2022, première édition

Ce prix souligne l’apport des organismes municipaux ainsi que des organisations à but non lucratif dans la mise en œuvre de bonnes pratiques en matière d’accueil, d’intégration et d’inclusion des personnes immigrantes, partout sur le territoire québécois. Il est le fruit d’une collaboration entre le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (MIFI) et la Fédération québécoise des municipalités Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (FQM).

C’est l’écrivaine québécoise Kim Thúy qui présidera le jury de sélection.

Vous avez jusqu’au vendredi 25 mars 2022 pour déposer votre candidature Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

À propos d'Ulrick Chérubin (1943-2014)

Originaire d’Haïti, de Jacmel plus précisément, Ulrick Chérubin arrive en Abitibi en 1973 avec sa femme et leur enfant de cinq mois. Ils ne devaient y rester que deux ans, ils y resteront toute leur vie, touchés par l’accueil et l’hospitalité de la population abitibienne, avec laquelle Ulrick et sa famille tissent des liens très forts.

En 1994, Ulrick décide de se lancer en politique municipale. Il est élu conseiller municipal de la ville d’Amos et s’occupe du dossier des groupes communautaires. Il s’implique dans de nombreuses activités communautaires et sociales, et développe ainsi un réseau social lui permettant de faire avancer des projets structurants pour la ville. En 2002, il se présente comme candidat à la mairie et remporte l’élection, devenant alors l’un des premiers maires noirs du Québec. Apprécié de ses concitoyennes et concitoyens et de ses électrices et électeurs, il sera élu quatre fois à ce poste.

M. Chérubin, qui était aussi enseignant, croyait profondément à l’importance de l’éducation. C’est pourquoi il a participé activement au développement de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) et, notamment à la création du laboratoire d’hydrogéologie du campus de l’UQAT à Amos. Il fut aussi président de la Conférence régionale des élus de l’Abitibi-Témiscamingue de 2009 à 2013 et lauréat de nombreux prix. Il a notamment reçu le Prix du patriote de l’année en 2012. Il a aussi représenté avec fierté sa région lors de la remise du Grand Prix du tourisme québécois, remporté par l’Abitibi-Témiscamingue en 2014.

M. Chérubin aimait échanger, s’investir, servir et bâtir des ponts. Dans cette perspective, le projet de passerelle reliant les rives est et ouest de la rivière Harricana à Amos lui était cher. À sa mort, en 2014, la Ville a donc décidé de créer un fonds à sa mémoire pour la réalisation de ce projet. La passerelle Ulrick-Chérubin est devenue réalité en 2017.

Découvrez-en plus sur son histoire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.