l’air circule librement jusqu'à l’appareil de chauffage.

Assurez-vous d’avoir suffisamment d’avertisseurs de fumée et de les placer aux bons endroits.

Assurez-vous d’avoir un avertisseur de monoxyde de carbone dans la pièce où se trouve l’appareil ainsi que près des chambres à coucher.

Ayez un extincteur d'incendie portatif et sachez comment vous en servir.

Comment allumer un foyer ou poêle à bois

S’assurer que la pièce où se trouve l’appareil est bien aérée.

Ouvrir au maximum la clé ou la trappe pour ajuster l’apport d’air frais.  

Dans certains cas, ouvrir le clapet de l’appareil.

Si votre appareil possède un chenet (grille en acier ou en fonte où placer les bûches), placer du papier journal ou des briquettes d’allumage sur le dessus et en dessous. S’il n’y pas de chenet, faites-le directement sur le plancher de l’appareil, sous la cheminée.

N’utilisez jamais d’accélérant (allume-feu liquide ou sous forme de gel) pour alimenter le feu, ni de carton.

Placer du bois d’allumage et 2 à 3 bûches de bois sec.

Toujours conserver une circulation d’air.

Allumer le feu avec un briquet, idéalement celui pour BBQ, plus long, pour réduire les risques de brûlures.

Placer le pare-étincelles afin d’éviter la chute de tisons en dehors de l’appareil.

Si votre appareil est muni d’une porte, laissez-la entrouverte quelques instants afin de bien alimenter le feu en apport d’air pour le départ. Surveiller quelques minutes et refermer la porte.

Ajouter des bûches  lorsque le feu diminue.

Après le 2e chargement, réduire légèrement  l’entrée d’air afin d’empêcher une combustion trop rapide. Attention de ne pas trop restreindre l’air afin d’éviter la créosote qui peut provoquer un feu de cheminée.

Conseils d'utilisation

Entreposez les cordes de bois dehors, loin de la maison.

Entrez seulement quelques brassées de bois à la fois et conservez-les loin de l’appareil.

Utilisez du bois sec de qualité, car le bois vert ou résineux augmente la formation de créosote.

Utilisez des bûches de petite taille, car elles brûleront plus proprement et formeront moins de créosote.

Faites brûler peu de bûches à la fois.

Faites entrer assez d’air dans l’appareil à combustion pour que les flammes soient vives, favorisant ainsi une combustion complète et produisant moins de fumée.

N’entreposez pas de matériaux inflammables à proximité, comme du papier, des produits chimiques, de la peinture.

Entretien

Avant la première flambée de l’année, examinez votre cheminée à l’aide d’un petit miroir et assurez-vous :

  • qu’elle ne contient aucun débris (nid d’oiseau, pièce détachée, etc.);
  • que la maçonnerie et les joints à l’intérieur du foyer sont intacts;
  • que les briques réfractaires à l’intérieur de votre foyer au bois sont entières;
  • que le joint d’étanchéité de la porte n’est pas fendu;
  • qu’aucune rouille ou corrosion n’apparaît sur la cheminée extérieure.

Ramonage

Le ramonage contribue à prévenir les incendies et prévient les intoxications au monoxyde de carbone en permettant une meilleure évacuation de la fumée et des gaz. Il permet aussi d’éliminer la suie et le créosote agrippés aux parois, qui sont très inflammables.

Vérifiez la réglementation municipale en vigueur concernant le ramonage. Faites ramoner votre cheminée au moins une fois par année et selon la qualité et la quantité du bois brûlé. Consultez votre municipalité pour connaître la réglementation municipale à ce sujet.

Un professionnel en ramonage, détenteur d’une licence RBQ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., fera des interventions à l’intérieur et à l’extérieur de votre maison :

  • Brossage vigoureux de la cheminée;
  • Vérification de l’état du système de chauffage en entier;
  • Nettoyage de chacune de ses composantes et ajustement des pièces;
  • Vérification des distances de dégagement autour de l’appareil;
  • Signalement de bris ou de détérioration de l’appareil.

Il est recommandé de faire ramoner votre cheminée au printemps, car les dépôts sont encore secs, donc plus faciles à déloger. De plus, si le ramoneur vous signale un problème, vous aurez également le temps de faire faire les réparations nécessaires avant l’hiver.

Les bûches de ramonage ou les additifs chimiques ne doivent jamais remplacer un ramonage professionnel. Ces produits éliminent seulement une partie des dépôts de créosote. Seul un ramoneur professionnel peut les éliminer efficacement.

Cendres chaudes

Un mauvais entreposage des cendres chaudes peut causer un incendie et des intoxications au monoxyde de carbone. Pour vous débarrasser de vos cendres de façon sécuritaire, vous devez :

  • vider régulièrement les cendres du foyer, jamais à l’aide d’un aspirateur, mais à l’aide d’une pelle de métal;
  • mettre les cendres chaudes dans un contenant métallique à fond surélevé et muni d’un couvercle métallique;
  • sortir le contenant métallique à l’extérieur, car les cendres chaudes dégagent du monoxyde de carbone;
  • l’installer sur une surface non combustible, à une distance d’au moins 1 m de tout objet;
  • attendre au moins 7 jours avant de transvider les cendres du contenant métallique dans un autre contenant (poubelle, bac de matières organiques) et brasser les cendres pour vous assurer qu’elles sont parfaitement refroidies. Si vous le pouvez, conservez les cendres dehors durant tout l’hiver et jetez-les seulement au printemps.