1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Politiques et orientations  
  4. Vision internationale du Québec  
  5. Stratégie territoriale pour l'Afrique

Stratégie territoriale pour l'Afrique

Sur le thème « Cap sur la relance : une action concertée et durable sur le continent Africain », le gouvernement du Québec a lancé, le 8 décembre 2021, la Stratégie territoriale pour l’Afrique. Découlant de la Vision internationale du Québec, cette stratégie vise à renforcer et à renouveler l’action du Québec en Afrique.

Plusieurs pays du continent ont connu une croissance soutenue au cours des dernières années et constituent des marchés très prometteurs pour le Québec, qui cherche à augmenter et à diversifier ses exportations.

L’Afrique est également un continent où la francophonie est bien présente. Les estimations laissent entrevoir que 85 % des francophones du monde seront africains en 2050. Selon l’Observatoire de la Francophonie économique, le partage d’une langue commune augmente le commerce bilatéral de 44 %.

La Stratégie territoriale pour l’Afrique repose sur cinq piliers : l’économie, l’éducation et l’enseignement supérieur, la culture, la solidarité internationale et le renforcement des capacités institutionnelles. Visant non seulement à soutenir les entreprises québécoises exportatrices, mais aussi à favoriser l’émergence de partenariats institutionnels, elle constitue une véritable passerelle multisectorielle entre le Québec et l’Afrique au bénéfice mutuel des populations québécoises et africaines.

Consultez le sommaire

Actions concrètes

Plusieurs actions seront mises en place, notamment :

  • Un investissement de plus de 54 M$ qui comprend notamment la mise en place d’une enveloppe de 50 M$, sur cinq ans par Investissement Québec. Cette somme allouée au continent africain est destinée à appuyer les entreprises québécoises désireuses d’exporter vers l’Afrique, pour ainsi leur permettre d'accroître et de consolider leur présence sur les marchés africains. Les trois représentations du Québec en Afrique, situées à Dakar, Abidjan, et Rabat, sont déjà à pied d’œuvre pour accompagner les gens d’affaires.
  • Les travailleurs et les étudiants venus d’Afrique contribuent grandement au développement économique du Québec et de ses régions. Dans le contexte de rareté de la main-d’œuvre, le Québec renforcera son attractivité pour les travailleurs et les étudiants africains. Les activités de recrutement sont appelées à se multiplier dans ce bassin de francophones.
  • Le Québec favorisera également le rayonnement de l’expertise et du savoir-faire québécois en matière de gouvernance et de renforcement de capacités institutionnelles en Afrique francophone.

Dernière mise à jour : 16 février 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec