L’utilisation des écrans chez les jeunes est un phénomène émergent et complexe. Les avantages de ces appareils sont nombreux, mais les conséquences qui peuvent découler de leur utilisation sont de plus en plus préoccupantes. Il est possible d’utiliser sainement les écrans et de diminuer leurs risques sur la santé. Cette page présente des recommandations afin d’en favoriser une utilisation saine au regard des différentes tranches d’âge.

Recommandations

Les recommandations suivantes proviennent d’organismes canadiens reconnus. Elles sont spécifiques au temps d’écran de loisir.

Afin d’accompagner la population dans une utilisation saine des écrans, le Québec désire prendre en considération les données qui reflètent bien la réalité des jeunes Québécois pour éventuellement convenir de ses propres recommandations.

Chez les 0 à 2 ans

Temps d’écran maximal recommandé : aucun temps d’écran

Il n’est pas recommandé de laisser les jeunes de moins de deux ans passer du temps devant les écrans. Ceux-ci peuvent nuire au développement du langage, de la vision, de la motricité et des relations humaines. Cette recommandation comprend de ne pas laisser des écrans allumés en arrière-plan puisque le bruit de fond nuit aux interactions avec les enfants et diminue leur capacité d’attention envers un jeu ou une tâche qu’ils réalisent.

Dès leur plus jeune âge, les tout-petits apprennent mieux en étant en interaction avec « le monde réel », par exemple en manipulant des jouets ou en jouant avec une autre personne. Ils ne tirent donc aucun bénéfice des écrans, quels qu’ils soient et pour aucune fonction qui soit.

L’adulte joue par ailleurs un rôle de modèle à leurs yeux. Il importe donc d’adopter de saines habitudes au regard de l’utilisation des écrans dès la naissance de l’enfant, de sorte que ce dernier puisse s’en inspirer plus tard.

Chez les 2 à 5 ans

Temps d’écran maximal recommandé : moins d’une heure par jour

Même si l’enfant est attiré par les couleurs, le mouvement et les sons produits par les écrans, il est généralement trop jeune pour assimiler et comprendre tout ce qu’il observe. De plus, des conséquences négatives sur le développement du langage, de la vision, de la motricité et des relations humaines ont notamment été recensées.

Ainsi, les écrans doivent être utilisés judicieusement pour cette tranche d’âge. Il importe donc d’en encadrer l’utilisation.

Voici quelques conseils :

  • Choisir un contenu de qualité : accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge de l’enfant.
  • Accompagner l’enfant dans son visionnement (être présent et investi dans le contenu).
  • Faire un retour sur les informations visionnées à l’écran; aider l’enfant à mettre en pratique ou à parler de ce qu’il a vu, faire des liens avec ses expériences quotidiennes et ce qui se trouve dans son environnement.
  • Informer l’enfant de la durée d’utilisation des écrans qui lui est permise (par exemple, un seul épisode, une activité, etc.).
  • Prévoir une pause d’écran après 30 minutes de visionnement, pour prévenir les problèmes visuels.
  • Prévenir l’enfant peu avant d’éteindre l’écran pour favoriser son adhésion.
  • Lors de l’utilisation d’applications de communication virtuelle comme Facetime ou Skype, s’assurer d’accompagner l’enfant et de faciliter l’échange en y participant.
  • Utiliser les écrans dans les aires communes, où les adultes pourront contrôler le contenu, plutôt que dans la chambre de l’enfant.

Chez les 5 à 12 ans

Temps d’écran maximal recommandé : maximum de deux heures par jour

Règle générale, la durée maximale recommandée est de deux heures par jour pour les activités de loisir. Cependant, cette notion de temps dépend de la pertinence du contenu (médias sociaux, jeux vidéo, clavardage, émissions, etc.), du contexte (moment de la journée, simultanéité des activités, etc.) et des caractéristiques individuelles du jeune (âge, santé physique et mentale, capacité d’analyse, sens critique, etc.). L’encadrement parental doit donc être réalisé en fonction de ces critères.

Tout particulièrement pour les plus jeunes, le contenu devrait être à caractère éducatif. L’utilisation des écrans devrait se faire dans les aires communes, où les adultes peuvent contrôler le contenu, plutôt que dans la chambre, par exemple.

Des impacts négatifs sur la vision, le sommeil, les capacités d’apprentissage et le poids ont notamment été recensés chez les 5 à 12 ans.

Chez les 13 à 19 ans

Les organismes canadiens qui s’étaient positionnés sur la question ne suggèrent plus de durée spécifique pour cette tranche d’âge, mais bien une analyse de la situation en fonction de la pertinence du contenu (travaux scolaires, médias sociaux, jeux vidéo, clavardage, émissions, etc.), du contexte (moment de la journée, simultanéité des activités, etc.) et des caractéristiques individuelles du jeune (âge, santé physique et mentale, capacité d’analyse, sens critique, etc.).

Des conséquences négatives sur la vision, le sommeil, les capacités d’apprentissage et le poids ont notamment été recensées pour cette tranche d’âge. D’autres retombées négatives sur la santé psychologique (anxiété liée à l’image corporelle, sentiments dépressifs, troubles de conduite ou émotionnels) ont aussi été relevées.

Outil Pause ton écran

Pause ton écran est un site Web offrant plusieurs outils pour améliorer les habitudes numériques, seul ou en famille. En voici quelques-uns :

Il faut également noter qu’une multitude de sites Web, d’applications et d’appareils technologiques sont favorables à l’adoption de meilleures habitudes de vie, dont quelques-uns sont recensés sur le site de Pause ton écran Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Ressources

Pour obtenir des soins ou des services ou pour trouver un professionnel avec qui vous vous sentirez à l’aise, communiquez avec l’une des ressources suivantes :

Tel-jeunes

Tel-jeunes est un service d’écoute, de référence et d’intervention gratuit et confidentiel, destiné aux jeunes. Il est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 :

Jeunesse, J’écoute

Jeunesse, J’écoute est un service de soutien par téléphone, texto ou application mobile gratuit et destiné aux jeunes. Il est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 à l’échelle du pays.