Les feux de forêt sont fréquents au Québec et sont souvent causés par l’humain. Si vous êtes un amateur de plein air ou si vous habitez dans une zone boisée, vous devez prendre des mesures de prévention pour ne pas déclencher de feux de forêt. Ceux-ci peuvent causer des pertes matérielles considérables et même des décès.

Que faire avant

Informez-vous du danger d’incendie et des mesures de prévention Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. auprès de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).     

Informez-vous sur les conseils dédiés aux propriétaires pour diminuer les risques liés aux feux de forêt Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Préparez un plan de continuité des affaires en tant qu'entreprise

En cas d'alerte de feu de forêt

Restez informé de l'évolution de la situation et des consignes en vigueur dans votre secteur : 

  • Suivez les médias sociaux de votre municipalité et d'Urgence Québec (Facebook et X).  
  • Écoutez les stations de radio et de télévision locales. 

Suivez les bulletins météorologiques et les indices de danger d’incendie en consultant les médias ou en visitant la page Restrictions en vigueur de la SOPFEU Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.  et les alertes météo publiques d’Environnement Canada Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. . 

Connaître les rôles et les responsabilités de chacun

En situation d'urgence ou de sinistre, vous êtes la première personne responsable de votre sécurité et de celle de votre famille ainsi que de la sauvegarde de vos biens. En cas de sinistre, les municipalités sont toutefois responsables d’aider les citoyens touchés et mettent en œuvre les mesures nécessaires.

Lorsque la capacité d’intervention d'une municipalité est insuffisante, le gouvernement du Québec lui prête assistance en déployant des ressources gouvernementales pour faciliter le retour à la normale, en fonction de ce qui est prévu dans le Plan national de sécurité civile.

Protéger sa maison et ses biens

Contrôlez la végétation autour de votre maison, de votre chalet ou de votre roulotte en milieu forestier pour éviter la concentration de plantes inflammables près des bâtiments.

Délimitez une zone coupe-feu (zone sans arbres, sans foin sec ni matériau en bois) entre les végétaux et les bâtiments.

Entreposez les matériaux de construction, le bois de chauffage et le réservoir de propane à plus de 10 mètres de tout bâtiment.

Dégagez le réservoir de propane de toute végétation sur un périmètre de trois mètres afin de diminuer les risques de propagation du feu.

Gardez à proximité de votre maison un tuyau d’arrosage ou une réserve d’eau d’au moins 200 litres pour être en mesure d’arroser rapidement un début d’incendie.

Si vous fumez à l’extérieur, éteignez votre mégot en le mouillant ou en l’écrasant sur une roche. Ensuite, déposez-le dans un endroit prévu à cet effet.

Votre toiture et le revêtement extérieur de votre maison constituent une large surface où les débris combustibles peuvent s’accumuler. Dégagez-les de tout débris combustible et entretenez-les adéquatement pour réduire le risque de feu causé par les flammes directes, mais aussi par des tisons, des étincelles et de la braise transportés par le vent.

Inspectez vos fenêtres et vos portes, y compris la porte de garage, afin de tester leur étanchéité et d’éliminer ainsi les sources d’entrée de matières enflammées.

Nettoyez régulièrement votre terrasse en la débarrassant de débris et n’entreposez pas de matériaux combustibles sous celle-ci (ex. : bois, bombonne de propane).

Assurer le bien-être de ses animaux en cas d’évacuation

Préparez une trousse d’urgence qui se transporte facilement dans un véhicule.

La trousse devrait inclure les items suivants pour chaque animal :

  • une cage de transport; 
  • une laisse ou un harnais, même pour les chats; 
  • le carnet de vaccination et de santé; 
  • des photos permettant une identification facile; 
  • une liste des médicaments et des prescriptions ainsi que la posologie;
  • des réserves d’eau, de nourriture et de médicaments pour 7 jours;
  • des bols et ustensiles, un ouvre-boîte, etc.;  
  • un bac à litière pour les chats, y compris une réserve de litière; 
  • si possible quelques objets personnels des animaux (couverture, jouet, etc.). 

Prévoyez un lieu d'hébergement pour vos animaux s’il vous est impossible de les emmener avec vous, par exemple chez un membre de votre famille ou un ami, ou dans une pension où logent temporairement les animaux de compagnie. En dernier recours, communiquez avec un refuge qui pourrait exceptionnellement offrir de les prendre en charge le temps de l’évacuation (ex. : SPCA). 

Prévenir les feux de forêt lors des activités de plein air

Respectez en tout temps la réglementation municipale relative aux feux en plein air.

Ne fumez pas en forêt ou à proximité de celle-ci.

Vérifiez si un avis d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert est en vigueur dans votre secteur.

Suivez les 5 étapes suivantes pour faire un feu de camp de manière sécuritaire :

  1. Repérez un endroit dégagé sur un sol minéral ne contenant aucune matière combustible (feuilles, herbe ou autre).
  2. Allumez un feu d’une dimension maximale de un mètre sur un mètre.
  3. Surveillez votre feu en tout temps et ayez toujours de l’eau à proximité.
  4. Éteignez votre feu en l’arrosant abondamment et en mélangeant les braises.
  5. Vérifiez qu’il n’y a aucune source de chaleur en touchant les cendres.
  6. Éviter le plus possible d’inhaler les fumées ou de vous placer sous le panache si vous avez un problème de santé respiratoire ou cardiaque.

En camping ou lors d’un séjour dans une zone d’exploitation contrôlée (zec), consultez les panneaux d’inflammabilité Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. à l’entrée des parcs afin de connaître les dangers d’incendie.

Que faire pendant

Avant de prendre la route, renseignez-vous sur les conditions routières Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. en consultant le site Québec 511 ou par téléphone, au numéro 511.

Consultez aussi la carte de la SOPFEU présentant les zones touchées par les feux de forêt Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour planifier vos déplacements.

Respectez la signalisation, que vous soyez à pied, en voiture, en véhicule tout-terrain, en canot, etc.

Respectez les périmètres de sécurité établis lorsqu’il y a interdiction d’accès et de circulation en forêt.

Déterminez plusieurs voies d’évacuation, car un feu de forêt peut restreindre ou bloquer la circulation.

Déterminez un endroit sécuritaire où vous réfugier si une évacuation n’est pas possible.

Gardez les fenêtres de votre véhicule fermées et faites circuler l’air exclusivement à l’intérieur de celui-ci afin de ne pas enfumer son habitacle.

Prenez avec vous votre trousse d’urgence pour la voiture.

Assurez-vous que votre véhicule est apte à se rendre à destination (mécanique et carburant).

Informez vos proches de vos déplacements et du chemin que vous emprunterez.

Suivre l'évolution de la situation

Suivez l’évolution de la situation auprès des sources officielles d'information, et respectez les consignes et les recommandations transmises par les autorités. 

  • Inscrivez-vous au service d’alertes de votre municipalité pour recevoir les informations importantes; 
  • Consultez les sites Web et suivez les comptes de médias sociaux des autorités concernées par l’événement (ex. : votre municipalité, Urgence Québec, le gouvernement du Québec); 
  • Écoutez les stations de radio et de télévision locales.

Protéger sa santé des effets de la fumée

Les personnes suivantes sont plus susceptibles d’être incommodées par la fumée :  

  • les jeunes enfants; 
  • les personnes âgées; 
  • les personnes souffrant de problèmes respiratoires (asthme, bronchite, assistance ventilatoire à domicile, capacité respiratoire restreinte, emphysème, etc.); 
  • les personnes souffrant de problèmes cardiaques.  

Assurez-vous de leur bien-être et n’hésitez pas à leur venir en aide au besoin.

Une exposition à la fumée peut provoquer des symptômes tels que des maux de tête, une légère toux et une irritation des yeux, du nez et de la gorge. En savoir plus sur les effets de la fumée des feux de forêt sur la santé. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Suivez les conseils ci-dessous pour vous protéger contre les effets de la fumée :  

  • évitez les activités extérieures lorsque l’indice de qualité de l’air Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. est mauvais;
  • fermez les fenêtres, les portes et l’échangeur d’air ainsi que tout autre accès à l’air extérieur;
  • évitez de faire des activités physiques exigeantes, même si vous êtes éloigné du secteur touché par un feu de forêt.

Si vous devez rester à l’extérieur, porter un masque de type N95 peut réduire votre exposition aux particules fines contenues dans la fumée. Si vous choisissez d’en porter un, assurez-vous que le masque soit certifié par l’organisme NIOSH ou un équivalent et qu’il soit bien ajusté à votre visage, barbe rasée, avec les courroies serrées. Vous ne devriez pas sentir d’air passer entre le masque et votre visage.   

Il est à noter que les masques de type N95 ne sont pas disponibles pour les enfants. De même, les masques médicaux, les couvre-visages en tissus et les linges mouillés ne sont pas efficaces pour se protéger de la fumée

Si vous éprouvez des malaises malgré toutes les précautions prises, communiquez avec Info-Santé 811.

La fumée peut aussi affecter la santé de vos animaux de compagnie. Ceux-ci doivent demeurer à l'intérieur en présence de fumée. Laissez-les sortir seulement pour qu’ils puissent se soulager et évitez les exercices à l’extérieur.

Mesures de prévention pour les travailleuses et travailleurs

Les personnes susceptibles d'être exposées aux panaches de fumée dans l'exercice de leur travail peuvent consulter les mesures de prévention Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. transmises par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Protéger ses biens contre le risque de feu

Lorsque la menace de propagation du feu ne met pas en danger votre sécurité et celle de votre entourage :

  • Déplacez vos équipements et matériaux combustibles (ex. : bois de construction, meubles de patio en bois, bombonnes de propane) loin de la maison.
  • Ramassez les résidus de feuilles, de branches mortes ou d’autres végétaux et déposez-les loin de votre maison.
  • Bloquez temporairement, à l’aide de matériaux résistant au feu, les ouvertures qui pourraient laisser entrer des matières enflammées (ex. : sorties de hotte et de ventilation ayant des clapets défectueux; bris près des portes ou des fenêtres).
  • Connectez vos boyaux d’arrosage à la robinetterie extérieure en cas de besoin.
  • Travaillez en collaboration avec vos voisins pour maximiser les efforts de chacun.

Pour en savoir plus ou pour avoir des directives bien adaptées à votre région, informez-vous auprès de votre service de sécurité incendie ou de la SOPFEU Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Comment agir en présence d’avions-citernes

Lorsque l’intervention de la SOPFEU est requise pour combattre un feu de forêt, il est possible que le travail des pompiers forestiers soit appuyé par l’intervention d’avions-citernes. Pour votre sécurité et pour ne pas nuire au travail des équipes d'intervention d'urgence, ne vous approchez pas des zones de combat de feu.  

Si vous êtes sur un plan d’eau : 

  • Regagnez immédiatement le bord du lac. Bien que le travail de ces avions soit spectaculaire, il ne faut pas s’en approcher. 

Si vous vous trouvez près d’un feu sur lequel des avions-citernes larguent de l’eau : 

  • Quittez les lieux, si c’est possible de le faire. Le largage d’un avion-citerne représente la chute de six tonnes d’eau. Cela constitue un risque important pour une personne. 
  • Si vous ne pouvez sortir à temps de la zone de largage, abritez-vous derrière un arbre, du côté opposé d’où approche l’avion et accrochez-vous solidement. En l’absence d’arbre, couchez-vous au sol, face contre terre, la tête orientée du côté d’où vient l’avion. 

Ne faites pas voler un drone au-dessus d'un feu de forêt puisque sa présence met en péril le travail des avions-citernes. 

Comment agir si un transport par convoi est organisé

Un transport par convoi peut être organisé si des résidences sont isolées par un feu de forêt à proximité pour les ravitailler ou procéder à l'évacuation des occupants, le cas échéant.

En pareil cas, suivez les consignes des autorités présentes sur les lieux et empruntez uniquement la route prévue à cet effet : 

  • Suivez le véhicule d’escorte. 
  • N’effectuez aucun dépassement. 
  • Ne vous arrêtez jamais. 

Évacuer sa maison

Si vous êtes en danger ou si les autorités le demandent, quittez la maison. Si vous ne savez pas où aller, communiquez avec votre municipalité.

Suivez les consignes et les recommandations pour faciliter votre évacuation et la rendre le plus sécuritaire possible.

Fermez les portes et les fenêtres et verrouillez les portes de votre maison avant de partir.

Si vous en avez le temps, sans mettre votre sécurité en danger :   

  • Arrosez abondamment votre terrain et votre toit; 
  • Si les autorités vous le demandent, coupez l’alimentation en électricité et en gaz. Référez-vous pour ce faire aux directives du fabricant ou du fournisseur de services. Si une odeur est perceptible ou que des bris d’équipement au gaz naturel sont visibles, quittez immédiatement votre domicile et communiquez avec le service d’urgence de votre distributeur de gaz naturel.  

Avant de partir, prenez avec vous les articles essentiels pour vous et chacun des membres de votre famille : 

  • médicaments; 
  • articles pour l’hygiène; 
  • vêtements de rechange; 
  • couvertures; 
  • argent; 
  • pièces d’identité; 
  • clés de voiture et de maison; 
  • lait, biberons et couches pour bébé; 
  • appareils électroniques et accessoires servant à leur branchement; 
  • articles nécessaires au bien-être des personnes ayant des besoins particuliers; 
  • le matériel dont votre chien d’assistance ou votre animal de compagnie a besoin. 

Rassemblez tous les membres de votre famille et rendez-vous à l’endroit prévu dans votre plan d’évacuation. 

Informez vos proches et la municipalité de l’endroit où vous comptez trouver refuge. 

Si vous allez dans un lieu d'hébergement temporaire, où des services vous seront offerts, inscrivez-vous auprès du personnel présent. 

Respectez la signalisation en vigueur et les périmètres de sécurité établis par les autorités.  

Notez qu’une surveillance active des secteurs évacués par les autorités est effectuée afin d’assurer la sécurité des lieux. 

Que faire avec ses animaux de compagnie

Si un avis d'évacuation est émis, mettez vos animaux de compagnie en sécurité ou emmenez-les à l'endroit où vous êtes hébergé temporairement, si cela est permis. Ne mettez pas votre sécurité en danger s’il vous est impossible de les localiser ou de les emmener.

En dernier recours, gardez-les à l’intérieur :

  • Laissez vos animaux libres dans une pièce facile à nettoyer, suffisamment ventilée, sans fenêtre (ex. : salle de bain, garage).
  • Donnez-leur suffisamment d'eau et de nourriture. Si cela est possible, faites couler l'eau du robinet dans un grand contenant ou remplissez partiellement le bain.

Ne laissez jamais vos animaux de compagnie attachés ou confinés à l’extérieur.

Placez une affiche visible sur la maison ou près des entrées indiquant la présence et le nombre d’animaux par espèce à l’intérieur.

Que faire avec ses animaux de ferme

Les propriétaires d'animaux de ferme et leur personnel devraient connaître les risques pour leurs animaux, préparer un plan d’urgence ainsi qu'une trousse d'urgence pour leur établissement. Ce plan d'urgence devrait inclure des moyens de diminution des risques, des moyens d'évacuation ou de confinement des animaux ainsi que des moyens de subsistance (eau, nourriture, électricité) en cas de confinement prolongé. 

Que faire après

Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, vous pouvez revenir à la maison. Faites-le de jour, car il sera plus facile de voir les problèmes et les dangers.

Réintégrer sa maison lorsque le feu n’est pas complètement éteint

Il arrive que le territoire soit rouvert à la circulation avant l’extinction finale des feux. Les personnes touchées peuvent alors accéder au territoire, notamment pour constater l’état de leur maison ou de leur chalet.

Si vous réintégrez votre domicile lorsque le feu n’est pas complètement éteint :

  • évitez les secteurs où il y a un feu en activité, de la fumée, des points chauds ou des flammes;
  • évitez de déplacer et de toucher les accessoires qui ont été déployés sur le terrain par les pompiers forestiers, notamment des pompes, des tuyaux et des pluviomètres;
  • ne vous approchez pas des endroits aménagés pour l’atterrissage des hélicoptères qui travaillent à éteindre le feu;
  • éloignez-vous des secteurs où il peut y avoir des largages d’eau par hélicoptère et avion-citerne;
  • prenez garde aux arbres et à leurs racines qui ont pu être endommagés par le feu. Le vent et les chocs peuvent les faire tomber;
  • évitez tout comportement susceptible d’allumer un nouveau feu (jeter au sol un mégot de cigarette, allumer un feu de camp, brûler des rebuts, circuler en VTT, etc.). Un site d’incendie est très sec et le niveau d’inflammabilité y est très élevé;
  • respectez les interdictions de vol (NOTAM) en vigueur sur le territoire d’un feu en activité pour ne pas nuire aux activités aériennes de la SOPFEU;
  • ne faites pas voler un drone au-dessus des feux en activité. Lorsqu’un drone est aperçu dans le périmètre des opérations de la SOPFEU, toutes les opérations aériennes sont arrêtées, et ce, jusqu’à son départ. La réglementation aérienne canadienne concernant le vol libre stipule que les drones doivent être à au moins 9 km d’une zone de catastrophe, dont un feu de forêt, sous peine d’une amende.

Vérifier que sa maison est sécuritaire

Marchez autour de votre maison pour repérer tout élément problématique (ex. : fils électriques au sol, senteurs de gaz naturel, débris importants, points chauds pouvant s’embraser).

Repérez certains indices pouvant indiquer des problèmes de structure (ex. : parties de la toiture affaiblies, charpentes endommagées, murs inclinés, fissures aux plafonds, planchers affaissés, portes qui ne ferment plus). En cas de doute, faites appel à des entrepreneurs spécialisés détenant des licences valides.

Faire un inventaire des dommages

Faites un inventaire des dommages, avec photos ou vidéos à l’appui. Informez-en votre municipalité, votre assureur et l’établissement financier qui vous a accordé un prêt hypothécaire. Pour vos réclamations, conservez tous les reçus et les preuves d’achat des biens endommagés.

S’il y a des travaux importants à effectuer avant que vous puissiez revenir chez vous, sécurisez les lieux afin de tenir éloignés les pilleurs et les curieux :

  • verrouillez les portes;
  • barricadez les fenêtres;
  • recouvrez les parties endommagées.

Choisissez des compagnies spécialisées reconnues pour des services d’évaluation, de nettoyage ou de désinfection ou pour des travaux de réparation. Conservez tous les reçus liés à ces dépenses.

Consommation et utilisation de l’eau

Vérifiez si votre eau est potable, c’est-à-dire propre à la consommation. En cas de doute quant à la couleur, à l’odeur ou au goût de votre eau, communiquez avec les autorités municipales avant de la consommer.

Si votre eau provient d’un puits individuel, faites analyser l’eau de votre puits Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. par un laboratoire agréé si vous constatez des changements soudains de goût, d’odeur ou d’apparence.

Si vous soupçonnez une contamination chimique, abstenez-vous de consommer l’eau. De plus, il n’est pas conseillé de faire bouillir l’eau après que celle-ci a été exposée à une contamination chimique, notamment aux hydrocarbures. Dans cette situation, seule l’eau embouteillée est recommandée.

Conservation des aliments et des médicaments

Lorsque l'habitation est dans le périmètre d'un feu de forêt, les aliments non périssables emballés hermétiquement (ex. : conserves, biscuits, céréales, pâtes alimentaires) peuvent être consommés, toutefois les contenants doivent être soigneusement nettoyés avant de les ouvrir. Les aliments non périssables non emballés hermétiquement (ex. : farine, sel, sucre) ne doivent pas être consommés. De plus, il faut jeter tous les aliments qui présentent une odeur de fumée, incluant les aliments pour animaux, s’il y a lieu.

Dans le cas où il y aurait présence de poussière ou de particules de suie sur les fruits et les légumes ayant poussé hors terre, comme les fraises ou les laitues, suivez les recommandations suivantes lors de la cueillette :

  • Procédez à une inspection visuelle des cultures lors de la récolte : jetez les végétaux, les fruits et les légumes présentant des signes d’altération ou des odeurs de fumée.
  • Nettoyez et rincez à l’eau potable les végétaux, les fruits et les légumes récoltés.
  • Essuyez ou brossez, lorsque nécessaire, les surfaces des aliments.
  • Pelez les aliments recouverts d’une pelure.
  • Retirez les feuilles extérieures des laitues. Les légumes poussant sous terre sont peu susceptibles d’être contaminés. Il suffit de les laver soigneusement avant leur consommation.

Après une coupure de courant de plus de six heures, assurez-vous de la qualité de vos aliments avant de les consommer.

Consultez la page Conserver ou jeter vos aliments après une panne de courant ou une inondation pour bien faire le tri dans votre réfrigérateur et votre congélateur. Ne consommez pas non plus les médicaments qui doivent être conservés au frais, mais qui n’ont pas pu l’être. Retournez-les à la pharmacie.

Nettoyage de la maison

Des actions s’imposent pour un nettoyage efficace de votre maison après une présence importante de fumée :

  • Ventilez les pièces adéquatement durant plusieurs heures pour éliminer les odeurs, en ouvrant les fenêtres et en forçant les changements d’air avec des ventilateurs portatifs.
  • Enlevez la poussière et la suie avec de l’eau et du savon, en utilisant des gants.
  • N’utilisez pas un balai ou un aspirateur, car ils déplacent la poussière plus qu’ils ne l’enlèvent.
  • Nettoyez en profondeur les jeux d’enfants et les articles que vous utilisez souvent.
  • Lavez tous les vêtements qui présentent une odeur.
  • Jetez les matériaux imbibés par l’eau ayant servi à éteindre le feu (tels le gypse et la laine de verre) et vérifiez que le bois contient un taux d’humidité inférieur à 15 %. Ventilez et portez une attention particulière au risque de formation de moisissures.  
  • Nettoyez, si nécessaire, les systèmes de ventilation et leurs composantes. Remplacez les filtres, au besoin, et remettez en fonction les systèmes de ventilation.
  • Consultez un spécialiste en nettoyage de vêtements et de textiles pour faire nettoyer les objets en tissu, tels les divans et les matelas ou encore les jouets et les peluches, qui sont très souillés ou qui dégagent de fortes odeurs.

Se protéger pendant les travaux de nettoyage

Évitez tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone (gaz toxique incolore et inodore qui peut causer la mort) :

  • N’utilisez jamais, à l’intérieur des bâtiments ou près des portes ou des fenêtres, d’appareils à combustible (gaz naturel, essence, propane, etc.) tels que les pompes et les génératrices. N’obstruez jamais les entrées et les sorties d’air de vos appareils.
  • Utilisez un détecteur de monoxyde de carbone à pile pour contrôler régulièrement la qualité de l’air ambiant ou portez un détecteur personnel avec avertisseur sonore et visuel au cours de travaux à risque.
  • Sortez immédiatement à l’extérieur, composez le 911 et laissez la porte ouverte en quittant les lieux si l’alarme d’un avertisseur de monoxyde de carbone se déclenche dans le bâtiment ou que vous ou un proche présentez des symptômes comme :
    • des maux de tête,
    • des nausées,
    • de la fatigue,
    • des vomissements,
    • des étourdissements,
    • de la faiblesse.

En cas de doute, contactez Info-Santé en composant le 811. En cas de problème grave ou de besoin urgent, composez le 911 ou rendez-vous à l’urgence.

Nettoyage du terrain

Avis d'avertissement

Fil électrique au sol

Ne vous approchez jamais d’un fil électrique tombé au sol. Composez immédiatement le 911. Lorsqu’un fil touche le sol, le risque est élevé qu’il soit sous tension, et le sol environnant aussi.

Enlevez avec prudence tous les débris sur le terrain.

Si vous voyez un fil ou un câble d’un service de télécommunication sur le sol, communiquez avec le fournisseur.

Avant d’entreprendre les travaux d’abattage d’arbres, contactez votre municipalité pour connaître la réglementation en vigueur.

Gérez vos matières résiduelles en respectant les normes prescrites.

Remplacer ses cartes, permis ou certificats

Si vous devez remplacer vos cartes, permis ou certificats délivrés par des ministères et organismes du gouvernement ou si vous souhaitez obtenir des renseignements sur les programmes et les services gouvernementaux, communiquez avec Services Québec

Se protéger contre les pratiques abusives

À la suite d’un sinistre, certains vendeurs et entrepreneurs profitent de la situation pour augmenter leurs prix et profiter de votre désarroi. Dénoncez rapidement les pratiques douteuses auprès de l’Office de la protection du consommateur Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ou auprès de votre municipalité.

Si vous devez effectuer des travaux à la suite d’un sinistre, discutez d’abord avec votre assureur pour vous entendre sur le montant des dommages à accorder. Une fois bien renseigné, évitez de signer toute entente sous le coup de l’émotion.

Si vous êtes dans l’impossibilité de régler les factures de fournisseurs ou de créanciers en raison de la situation, communiquez avec le service à la clientèle de chaque fournisseur ou avec celui de votre institution financière afin de conclure des arrangements.

Obtenir de l'aide psychosociale

Prêtez attention à vos réactions et à celles de vos proches après avoir vécu un sinistre :

  • anxiété, détresse ou pleurs fréquents;
  • manque d’intérêt ou d’énergie;
  • agressivité;
  • difficultés de concentration ou confusion;
  • augmentation de la consommation d’alcool ou de drogue.

De l’aide psychosociale vous est offerte. Du personnel spécialisé en intervention psychosociale est disponible pour vous soutenir, vous conseiller et vous diriger vers des ressources adaptées à vos besoins ou à ceux de vos proches. Communiquez avec Info-Social, au numéro 811, et choisissez l’option 2 pour parler à l’une de ces personnes. Ce service est gratuit et confidentiel, et il est offert 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Pour plus d’informations sur les réactions suivant un sinistre et sur des moyens pouvant vous aider, consultez la page Aller mieux à la suite d’un sinistre.

Dernière mise à jour : 23 mai 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec