Intervenez rapidement

Lorsqu’une personne ayant consommé des opioïdes est en surdose, son état général change. Elle devient insensible à son environnement et peut tomber inconsciente. Voici ce qu’il faut faire si vous soupçonnez qu’une personne se trouve en situation de surdose d’opioïdes :

    1. Vérifiez si la personne présente les signes d’une surdose d’opioïdes :

    • elle ne réagit pas au bruit ou à la douleur;
    • sa respiration est difficile ou ronflante, ou ne respire pas du tout.

    Si la personne semble inconsciente, tentez de la faire réagir par le bruit ou la douleur :

    • criez son nom et parlez-lui fort;
    • frottez le centre de sa poitrine (sternum) avec force.

    2. Appelez ou faites appeler le 9-1-1 si la personne ne réagit pas.

    La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. protège les personnes victimes d’une surdose et celles qui en sont témoins. Ainsi, en appelant le 9‑1‑1 lors de telles situations d’urgence, la personne intoxiquée et vous-même, que vous ayez consommé ou non, ne pouvez être accusés de possession de substances illicites. 

    Si vous êtes seul et sans téléphone : 

    • administrez une dose de naloxone (un antidote aux surdoses d’opioïdes);
    • faites des compressions thoraciques pendant 2 minutes;
    • placez la personne sur le côté;
    • allez appeler le 9-1-1 et suivez leurs instructions.

    3. Donnez une dose de naloxone à la personne intoxiquée.

    Pour la naloxone injectable : 

    1. Retirez le capuchon ou cassez l’ampoule. 

    2. Aspirez la naloxone avec la seringue.

    3. Injectez la naloxone dans un muscle de la personne intoxiquée, par exemple dans l’épaule ou dans la cuisse, en gardant l’aiguille et la seringue à 90 degrés. Vous pouvez faire l’injection à travers des vêtements légers.

    Pour la naloxone intranasale :

    1. Placez la personne sur le dos. Inclinez sa tête vers l’arrière et supportez son cou.

    2. Retirez le vaporisateur de l’emballage. Ne le testez pas.

    3. Tenez le dispositif en plaçant votre pouce sous le piston. Placez votre index et votre majeur de chaque côté de l’embout.

    4. Insérez doucement la pointe de l’embout dans une narine. Vos doigts doivent s’appuyer tout juste contre le nez. 

    5. Appuyez fermement sur le piston à l’aide de votre pouce pour administrer la dose.

    6. Retirez le dispositif de la narine.

    4. Si la personne ne réagit pas, faites l’une ou l’autre des manœuvres suivantes :

    • Réanimation cardiorespiratoire (RCR) : si vous connaissez les manœuvres de RCR, faites-les et utilisez le masque barrière. 
    • Compressions thoraciques : appliquez 2 compressions de 5 cm de profondeur chaque seconde.

    5. Si la personne ne réagit pas après 3 minutes : 

    • Donnez une 2e dose de naloxone à la personne. Si vous avez utilisé de la naloxone intranasale, donnez la dose dans l’autre narine. 
    • Répétez les manœuvres de RCR ou les compressions thoraciques tant que la personne ne réagit pas. Restez près d’elle jusqu’à l’arrivée des ambulanciers, et ce, même si elle reprend conscience.

    6. Si la personne se réveille :

    • Tournez-la sur le côté.
    • Expliquez-lui ce qui vient de se passer.
    • Parlez-lui de l’importance d’être vue par un professionnel de la santé. 
    • Dites-lui qu’elle ne devrait pas consommer d’opioïdes dans les heures qui suivent pour éviter une autre surdose.
    • Demeurez avec elle jusqu’à l’arrivée des ambulanciers.

    Comme les effets de la naloxone ne durent que quelques minutes, un risque de récidive existe. Si la personne entre à nouveau dans un état de surdose, donnez-lui une autre dose de naloxone. La personne intoxiquée doit être immédiatement transportée à l’hôpital pour y être observée et recevoir un traitement.

    Actions à éviter

    Lorsque vous êtes en présence d’une personne en état de surdose d’opioïdes :

    • N’attendez pas avant de lui donner la naloxone;
    • Ne lui faites pas de manœuvres de réanimation cardiorespiratoire si elle est consciente;
    • Ne la laissez pas seule;
    • Ne lui donnez pas d’autres drogues;
    • Ne lui faites pas prendre une douche ou un bain froid;
    • Ne la frappez pas dans le but de lui faire reprendre conscience;
    • Ne lui injectez pas de l’eau saline dans les veines.

    Utilisation de la naloxone

    La naloxone est un antidote spécifique aux opioïdes. Elle renverse temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes

    La naloxone est sécuritaire et ne pose pas de danger pour la santé de la personne intoxiquée ni pour la santé d’une personne qui n’est pas intoxiquée aux opioïdes.

    Se procurer de la naloxone

    La naloxone intranasale est disponible gratuitement sans ordonnance dans toutes les pharmacies du Québec. 

    La naloxone sous forme injectable (ampoule ou fiole) est aussi disponible. Les ampoules et les fioles sont fournies avec des seringues et des aiguilles rétractables, des tampons d’alcool et des gants.

    Pour trouver les pharmacies qui conservent de la naloxone en inventaire près de chez vous, consultez la page Trouver une ressource offrant de la naloxone Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

    Conserver la naloxone

    La naloxone se conserve à température modérée et à l’abri de la lumière jusqu’à sa date d’expiration.

    Naloxone injectable

    Attendez le moment où vous utilisez les seringues avant de les remplir.

    Assurez-vous de disposer des seringues et des aiguilles usagées de façon sécuritaire. Pour en savoir plus, consultez la page Récupération des seringues et des aiguilles usagées. Vous pouvez les remettre aux ambulanciers.

    Naloxone intranasale

    Laissez le vaporisateur dans son emballage jusqu’au moment de son utilisation.