Le prix Charles-Biddle souligne l’apport exceptionnel de personnes ayant immigré au Québec et dont l’engagement personnel ou professionnel contribue au développement culturel et artistique du Québec.

Par leurs réalisations, ces femmes et ces hommes sont des modèles de réussite, tant dans leur domaine que pour l’ensemble de la société québécoise.

Dévoilement des lauréats

Les deux lauréats au prix Charles-Biddle 2020 ont été dévoilés le mercredi 21 octobre 2020 par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), l’organisme Culture pour tous Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et La Fabrique culturelle de Télé-Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. dans cette capsule vidéo Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Lauréat du volet national et international — Récompense les efforts, l’apport, l’implication, l’engagement et le rayonnement d’individus sur la scène nationale ou internationale.

Airat Ichmouratov

Ayant émigré de la Russie en 1998, Airat Ichmouratov est chef d’orchestre et compositeur en résidence à l’Orchestre symphonique de Longueuil. Il effectue à l’Université de Montréal un doctorat en direction d’orchestre en 2004, puis une maîtrise en composition en 2017. Sa musique est interprétée par un large éventail d’ensembles et de musiciens locaux et internationaux, notamment par l’Orchestre Métropolitain de Montréal, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Au fil des années, ses compositions sont enregistrées sous les étiquettes Chandos Records, Warner Classics, Hedone Records, ATMA Classique et Analekta. Monsieur Ichmouratov a fondé, il y a 20 ans, Kleztory, un ensemble musical de klezmers, qu’il dirige toujours à ce jour.

Visionnez son portrait en vidéo Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Finalistes du volet national et international

José Luis Torres
Né en Argentine, José Luis Torres vit et travaille au Québec depuis 2003. Il détient un baccalauréat en arts visuels, une maîtrise en sculpture et une formation en architecture. Ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives partout dans les Amériques et en Europe. Boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et du Conseil des arts du Canada (CAC) à plusieurs reprises, l’artiste a présenté ses réalisations dans différents festivals et événements culturels d’envergure tels que Passages insolites (Québec), Art Souterrain (Montréal), le Festival international de jardins (Grand-Métis), X-Border Art Biennial (Finlande) et le Festival des Architectures Vives (France).

Cristobal Tapia de Veer
Originaire du Chili, Cristobal Tapia de Veer s’installe au Québec à la fin des années 1980. Après avoir signé avec Warner Music en 2001 et fait plusieurs tournées avec son trio One Ton, il élargit ses compétences et explore les techniques d’enregistrement sonore, de mixage et de matriçage. Il dirige pendant plusieurs années un studio d’enregistrement à Montréal et produit les albums d’artistes québécois de renom. Monsieur Tapia de Veer compose également de nombreuses bandes sonores, dont celle de Série noire, pour laquelle il remporte ses deux premiers Gémeaux, et celle d’Utopia, qui lui a valu de nombreux prix et nominations.

Visionnez leur portrait en vidéo Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Lauréat du volet régional — Récompense les efforts, l’apport, l’implication, l’engagement et le rayonnement d’individus dans leur milieu (région, ville, village ou communauté)

Lenine Nankassa Boucal

Originaire du Sénégal, Lenine Nankassa Boucal vit au Québec depuis bientôt 13 ans. Entrepreneur social favorisant le vivre-ensemble, il est à l’origine de plusieurs projets culturels professionnels inclusifs à Rimouski et dans la région du Bas-Saint-Laurent. Par son implication, monsieur Nankassa Boucal vise à accroître l’effervescence culturelle, notamment en ce qui a trait à la diversité culturelle, aux rapprochements interculturels et à la promotion de l’immigration en région. L’entrepreneur est notamment le fondateur et le coordonnateur du Cabaret de la diversité et l’instigateur du Mois de l’histoire des Noirs dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Visionnez son portrait en vidéo Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Finalistes du volet régional 

Ismaël Mouaraki
D’origine franco-marocaine, le chorégraphe Ismaël Mouaraki œuvre au Québec depuis plus de 15 ans. Il fonde, en 2003, la compagnie de danse Destins Croisés, dont il assure actuellement la direction générale et artistique. On lui doit, notamment les créations Loops (2008), le duo Slam en/corps (2009), en collaboration avec la slameuse Queen Ka, Lien(s) (2016), et plus récemment oZe (2019) et Phenomena (2019). En 2019, il est corécipiendaire du prix Envol, décerné par les Prix de la danse de Montréal et par le Conseil des arts de Montréal, ex aequo avec la compagnie Tentacle Tribe.

Mariza Rosales Argonza
Née au Mexique et vivant à Montréal, Mariza Rosales Argonza est artiste visuelle, chercheuse et médiatrice culturelle. Elle détient une maîtrise en histoire de l’art et un doctorat en art moderne et contemporain. Sa recherche se penche sur les relations entre l’art dans les sociétés interculturelles et l’art latino-québécois. Madame Argonza est également chargée des projets de médiation culturelle et de cocréation en arts visuels dans le réseau Accès culture et dans plusieurs organismes. Depuis 2015, elle est la directrice artistique et commissaire des expositions dans le cadre du Festival LatinArte de Montréal.

Visionnez leur portrait en vidéo Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.