QUÉBEC, le 24 mars 2022 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la Mauricie, M. Jean Boulet, précise les mesures d'accueil et les services qui seront offerts aux Ukrainiennes et Ukrainiens qui arriveront au Québec.

Prise en charge dès l'arrivée à l'aéroport

Le gouvernement mettra en place un kiosque d'accueil à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau afin d'être en contact direct avec les personnes ressortissantes ukrainiennes dès leur arrivée en sol québécois. Des membres du personnel du ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI) ainsi que des organismes partenaires seront présents pour les informer des services d'accueil et d'intégration disponibles. Une ligne téléphonique dédiée aux personnes ressortissantes ukrainiennes a également été créée pour les informer et les guider dans les démarches à entreprendre.

Accès à l'offre de service gouvernementale

Dans le but de favoriser un accueil digne et sécuritaire, le gouvernement du Québec a prévu une offre de services gouvernementaux pour les personnes ressortissantes ukrainiennes qui pourront en bénéficier :

  • L'hébergement temporaire ;
  • L'aide à la recherche d'un logement permanent et soutien aux démarches d'installation ;
  • L'aide financière de dernier recours ;
  • L'éducation préscolaire et l'enseignement primaire et secondaire ;
  • La couverture complète du régime d'assurance maladie du Québec qui donne accès aux services offerts par le réseau de la santé et des services sociaux ;
  • Le crédit d'impôt pour frais de garde ;
  • Les mesures et services d'emplois ;
  • Les cours de français ;
  • Les services d'intégration Accompagnement Québec.

Un accompagnement personnalisé selon leurs besoins

Plus précisément, des organismes partenaires désignés pourront offrir un accompagnement soutenu aux personnes ukrainiennes dans chaque étape de leurs démarches d'installation.

Le MIFI travaillera de concert avec les partenaires gouvernementaux et municipaux notamment le BINAM, les organismes offrant des activités de halte-garderie communautaires, les organismes de la communauté ukrainienne ainsi que la Croix-Rouge pour offrir des services adaptés aux besoins des personnes provenant de l'Ukraine.

Citations :

« Le gouvernement suit de près la situation en Ukraine. Ce que nous voulons c'est mettre les bouchées doubles dès maintenant pour la mise en place de mesures appropriées pour accueillir dignement les personnes ukrainiennes dès leur arrivée au Québec. Nous disposons d'un vaste réseau d'accueil et d'intégration partout sur le territoire qui est déjà mobilisé pour déployer ses services rapidement. D'ailleurs, je remercie tous les acteurs du milieu qui ont levé la main depuis le début pour faciliter l'arrivée des personnes ressortissantes ukrainiennes en sol québécois. Grâce au travail de tous, nous serons en mesure d'offrir un accueil exceptionnel et des services adaptés qui témoignent également de toute la générosité du Québec dans les circonstances actuelles. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Notre réseau de la santé se tient prêt à soutenir les ressortissantes et les ressortissants ukrainiens. Nous pouvons d'ailleurs compter, partout au Québec, sur 14 cliniques de personnes réfugiées qui agissent à titre de passerelles. Ces importantes ressources spécialisées sauront répondre adéquatement aux besoins de ces personnes qui seront accueillies chez nous. Nous avons à cœur de les aider le mieux possible. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

« L'école québécoise a de tout temps été très accueillante pour les jeunes immigrants, peu importe leur provenance, comme les enfants réfugiés d'Haïti et de Syrie dans les dernières années. Nos portes seront grandes ouvertes pour les enfants ukrainiens et nous prendrons soin de les aider, en gardant en tête leurs possibles besoins particuliers. Des services d'accueil, de francisation, d'interprétation et de soutien psychologique pourront bien entendu être offerts. Je suis convaincu qu'ils trouveront, dans nos écoles et auprès des membres du personnel, le réconfort, l'empathie et la sécurité dont ils ont sûrement grandement besoin. Le Ministère sera évidemment présent pour accompagner les établissements scolaires dans leurs démarches auprès des enfants ukrainiens. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation

Faits saillants :

Dernière mise à jour : 25 mars 2022