Batterie montrant les différents usages des minéraux critiques et stratégiques
Batterie montrant les différents usages des minéraux critiques et stratégiques

Minéraux d’avenir

Les sols du Québec dissimulent divers minéraux d’avenir comme le cuivre, le graphite, le niobium, le zinc, le cobalt, le nickel, le titane et le lithium. Aussi appelés minéraux critiques et stratégiques, ces minéraux sont indispensables pour soutenir la transition énergétique et technologique du Québec.

Utilisations des minéraux d’avenir

Plusieurs objets de notre quotidien contiennent des minéraux d’avenir : tablettes, cellulaires, ordinateurs portables, lampes de poche, tondeuses et outils électriques, batteries rechargeables, articles de sports comme les bâtons de hockey, les raquettes de tennis, les bâtons de golf, etc.

Ces minéraux sont aussi essentiels aux technologies employées pour contribuer à la réduction des gaz à effet de serre (GES) et à la lutte contre les changements climatiques, puisqu’ils servent à la fabrication d’éoliennes, de panneaux solaires et de véhicules électriques.

Dans le secteur de la santé, on les utilise pour la fabrication d’équipements médicaux, de médicaments, d’instruments dentaires ou de produits cosmétiques. Ces minéraux sont aussi recherchés et utilisés dans les domaines de l’innovation et de l’intelligence artificielle. Par exemple, ils peuvent servir à concevoir des exosquelettes avec stimulation électrique. Ces appareils facilitent la réadaptation physique ou le soulèvement de lourdes charges.

Où sont les minéraux d’avenir au Québec

On trouve des minéraux d’avenir principalement dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de l’Outaouais, de Lanaudière et des Laurentides.

Les principaux minéraux d'avenir au Québec : projets et mines

Le portail des substances minérales Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. présente l’inventaire des minéraux et substances du sol québécois. Les projets miniers au Québec sont répertoriés sur la carte interactive du Système d’information géominière du Québec (SIGÉOM) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Recyclage et valorisation des minéraux d’avenir

L’utilisation des minéraux d’avenir s’accélérera au rythme de la croissance de la demande; les réserves doivent donc être gérées avec soin. Il est primordial d’assurer leur réutilisation et leur recyclage. 

L’approche du Québec se distingue par l’importance accordée à la valorisation, c’est-à-dire le fait de donner une valeur ajoutée aux résidus produits par l’exploitation de la ressource. La valorisation s’effectue autant dans le contexte de projets miniers que dans celui de projets industriels. 

Par exemple, pour la valorisation des résidus industriels, il est maintenant possible de produire de l’oxyde de scandium pur à 99,99 % à partir de sous-produits issus de la production de dioxyde de titane, sans qu’il soit nécessaire d’extraire davantage de minerai. L’oxyde de scandium peut être utilisé dans la fabrication des piles à combustible (à oxyde solide) et dans un alliage avec l’aluminium servant notamment dans les équipements sportifs.

Demande mondiale et innovations porteuses

Les minéraux d’avenir sont très recherchés. La Chine, la Russie et l’Australie font partie des pays qui misent sur leur exploitation pour pallier la demande. Dans ce contexte fort compétitif, le Québec doit favoriser la recherche et les innovations porteuses, mettant à profit les technologies les plus avancées, afin de se distinguer sur la scène mondiale. 

La création d’un réseau national en recherche et développement en est un exemple. Ce réseau permettra de mettre en commun l’expertise des organismes et des entreprises, afin de soutenir la recherche et l’innovation dans les filières de minéraux les plus structurantes pour le Québec.

Des subventions ayant pour but de soutenir l’exploration minière Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sont également disponibles afin d’aider les promoteurs miniers à développer et à mettre en valeur des projets d’exploration de minéraux critiques et stratégiques en évaluant la qualité des minéralisations.  

Le financement de la recherche sur les batteries ainsi que la création de nouveaux outils numériques et technologiques de traitement de masse de données géoscientifiques sont aussi parmi les projets innovants mis en avant au Québec.

Grâce aux avancées en intelligence artificielle, les opérations minières seront de plus en plus gérées de la surface, à partir de centres de contrôle. Par exemple, le gouvernement du Québec appuie la réalisation du projet pilote du Groupe MISA (Mission Mines Autonomes 2030) qui souhaite expérimenter la transition numérique des organisations et des opérations minières. Ces innovations rendront les mines plus sécuritaires et plus compétitives et amélioreront le bilan énergétique de l’industrie.

Création d’emplois dans le domaine minier

La formation d’une main-d’œuvre qualifiée permettant de pourvoir l’ensemble des postes dans ce secteur est aussi une condition de réussite pour la mise en valeur des minéraux d’avenir au Québec. 

Différents programmes existent en vue de soutenir le développement des compétences dans le domaine minier. Par exemple, un soutien financier de 2 M$ a été mis en place afin de former les employés qui désirent se spécialiser dans des techniques de forage pour l'extraction de minerai. Les personnes sans emploi peuvent recevoir de l’aide financière pour suivre une formation afin d’obtenir un emploi dans le secteur minier. 

L’acquisition de nouvelles connaissances liées à l’exploration, à l’extraction, au traitement, à la transformation et au recyclage des minéraux servira à créer des emplois de qualité et à soutenir la vitalité économique des régions.

Des pratiques exemplaires en développement durable

Des normes élevées de protection de l’environnement de même que de la santé et sécurité des travailleurs sont en place. Le Québec est ainsi reconnu comme un partenaire fiable et durable dans l’industrie minière. Il a modernisé ses lois et son cadre règlementaire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. afin de placer les principes du développement durable au cœur des activités minières qui sont parmi les plus responsables dans le monde. 

Le gouvernement continue d’accroître son expertise dans la gestion environnementale des projets de minéraux d’avenir en élaborant de nouveaux outils pour les baliser. Il s’assure ainsi que le développement de nouvelles filières de minéraux s’effectue dans le respect de l’environnement et des principes de développement durable. 

Le Québec contribue aussi à la transition énergétique et à la lutte contre les changements climatiques, entre autres par la mise en œuvre de plusieurs politiques telles que la Stratégie de développement de la filière batterie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., la Politique de mobilité durable 2030 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et le Plan pour une économie verte 2030

Des projets miniers en partenariat avec les communautés

Le Québec a créé différents outils pour les entreprises et les communautés locales et autochtones afin de favoriser l’acceptabilité sociale des projets miniers. La tenue de consultations en amont des projets en est un exemple. Ainsi, les promoteurs sont encouragés à favoriser la mise en place de conditions de développement respectueuses de l’environnement et des communautés d’accueil des projets miniers. 

Le gouvernement a donné l’exemple en effectuant une tournée des régions pour recueillir des commentaires sur la mise en valeur des minéraux d’avenir. Ceux-ci ont servi à l’élaboration du Plan québécois de mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques.

Dernière mise à jour : 26 novembre 2021

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec