1. Accueil  
  2. Sécurité et situations d'urgence  
  3. Services correctionnels  
  4. Milieu carcéral  
  5. Reconstruction de l’Établissement de détention de Montréal Maison Tanguay

Reconstruction de l’Établissement de détention de Montréal Maison Tanguay

Le gouvernement du Québec a annoncé, en décembre 2022, la reconstruction de l’Établissement de détention pour femmes de Montréal.

Objectif du projet

L’établissement annoncé remplacera l’Établissement de détention Maison Tanguay, qui a été fermé temporairement en 2016 en raison de sa désuétude. La clientèle féminine est depuis ce jour relogée à l’Établissement de détention Leclerc de Laval, une solution temporaire en attente d’un milieu mieux adapté à l’incarcération des femmes.

L’infrastructure carcérale sera reconstruite sur une portion de terrain située entre l’actuel Établissement de détention Maison Tanguay et l’Établissement de détention de Montréal (Bordeaux).

Le choix du site s’est effectué en fonction des besoins constructifs (superficie, configuration du terrain, nature du sol, réglementation municipale, préservation des milieux humides et possibilités d’acquisition).

Il répond également aux besoins spécifiques de la clientèle féminine et opérationnels du ministère de la Sécurité publique, tels que la proximité de lieux comme :

  • la Direction des services professionnels correctionnels — Clientèle féminine et activités spécialisées;
  • le palais de justice de Montréal;
  • les organismes communautaires;
  • les maisons d’hébergement;
  • un centre hospitalier avec un service d’urgence;
  • les services de transport en commun;
  • des services scolaires et professionnels offerts aux femmes.

Le terrain choisi appartient au gouvernement du Québec et a une vocation carcérale depuis plus de 100 ans.

Concept de l’établissement

Le projet autorisé et annoncé par le ministre est un projet de 237 places. Il est toujours possible, selon les besoins au fil des années, que des places soient ajoutées à l’intérieur du périmètre d’implantation. L’établissement s’appuiera sur un modèle novateur en matière de gestion des services correctionnels pour la clientèle féminine, centré sur la réalité des femmes judiciarisées, leurs profils et leurs besoins.  

L’infrastructure carcérale sera conçue pour tenir compte des différents niveaux de sécurité requis et offrira un environnement sécurisant et apaisant qui préserve la dignité des personnes détenues et incite à entrer en relation de confiance avec les intervenants qui les accompagnent. 

Par ailleurs, une surveillance des lieux sera assurée en tout temps par du personnel correctionnel formé et compétent pour veiller à la sécurité des femmes incarcérées, du personnel, des intervenants externes, des visiteurs ainsi que de la population avoisinante, notamment par l’entremise d’un patrouilleur qui effectue une surveillance de la périphérie du site en continu, de divers systèmes de clôtures et d’un système de surveillance par caméra.

Représentations visuelles préliminaires de l’implantation du bâtiment

Le projet étant toujours à l’étape de la planification, des plans plus détaillés seront diffusés dès que possible, après que le projet aura atteint l’étape de la réalisation.

Avancement des travaux

Les travaux débuteront avec la démolition de l’Établissement de détention Maison Tanguay d’ici 2024-2025. 

L’échéancier reste à confirmer, mais la reconstruction pourrait commencer au plus tôt à l’été 2025 et durer environ quatre ans. La réalisation du projet se fera dans le respect des considérations du voisinage et du bruit. L’avancement sera mis à jour régulièrement sur cette page. 

La réglementation municipale sera respectée et des mesures additionnelles seront mises en place pour contrôler les irritants et la sécurité du site pendant la durée des travaux, notamment :

  • un espace des travaux délimité;
  • une zone du chantier à plus de 70 m des clôtures des maisons;
  • des clôtures de chantier avec filets pare-vue;
  • l’accessibilité du site via la voie principale seulement lors des travaux de démolition et de reconstruction;
  • le nettoyage régulier de l'accès au site;
  • le personnel de signalisation au lieu d'accès principal du site;
  • des travaux de jour seulement à partir de 7 h du matin;
  • des travaux de démolition contrôlés – moins de poussière possible (arrosage régulier);
  • un accès contrôlé et un chantier sécurisé avec du personnel de sécurité.

Autant pour la durée des travaux que lorsque la reconstruction sera terminée, une seule route réservée sera utilisée pour accéder à l’établissement, dont l’entrée sera située sur le boulevard Henri-Bourassa. Par conséquent, il n’y aura aucune circulation additionnelle dans les rues résidentielles. Les anciens accès aux intersections des rues Tanguay-Dazé et Tanguay-McDuff resteront inutilisés. Quant aux livraisons par les fournisseurs autorisés, elles se feront en semaine durant les heures ouvrables.

Sécurité dans les établissements de détention pour femmes

La clientèle féminine incarcérée présente davantage de vulnérabilité que de dangerosité. Ainsi, le profil des femmes incarcérées diffère de celui des hommes, et cela se reflète notamment sur leur comportement en établissement de détention et sur leurs besoins en matière de réinsertion sociale. 

Statistiques de 2016 à 2022 à l’Établissement de détention Leclerc de Laval

  • Drones : 0,6 % des événements;
  • Événement avec blessure grave chez le personnel : 1 événement;
  • Évasion ou tentative d’évasion : Aucun événement;
  • Manifestation ou désordre : Aucun événement.

Retour sur la rencontre du 5 février 2024

Le 5 février 2024, le ministère de la Sécurité publique et la Société québécoise des infrastructures ont invité les citoyens de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville à participer à une rencontre sur le projet de reconstruction de l’Établissement de détention de Montréal Maison Tanguay. 

Cette rencontre avait pour but de présenter le projet (PDF 1.07 Mo) et d’échanger avec les citoyens sur leurs préoccupations. 

Comité de bon voisinage

Un comité de bon voisinage a été formé pour mieux connaître les suggestions et les préoccupations de la communauté en lien avec le projet de reconstruction de l’Établissement de détention de Montréal Maison Tanguay. Le comité se réunira quatre fois par année. Une rencontre annuelle (ou plus au besoin) sera également organisée pour l’ensemble des résidents du quartier intéressés, qu’ils soient membres ou non du comité de bon voisinage.

Mandats du comité :

  • Discuter de l’avancement des différentes étapes du projet de reconstruction de l’Établissement de détention de Montréal Maison Tanguay;
  • Partager les préoccupations et échanger sur les enjeux au fil de l’évolution du projet;
  • Travailler dans un esprit de collaboration, en privilégiant la recherche de solutions, avec tous les membres du comité, peu importe le groupe qu’ils représentent;
  • Faire circuler l’information auprès des résidents du quartier.

Composition du comité :

  • Présidence du comité
    • Représentant(e) du Réseau correctionnel de Montréal et président du comité
  • Représentation - donneur d’ouvrage
    • Représentant(e) de l’Établissement de détention Leclerc de Laval
    • Représentant(e) de l’Établissement de détention de Montréal
  • Représentation – milieu communautaire
    • Représentant(e) de la Société Élizabeth Fry du Québec et partie prenante du rapport Une voix différente
  • Représentation – chargé de projet
    • Représentant(e) de la Société québécoise des infrastructures
  • Représentation – Ville
    • Représentant(e) du Service de police de la Ville de Montréal
  • Représentation – citoyen(ne)s
    • 6 citoyen(ne)s riverain(e)s

Selon l’ordre du jour, des personnes pourraient être invitées de manière ponctuelle.

Inscription à l’infolettre

Vous souhaitez être à l’affût des informations sur le projet ?

Inscrivez-vous à l’infolettre
 

Des questions ou commentaires?

Dernière mise à jour : 31 mai 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec