QUÉBEC, le 2 déc. 2021 /CNW Telbec/ - La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et ministre des Relations internationales et de la Francophonie suppléante, Geneviève Guilbault, ainsi que la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, annoncent que l'œuvre Debouttes!, de l'artiste québécoise d'origine française et anishinaabe Caroline Monnet, fera partie de la prestigieuse collection de l'UNESCO, qui regroupe des œuvres provenant du monde entier. L'agence onusienne accepte ainsi le don que lui fait le gouvernement du Québec pour souligner le 15e anniversaire de l'Accord entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada relatif à l'UNESCO.

Cette décision est motivée par l'évocation, dans l'œuvre de Caroline Monnet, des valeurs universelles que véhicule l'UNESCO à travers l'éducation, la science et la culture. Elle permet également de souligner l'apport remarquable des peuples autochtones à la diversité des expressions culturelles, et cela, à l'aube de la Décennie internationale 2022-2032 des langues autochtones.

L'œuvre a été dévoilée à Québec en présence de l'artiste Caroline Monnet, de la ministre Nathalie Roy ainsi que des dirigeants du Musée de la civilisation (MCQ) et du Musée national des beaux-arts du Québec, deux musées nationaux qui ont joué un rôle de premier plan dans la sélection de Debouttes! L'œuvre sera installée au siège de l'UNESCO, à Paris, au début de l'année 2022.

Citations :

« L'intégration de cette œuvre à la collection de l'UNESCO permet à une artiste d'ici, Caroline Monnet, mais également à l'art autochtone de rayonner de façon incomparable sur la scène internationale. Par ce don, les peuples autochtones et le gouvernement du Québec bénéficient d'une visibilité exceptionnelle à l'UNESCO. L'œuvre incarne les grands principes auxquels adhèrent de nombreux états à travers le monde, notamment le Québec, et qui sont portés par l'UNESCO, en plus de rappeler la force et la fierté des femmes autochtones. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale et ministre des Relations internationales et de la Francophonie suppléante.

« Le Québec regorge de talents d'exception et d'œuvres qui méritent de traverser nos frontières. La murale de l'artiste québécoise, Caroline Monnet, est une autre preuve que nos artistes font rayonner notre culture ici et ailleurs ! Par le don de cette œuvre et sa mise en valeur au sein de la prestigieuse collection de l'UNESCO, notre gouvernement souhaite mettre de l'avant la contribution exceptionnelle de l'art autochtone. L'UNESCO est une vitrine formidable pour cette œuvre inspirante, qui brillera au côté des œuvres d'artistes du monde entier et nous rendra encore plus fiers de nos artistes et de notre culture. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« C'est un honneur d'intégrer la prestigieuse collection de l'UNESCO en tant qu'artiste, mais c'est d'autant plus important qu'à travers cette œuvre, les luttes des femmes autochtones soient reconnues au-delà de nos frontières. »

Caroline Monnet, artiste multidisciplinaire

« L'entrée de l'œuvre de Caroline Monnet dans la prestigieuse collection de l'UNESCO marque un jalon important pour la reconnaissance et le rayonnement des artistes québécois au niveau international. Le MNBAQ est heureux et fier d'avoir contribué, via l'expertise de nos équipes, à cette belle initiative menée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. »

Jean-Luc Murray, directeur général du Musée national des beaux-arts du Québec

« Le Musée de la civilisation est particulièrement fier d'avoir pu contribuer au choix de cette œuvre exceptionnelle de l'artiste Caroline Monnet, qui évoque des valeurs qui sont au cœur de sa mission de musée de société, mais qui sont avant tout universelles et fondamentales : égalité, inclusion, diversité. Debouttes! fait œuvre utile et nous rappelle les luttes et la résilience des peuples et des femmes autochtones et allochtones. Il est extraordinaire que celle-ci rejoigne le patrimoine artistique le plus important des Nations unies, composé d'œuvres anciennes et modernes provenant du monde entier. »

Stéphan La Roche, président-directeur général, Musée de la civilisation

Faits saillants :

  • En 2021, le Québec célèbre les 15 ans de l'Accord entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada relatif à l'UNESCO et, par conséquent, de sa présence formelle au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l'UNESCO.
  • Cet accord, signé le 5 mai 2006, n'a d'équivalent ni au Canada ni à l'UNESCO. Il consacre des avancées qui le situent parmi les actes déterminants de l'histoire des relations internationales du Québec. 
  • Michel Bonsaint est l'actuel représentant du gouvernement du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l'UNESCO.

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la
Francophonie et de ses 33 représentations dans 18 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

https://www.facebook.com/MRIQuebec
https://twitter.com/MRIF_Quebec
https://www.linkedin.com/company/ministere-relations-internationales-francophonie-quebec/

Suivez le ministère de la Culture et des Communications dans les médias sociaux @MCCQuebec

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2021/02/c8581.html

Dernière mise à jour : 2 décembre 2021